Citroën AX Sport

Citroën AX Sport
1987 – 1991

La gamme Citroën est vieillissante en ce début des années 80. la Citroën Visa, même avec ses variantes Chrono ou GTI ne parvient pas à faire oublier un design peu sexy et daté, tandis que la LNA, une Peugeot 104 remaquillée et équipée de motorisations de 2 CV ne peut pas faire grand chose face aux dernières nouveautés du moment, à commencer par la sexy et moderne Peugeot 205. Mais au Quai de Javel, la révolution est en marche, sous l’égide de PSA, et dès octobre 1986 la Citroën AX est présentée au salon de Paris. Moderne de ligne, aérodynamique soignée (Cx de 031), compacte (3,54 mètres de long) et menue, mais pratique, elle vient à point nommer pour donner du volume (en nombre de vente) à la gamme Citroën qui misait tout sur la BX jusqu’à présent comme fer de lance. Parallèlement, un engagement en rallye tout azimut (l’éphémère Citroën BX 4TC sera même engagée en groupe B !) histoire de dynamiser la firme aux chevrons. Deuxième étape, la commercialisation en mars 1987 de la Citroën AX Sport. Avant tout prévue pour l’homologation en groupe N dans la catégorie des moins de 1300 cm3, la Citroën AX Sport est annoncée être produite initialement à 5 000 exemplaires.

Textes : ALIS Webzine – Photos : D.R.

JOGGING SPORTIF DE RIGUEUR ?!
Vous aimez le blanc ? Tant mieux, car Citroën n’a prévu qu’un seul coloris extérieur pour son AX Sport : le blanc Meije. Voilà qui permet de maquiller la petite bombinette AX à moindre frais et donner un air jeune et sportif. Tout est blanc, boucliers compris, et même les petites jantes en acier de 13 pouces à trois goujons. En bonne GTI qui se respecte, la Citroën AX Sport adopte des extensions d’aile et des bas de caisse teintés également en blanc, tandis que le bouclier avant plus incisif avec sa partie basse ajoutée reçoit des projecteurs additionnels. Un becquet arrière complète la panoplie. Des inscriptions et monogrammes stylisés « AX Sport » sont sur les flancs et sur la malle arrière. Pas de doute, la petite Citroën AX Sport bombe ainsi le torse et joue de sa compacité.

SPORT POUR ASCETES…
L’habitacle est disons très déceptif. Dans les points positifs, citons une habitabilité très flatteuse eu égard à l’empreinte au sol de la Citroën AX, et une belle luminosité due aux larges surfaces vitrées. La planche de bord est sinistre avec son design carré et ses plastiques durs. La finition est bâclée, et les ajustages approximatifs. L’équipement de série est indigent, mais est compréhensible en raison de la définition initiale de la Citroën AX Sport, privilégiant ainsi le sport pur et dur et un poids le plus bas possible. L’instrumentation peu lisible et incomplète est déjà nettement moins justifiable, tout comme le volant et pommeau en vulgaires plastiques peu flatteurs et agréables au toucher. Un Pack VIP moyennant un supplément permet d’améliorer l’ordinaire : sellerie velours à chevrons, console centrale longue, vitres teintées et cendrier arrière. Enfin la position de conduite n’est pas parfaite et gâche un peu le plaisir, tout comme le niveau sonore à allure soutenue qui sur long trajet est vite épuisant. Histoire de donner un petit « air sportif » des passepoils rouges sur les sièges, ainsi qu’un liseré rouge ceinturant sur le pommeau de vitesses sont présents. Nous sommes néanmoins bien loin du traitement sportif et pop de la cousine Peugeot 205 GTI ou de la Renault Supercinq GT Turbo

Citroën AX Sport (1987) – Dossier du Guide des Sportives
Au salon de Paris 1986, Citroën dévoile sa nouvelle petite citadine : l’AX. Aérodynamique soignée et record dans la catégorie (Cx 0,31) malgré un gabarit menu (3,53 mètres de long et 1,56 mètres de large), la Citroën AX s’inscrit dans la tradition des petites voitures légères, économiques et frugales en carburant. Et histoire de marquer les esprits, Citroën dévoile de concert un concept car Xanthia, sorte de roadster dérivé de l’AX mais non commercialisé (hélas) alors que c’est Jaques Séguéla qui s’occupe d’une communication redoutable (« Révolutionnaire »). Et histoire de pouvoir engager la petite Citroën en Rallye (groupe N & A) et avoir une locomotive boxant dans la catégorie GTI, Citroën confie aux bons soins du préparateur nivernais Danielson (déjà sollicité pour la Citroën BX Sport) pour concevoir la mécanique de sa nouvelle AX Sport. Dévoilée également en octobre 86, elle est commercialisée finalement en mars 1987. Véritable échappée des spéciales de rallyes, la Citroën AX Sport… >Lire la suite… Et aussi les Citroën du site Le Guide des Sportives

PETIT MAIS HARGNEUX
Pour permettre à la Citroën AX Sport de courir en rallye (groupe N & A) dans la bonne catégorie de cylindrée, et aller en chercher la limite maximale, Citroën est allé trouver une nouvelle fois le spécialiste nivernais Danielson. Une nouvelle fois puisque c’est déjà lui qui s’est occupé de trouver des chevaux supplémentaires sur la Citroën BX Sport. C’est donc le quatre cylindres de la Citroën AX 11 avec ses 1 124 cm3 qui est pris pour base de développement. Danielson va commencer par augmenter l’alésage (72 à 75 mm) et la course (69 à 73,2 mm) pour aller flirter avec la limite de la classe des 1 300 cm3. Pari réussi avec 1 294 cm3.  Tout l’intérieur du moteur a été repensé avec des éléments revus pour faire face tant à l’augmentation de la cylindrée que des contraintes mécaniques accrues. Ainsi culasse, soupapes, arbres à cames, admission, filtre à air, refroidissement sont inédits et spécifiques à la Citroën AX Sport. L’échappement est également nouveau, tandis que l’alimentation est assurée par une paire de carburateurs Solex 40 double corps. Le résultat est excellent avec 95 ch disponibles à un régime élevé (6 800 tr/mn) et 112 Nm de couple haut dans les tours à 5 000 tr/mn. Vous avez dit pointu ? Non sportif… !

GRACILE ET PERFORMANTE !
Côté transmission, les roues avant se chargent de transmettre au sol les performances du petit bouilleur mécanique. Une boîte manuelle à 5 rapports chipée à l’AX 14 bien courte en étagement (-20%) permet à la Citroën AX Sport d’afficher des accélérations très intéressantes eu égard de ses 95 ch. Ainsi le 0 à 100 km/h est franchi en 9 »2 et le kilomètre départ arrêté en 30″8. Et la vitesse maxi étalonnée à 186 km/h profite de la rage du petit moteur, mais aussi de la belle aérodynamique et du poids contenu à 715 kilos. Une belle performance ramené à la cylindrée et à la puissance relative.

VIVE & AGILE…
En bonne sportive du groupe PSA des eighties, la Citroën AX Sport dont la structure monocoque autoporteuses en acier sert de socle adopte un McPherson avant triangulé à l’avant. Le train arrière à bras tirés se charge de donner une certaine vivacité des roues postérieures, notamment dans les courbes. Attention aux freinages appuyés qui engendrent un effet marteau avec l’arrière train qui se dandine. Le lâché d’accélérateur brutal dans les courbes entraîne le même effet. Pas toujours simple à appréhender, mais pour qui sait en jouer, la maniabilité devient diabolique, et la Citroën AX Sport joue les ballerines graciles virevoltant d’un virage à l’autre. Du grand art… L’amortissement est plus ferme que sur ses soeurs plus calmes, tandis que des barres antiroulis complète la tenue de caisse dans les appuis. A noter que les voies sont plus larges de +3 cm. Un ensemble convaincant qui n’empêche pas un beau confort de suspension, au détriment il est vrai d’une prise de roulis conséquente dans les grosses attaques, mais sans dégrader l’efficacité. Le freinage est très simple, se jouant du poids plume avec une paire de disques pleins avant et des classiques tambours arrière. La direction à crémaillère est dépourvue d’assistance mais reste légère en toute circonstance. Enfin les petites jantes de 13 pouces sont chaussées de pneumatiques en 175/60 R13. Un équipement pneumatique pointé du doigt qui est trop timoré et montre vite des signes de faiblesse avec des roues qui patinent sous l’impulsion virile de la pédale de frein.

EVOLUTIONS : DES DETAILS AVEC LA CITROËN AX SPORT PHASE 2…
En juillet 1987, à l’occasion du millésime 88, Citroën revoit sa copie avec l’AX Sport Phase 2 et répond à une partie des critiques qui touchent son AX Sport. Dans les modifications le plus visible, le nuancier s’élargit et intègre des couleurs additionnelles : noir Onyx,
gris Perle et rouge Furio. Le diamètre des jantes acier passe à 14 pouces, et peuvent être remplacées par des jantes en aluminium de même diamètre plus qualitatives. Le monogramme « AX Sport » migre sur le bas des portières (et non plus le haut), et un liseré rouge ceinture la partie haute de la ligne de caisse. L’habitacle de son côté évolue pas hélas, contrant sur lui l’essentiel des critiques. A noter que le poids prend +20 kilos avec les améliorations apportées, dont certains insonorisants.
A la fin de l’année 1988, les carburateurs Solex sont remplacés par des Weber.

En 1991, la Citroën AX Sport phase 2 laisse sa place à la version GTI qui profite du dernier facelift de la gamme AX. Finalement, ce sont 9 200 exemplaires de Citroën AX Sport qui seront produits de 1987 à 1991. Un score très flatteur comparé aux 5 000 exemplaires annoncés au départ, et vu la définition radicale de cette petite bombe sur quatre roues.

Autres versions :

Les Rivales :

  • Citroën AX GT
    Avec la Citroën AX présentée à Paris en octobre 1986, le constructeur aux doubles chevrons entend bien rajeunir son image et par-là, ratisser auprès d’une clientèle qui n’avait pas encore le réflexe Citroën. Il faut avouer que sur la première moitié des années 80, la gamme Citroën ne respirait pas réellement l’allégresse et l’insouciance : ...
  • Innocenti de Tomaso Turbo
    Le torchon brûle entre Innocenti et British Leyland ? C’est ce que l’on pourrait croire puisque le groupe britannique, alors pas au mieux de sa forme, décide de ne plus fournir son moteur 4 cylindres à la petite firme italienne. En réalité, depuis le rachat d’ Innocenti par Alejandro de Tomaso en 1975, les relations ...
  • Citroën AX Sport
    La gamme Citroën est vieillissante en ce début des années 80. la Citroën Visa, même avec ses variantes Chrono ou GTI ne parvient pas à faire oublier un design peu sexy et daté, tandis que la LNA, une Peugeot 104 remaquillée et équipée de motorisations de 2 CV ne peut pas faire grand chose face ...
  • Autobianchi Y10 Turbo
    L’Autobianchi Y10 Turbo a eu chaud ! Le projet de sa conception fut assez disputé en interne. Et une fois que Vittorio Ghidella le charismatique directeur des projets au sein du groupe Fiat, se penche sur la question, il tranche. Séduit par le dessin tracé par Ital Design, la future Lancia/Autobianchi sera finalement… une Fiat ...


CHRONOLOGIE CITROEN AX SPORT
1986 : En octobre, au salon de Paris, Citroën dévoile la nouvelle AX, petit modèle qui vient apporter un vent de fraîcheur dans la gamme aux doubles chevrons.
1987 : Le 7 mars, nouveau challenge Citroën Michelin Total, qui permet à de jeunes talents à la bourse pas toujours pleine de s’affronter en rallyes groupe N dans la catégorie des moins de 1300 cm3.
Le 24 mars, commercialisation de l’AX Sport, limitée à 5 000 exemplaires minimum pour l’homologation en rallyes.
Le 1er juillet, les glissières de sièges sont rendues plus faciles à manipuler, et une commande d’ouverture de hayon sans clé est disposé.
En septembre, les AX Sport sont écoulées et Citroën commercialise l’AX GT. Version plus conciliante mais toujours sportive. L’AX est désormais disponible en 5 portes, version GT comprise.
1988 : Léger facelift sur toute la gamme AX dont la Sport phase 2 avec de nombreux détails extérieurs, mais aussi une planche de bord améliorée et redessinée.
L’AX Sport Phase 2 est désormais disponible en plusieurs coloris (rouge et noir en plus du blanc), elle reçoit un becquet arrière au sommet du hayon, des jantes de 14 pouces (tôle ou alu selon l’option retenue).
1991 : Arrêt des AX Sport.
En mai, nouveau face-lift d’importance (extérieur et intérieur) et commercialisation de l’AX GTI.
1992 : Adoption de mécaniques dotées de catalyseurs. Le 1,4 litres de la version GT perd 10 ch dans la bagarre.
1993 : A l’automne, la gamme AX reprend les appellations X, SX et SVX inaugurées par la Citroën Xantia.
1994 : Disparition de la Citroën AX GT du catalogue remplacée par l’AX Furio 1,4i dont le moteur développe 75 ch.
1995 : Arrêt de la Citroën AX. La Citroën Saxo la remplace.

big-5476361807EN MARGE DE LA SERIE…
>CITROEN AX CABRIO

Après son AX « Evasion », sorte de Break de loisir avant l’heure (les Ludo Space), Heuliez avait imaginé une AX Cabriolet, comme EBS son confrère. Mais sans suite.

7 CV FISCAUX
FICHE TECHNIQUE
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 8 soupapes, 1 arbre à cames en tête
Position: transversal AV
Alimentation : 2 carburateurs Solex 40 double corps.
Cylindrée en cm3: 1 294
Alésage x course (en mm) : 75 x 73,2
Puissance ch DIN à tr/mn: 95 ch à 6 800.
Puissance au litre en ch DIN : 73,42
Couple maxi en Nm à tr/mn: 112 à 5 000
Couple au litre en Nm : 86,55
TRANSMISSION
AV.
Boîte de vitesses (rapports): manuelle 5 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 715
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 7,53.
ROUES
Freins : 2 disques pleins AV (Ø ND mm) et 2 tambours AR (Ø ND mm).
Pneus : 175/60 R13 AV et AR.
>PERFORMANCES
Vmax : 186 km/h
1 000 m DA : 30″8
0 à 100 km/h : 9″2

DERNIERS ARTICLES CITROEN

  • Citroën AX Sport
    La gamme Citroën est vieillissante en ce début des années 80. la Citroën Visa, même avec ses variantes Chrono ou GTI ne parvient pas à faire oublier un design peu sexy et daté, tandis que la LNA, une Peugeot 104 remaquillée et équipée de motorisations de 2 CV ne peut pas faire grand chose face ...
  • Citroën Saxo VTS 1L6 16V
    Chez PSA, la Peugeot 106 vient fortement d’évoluer et d’entamer un chapitre plus mature de sa carrière. Elle qui avait été dérivée de la Citroën AX, c’est désormais son tour de rendre la pareille et de renvoyer l’ascenseur. C’est le designer Donato Coco qui a la mission de dessiner une petite voiture différente, tout en ...
  • Citroën C4 VTS THP Phase 2 150 ch
    Lancée fin 2004, C4 a déjà été vendue dans ses deux silhouettes berline et coupé à près de 900 000 exemplaires… Son porte-étendard était jusque-là la C4 VTS 2.0i 16V , forte de ses 180 ch et de son moteur hérité du  » passé ». Une sportive qui ne manquait pas d’arguments, mais dont la mécanique ...
  • Citroën C4 VTS by Loeb
    Elaborée à partir de la C4 Coupé, C4 by LOEB, avec son style fort et spécifique, répond à la volonté de la Marque de développer une nouvelle gamme de produits dynamiques, en ligne avec sa participation en Championnat du monde des rallyes. Citroën offre ainsi à ses clients une alliance entre passion pour le sport ...
  • Citroën DS3 Racing
    Citroën affiche un dynamisme commercial et marketing évident ces dernières années. Avec une multitude de nouveautés, certes plus axées pour la famille et le ludique, la ligne DS pour  » Different Spirit  » (et faisant par là même un beau clin d’œil à l’un des modèles historiques emblématiques de la firme aux chevrons) vient apporter ...
  • Citroën Visa GTI
    La Citroën Visa, poursuit sa course à la puissance au fil des millésimes. Si à son lancement en 1978 elle se destinait plus comme une petite voiture polyvalente au caractère mécanique assez placide, la marque aux chevrons va s’atteler de lui donner une image plus jeune et dynamique avec des versions de pointes. Ainsi, après ...
  • Citroën AX GT
    Avec la Citroën AX présentée à Paris en octobre 1986, le constructeur aux doubles chevrons entend bien rajeunir son image et par-là, ratisser auprès d’une clientèle qui n’avait pas encore le réflexe Citroën. Il faut avouer que sur la première moitié des années 80, la gamme Citroën ne respirait pas réellement l’allégresse et l’insouciance : ...
  • Citroën C4 VTS
    La Citroën C4 a été présentée en première mondiale au salon de Paris en 2004, puis commercialisée dans la foulée. La C4 VTS était également de la partie et présentée dans sa couleur rouge sous une coupole sur le stand Citroën. Un autre modèle était présenté dans une teinte gris clair métallisée. Sur sa première ...
  • Citroën Visa Chrono
    Avec un faciès peu grâcieux, la Citroën Visa, commercialisée en 1978, va connaître une carrière commerciale en demi-teinte. Pourtant, elle ne manque pas d’atouts à commencer par une tenue de route, même sur les modèles de base, qui fait honneur à ses chevrons. Après un face-lift profond sur la Visa en 1981, sensé redonner des ...
  • citroen index gti
    Toutes les Citroën du Guide des GTI et Petites Sportives : DERNIERS ARTICLES CITROEN Guide des GTI, Compactes & Petites Sportives Guide des GTI.fr vous permet de retrouvez toutes vos GTI et Compactes Sportives préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. En partant des premières petites bombes sportives des années 50 (Dauphine 1093 & Gordini) et 60 (Ford Cortina Lotus Mk1, Mini ...

Guide des GTI, Compactes & Petites Sportives
Guide des GTI.fr vous permet de retrouvez toutes vos GTI et Compactes Sportives préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. En partant des premières petites bombes sportives des années 50 (Dauphine 1093 & Gordini) et 60 (Ford Cortina Lotus Mk1Mini Cooper, Renault 8 Gordini 1100 R1134…), jusqu’à l’apparition de la VW Golf 1 GTI 1600 qui donna son patronyme à toute une catégorie. Les années 80 ont connu le plein essor d’une catégorie qui a alors battu tous les records de vente et de variétés de modèles. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des GTI.fr est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.

Si vous aimez également toutes les voitures de sport, ne manquez pas le site internet de nos collègues de bureau 100% dédié aux voitures de sport : Le Guide des Sportives.
La Rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 2 votes)
Citroën AX Sport, 10.0 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *