Honda Civic 1L6i-16 ED7

Honda Civic 1L6i-16 ED7 (1987)

Honda Civic 1L6i-16 ED7
1987 – 1991

Depuis 1972, Honda a pénétré le marché automobile avec sa Civic, lui autorisant ainsi une diffusion toujours plus grande. Fin 1987, c’est le moment pour Honda de signer son 4e chapitre avec une nouvelle génération pleine de promesses et de modernité. A l’instar de la Porsche 911, Honda fait donc évoluer sa Civic par à-coups histoire de capitaliser sur ses forces et améliorer l’ensemble par de multiples détails. Une belle manière d’améliorer sans dénaturer, de conserver ses clients fidèles sans les décevoir et en séduire de nouveaux. Au bureau de design Honda, Humirou Yoshikawa, Tsuyoshi Nishimura et Syuhei Ueda sont les auteurs de l’allure « des » Honda Civic. Une dénomination plurielle puisque la petite Civic est déclinée en coach 3 portes, coupé 2 portes (CRX), monospace 5 portes (Shuttle) et berline 4 portes. Dans les grands principes, les choix retenus ont été assez simples mais payants, notamment pour le coach 3 portes : conserver l’aspect de mini-break qui conjugue élégance et aspects pratiques, accroissement de l’empattement de +250 mm et la longueur hors tout de +200 mm pour une meilleur habitabilité et un coffre de taille supérieure. Côté sport, l’Europe profite d’une motorisation 16 soupapes de 130 ch avec la Honda Civic 1L6i-16 ED7. La Civic monte dans les tours…  Continue reading

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Opel Corsa A GSI

Opel Corsa A GSI (1988)

Opel Corsa A GSI
1988 – 1993

En septembre 1982, Opel vient se mêler à la lutte des citadines compactes et polyvalente avec sa Corsa. Une première dans le catalogue Opel, s’inspirant ainsi du succès rencontré par Ford avec sa Fiesta ou Volkswagen avec sa Polo. Non, les constructeurs français et italiens ne seront définitivement plus seuls sur ce segment de marché. Côté sport, la Corsa SR avec ses 70 ch est bien trop mesurée pour être à la hauteur d’une catégorie GTI qui n’a de cesse de monter en puissance. Ses principales rivales sont donc plus les petites sportives que les GTI en raison du déficit de puissance et performances. Dommage car l’Opel Corsa dessinée par Erhard Schnell (aussi auteur de l’Opel GT) ne manque pas d’atouts à commencer par sa plastique avantageuse et ses belles proportions. Au salon de Francfort 88, Opel joue coup double : un léger facelift donne un petit coup de jeune à la face avant, et surtout une variante Corsa GSI vient (enfin) jouer des coudes chez les petites GTI !…
Continue reading

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Ford Fiesta XR2i 16V

Ford Fiesta XR2i 16V (1992)

Ford Fiesta XR2i 16V
1992 – 1996

Ford s’est attaqué au marché des citadines compactes avec de sérieux arguments. Les deux premières générations de Ford Fiesta avaient tracé les jalons d’une success story chez Ford, en jouant alors la carte de la modernité avec un moteur placé transversalement à l’avant et une traction qui est du même bord. La Mini qui avait lancé cette architecture, gage de gain de places et de facilité de conduite pour le quidam, notamment sur sol mouillé, avait ensuite été rejoint dans cette logique par Peugeot (104) et Renault (R5). Depuis le secteur s’est densifié au point de devenir le théâtre d’un affrontement commercial sans précédent entre les constructeurs généralistes. En 1989, la 3e génération de Ford Fiesta marqua les esprits par sa bouille sympa et moderne, s’inspirant quelque peu de la Peugeot 205, avec néanmoins des traits qui donnent une impression moins frêles et plus robustes. Ford Fiesta XR2i et Ford Fiesta RS Turbo avaient la mission de rendre coup pour coup aux GTI des concurrentes, Peugeot 205 GTI, Renault Supercinq GT Turbo en tête de cette catégorie. Las, dans les deux cas, ce sont des sportives aux pieds d’argiles, avec Ford qui retombe dans ses travers de trains avant mal guidés. Pire encore dans la cas de la fougueuse RS Turbo et ses 130 ch qui inquiète par ses écarts de conduite et son imprécision. Pour 1992, Ford revoit intégralement sa copie et remplace d’un coup les deux versions par une nouvelle Fiesta XR2i 16V avec un moteur atmosphérique moderne à 16 soupapes par cylindres. Y aura-t-il des lendemains qui chantent pour la Ford Fiesta XR2i 16V ?… Continue reading

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Citroën AX Sport

Citroën AX Sport
1987 – 1991

La gamme Citroën est vieillissante en ce début des années 80. la Citroën Visa, même avec ses variantes Chrono ou GTI ne parvient pas à faire oublier un design peu sexy et daté, tandis que la LNA, une Peugeot 104 remaquillée et équipée de motorisations de 2 CV ne peut pas faire grand chose face aux dernières nouveautés du moment, à commencer par la sexy et moderne Peugeot 205. Mais au Quai de Javel, la révolution est en marche, sous l’égide de PSA, et dès octobre 1986 la Citroën AX est présentée au salon de Paris. Moderne de ligne, aérodynamique soignée (Cx de 031), compacte (3,54 mètres de long) et menue, mais pratique, elle vient à point nommer pour donner du volume (en nombre de vente) à la gamme Citroën qui misait tout sur la BX jusqu’à présent comme fer de lance. Parallèlement, un engagement en rallye tout azimut (l’éphémère Citroën BX 4TC sera même engagée en groupe B !) histoire de dynamiser la firme aux chevrons. Deuxième étape, la commercialisation en mars 1987 de la Citroën AX Sport. Avant tout prévue pour l’homologation en groupe N dans la catégorie des moins de 1300 cm3, la Citroën AX Sport est annoncée être produite initialement à 5 000 exemplaires. Continue reading

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 2 votes)

Citroën Saxo VTS 1L6 16V

citroen-saxo-vts-12

Chez PSA, la Peugeot 106 vient fortement d’évoluer et d’entamer un chapitre plus mature de sa carrière. Elle qui avait été dérivée de la Citroën AX, c’est désormais son tour de rendre la pareille et de renvoyer l’ascenseur. C’est le designer Donato Coco qui a la mission de dessiner une petite voiture différente, tout en respectant le cahier des charges économique et industriel de PSA : la Citroën Saxo doit reprendre la plateforme, les trains roulants et les motorisations de la Peugeot 106 phase 2. En février 1996, le public peut découvrir en concession dans les show-rooms la nouvelle Citroën Saxo. C’est en juillet, pour le millésime 1997, que la variante sportive est mise à la route. La Citroën Saxo VTS 1L6 16V avec son moteur de 120 ch joue la cousine « jumelle » de la Peugeot 106 S16. Désormais chez PSA, il faudra compter sur deux bombinettes sportives… Continue reading

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

Peugeot 206 S16

peugeot-206-gt-15

Peugeot 206 S16
1999-2005

Après avoir tenté de digérer l’après 205 avec une « hydre à deux têtes », à savoir la Peugeot 106 et la Peugeot 306, Peugeot revient à ce qui forgé son succès et sauvé l’entreprise début 80 : une petite voiture polyvalente. Ainsi en 1998, Peugeot dévoile sa nouvelle 206. Commercialisée à partir du 10 septembre 1998, le succès auprès du public est immédiat. Peugeot va enfin pouvoir renouer au sommet des immatriculation sa bataille avec Renault et sa Clio. Et comme sa rivale de la firme au losange, la Peugeot 206 joue la carte de la polyvalence, malgré des dimensions extérieures contenues avec moins de 4 mètres de longueur, à l’instar de la Clio. Côté GTI, Peugeot n’est pas en reste et compte bien apporter son grain de sel dans un segment en perte de vitesse. Si Renault joue la montée en puissance avec 172 ch pour sa Clio RS, Peugeot se « contente » de reconduire le principe de la 205 GTI ou de la 106 S16, tout en améliorant la vie à bord et au quotidien pour élargir la cible de clients. Le sport pur et dur avec ses concessions ne semble plus faire les faveurs du plus grand nombre… En 1999, Peugeot commercialise donc la Peugeot 206 S16 et son quatre cylindres 2 litres de 137 ch. Le Lion (res)sort ses griffes ! Continue reading

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Seat Ibiza SXI

seat-ibiza-sxi-7

Seat Ibiza SXI
1988 – 1993

La Seat Ibiza première mouture fut lancée en avril 1984. Encore sous l’égide du groupe Fiat, cette nouvelle voiture vient compléter l’offre du constructeur espagnol. Pour se faire un nom sur ce segment de marché très concurrencé, Fiat n’a pas lésiné sur les moyens ! Tout est mis en oeuvre (design, châssis et moteur) pour donner le maximum de chances de réussite. Il faudra attendre 1986 pour qu’une variante 5 portes soit disponible. Enfin, le 1er mars 1988, Seat commercialise en France via son importateur Sonauto-Seat la version sportive de la gamme : la Seat Ibiza SXI. En pleine vague GTI, tous les constructeurs tentent de s’engouffrer dans la brèche et surfer sur la vague. Avec son SXI, l’Ibiza ne vient pas jouer avec le haut du panier en 1988 (Peugeot 205 GTI 1,9, Renault Supercinq GT Turbo, Fiat Uno Turbo ie), mais plutôt dans les GTI plus accessibles (VW Golf 90 S, Peugeot 205 Rallye, Citroên AX Sport…). Avec 100 ch tout ronds signés Porsche (excusez du peu !), l’Ibiza SXI n’affolait pas les chronos mais se présentait comme alternative intéressante et séduisante… Continue reading

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Seat Ibiza 2 Cupra 2L0 16V

seat-ibiza-2-cupra-2-16v-9

Seat est la branche sportive du groupe VAG, et entendait bien le faire savoir. Après des variantes GTI plutôt remarquée avec sa gamme Ibiza Mk2, Seat remporte en 1996 le titre de champion du monde des rallies dans la catégorie 2 litres – 2 roues motrices. Un véritable succès que Seat entendait bien fêter dignement. Sur la base de la 2.0 GTI 16V, Seat va concocter une version spéciale « Cupra ». Et pour accentuer sa génétique sportive, c’est elle qui sert de formule de promotion pour les pilotes en herbe de la péninsule hibérique ! Continue reading

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Renault Supercinq GT Turbo Raider

renault-supercinq-gt-turbo-raider-4

La Renault Supercinq GT Turbo connait déjà un beau succès commercial , mais c’est avec le pilote Alain Oreille à son volant en groupe N que les succès seront retentissants. Renault profite de cette victoire en coupe du Monde FIA groupe N (dont une victoire absolue dans la saison 89 au Rallye de Côte d’ Ivoire !) pour lancer une série spéciale baptisée Alain Oreille, dans le même esprit que ce qui sera fait plus tard avec la Clio RS et sa F1 Team R27 . En 1990, Renault remporte de nouveau la coupe du Monde FIA groupe N. Un beau doublé que cette série spéciale Oreille fête dignement et sobrement. Continue reading

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Renault Supercinq GT Turbo Oreille

renault-supercinq-gt-turbo-oreille-2

La Renault Supercinq GT Turbo est déjà dans la « course » commerciale chez les GTI avec un certaine bonheur . Même si sa grande rivale, la Peugeot 205 GTI , possède une aura supérieure auprès du public et deux modèles (une 1600 cm3 et une 1900 cm3), la Supercinq GT Turbo possède un petit côté  » bad boy  » et surtout un vrai caractère trempé. Si au départ , lors des phases 1, la présentation extérieure pouvait être assez critiquable avec ses extensions d’ailes et boucliers non peints de la même couleur que la caisse, le caractère sportif de cette petite bombe ne faisait aucun doute. En 1987, le face-lift de la Supercinq GT Turbo, s’il est léger, est réussi et corrige ce qui manquait à cette GTI made in Billancourt. Continue reading

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)