Opel Corsa A GSI

Opel Corsa A GSI (1988)

Opel Corsa A GSI
1988 – 1993

En septembre 1982, Opel vient se mêler à la lutte des citadines compactes et polyvalente avec sa Corsa. Une première dans le catalogue Opel, s’inspirant ainsi du succès rencontré par Ford avec sa Fiesta ou Volkswagen avec sa Polo. Non, les constructeurs français et italiens ne seront définitivement plus seuls sur ce segment de marché. Côté sport, la Corsa SR avec ses 70 ch est bien trop mesurée pour être à la hauteur d’une catégorie GTI qui n’a de cesse de monter en puissance. Ses principales rivales sont donc plus les petites sportives que les GTI en raison du déficit de puissance et performances. Dommage car l’Opel Corsa dessinée par Erhard Schnell (aussi auteur de l’Opel GT) ne manque pas d’atouts à commencer par sa plastique avantageuse et ses belles proportions. Au salon de Francfort 88, Opel joue coup double : un léger facelift donne un petit coup de jeune à la face avant, et surtout une variante Corsa GSI vient (enfin) jouer des coudes chez les petites GTI !…




Textes : ALIS Webzine – Photos : D.R. – OPEL CORSA GSI – CORSA GSI – CORSA A – OPEL CORSA – Opel Corsa – Corsa A – Corsa GSI – Opel Corsa GSI

PANOPLIE DE SPORTIVE
Opel Corsa A GSI (1988)Depuis son lancement l’Opel Corsa A séduite le public avec sa bonne bouille et son gabarit compact (3,65 mètres de long), des proportions idéales et se ailes renflées à la sauce des Lancia Delta HF Intégrale, Porsche 944 ou BMW M3 E30. Pour sa variante GSI, Opel est passé au magasin de sportswear pour équiper sa GTI des pneus jusqu’au toit. Gros bouclier enveloppant peint ton caisse, autrement plus qualitatif que celui non peint de la Corsa SR avec une lèvre en plastique grise. Une teinte grise reprise à l’unisson sur les bas de caisse. Tous les entourages des vitres sont noir pour accentuer le côté sportif et trancher avec les couleurs proposées (rouge et blanc) sauf avec le noir évidemment. Le hayon est doublé d’un becquet proéminent qui est apposée en superposition. Enfin, l’Opel Corsa A GSI est posée plus basse sur de belles petites jantes plu de 14 pouces à trois branches ajourées. Enfin, si vous n’aviez toujours pas deviné que la Corsa A GSI est la sportive de la gamme, des logos « GSI » sont apposés aux quatre coins cardinaux sur la carrosserie…

INTERIEUR SPORT
Opel Corsa A GSI (1988)L’Opel Corsa A GSI hésite dans son habitacle entre réussites et points à corriger. Sont particulièrement appréciés les sièges baquets qui offrent un bon maintient, tandis que l’instrumentation est particulièrement fournie. L’habitabilité est correcte, sans plus, et surtout l’équipement est pauvre de série (vitres électriques, les vitrages teintés, la banquette arrière rabattable fractionnée en option !). La planche de bord est en plastique dur et peu valorisante dans son dessin. Et que dire du volant avec sa jante en plastique… Dommage de n’avoir pas profité de ce léger facelift de 1987 pour améliorer ce point.

SACRE MECANIQUE !
Opel Corsa A GSI (1988)Pas facile de loger au chausse-pieds le « gros » quatre cylindres 1,6 litres (1 598 cm3). Baptisé E16SE il est assez classique de conception avec son bloc en fonte, et sa culasse en aluminium et ses 8 soupapes (commandées par des poussoirs hydrauliques) entraînées par un simple arbre à cames en tête. Il tranche avec beaucoup de ses rivales dans le choix de privilégier le couple et la disponibilité à bas régime (c’est un longue course 79 x 81,5 mm – alésage x course) plus que la vivacité au caractère pointu. Ainsi, si les 100 ch à 5 600 tr/mn peuvent sembler sur la réserve, surtout face aux 115 ch d’une Peugeot 205 GTI 1,6 litres, ses 135 Nm à 3 400 tr/mn parlent d’eux-même (130 Nm à 4 000 tr/mn pour la 205 GTI). L’alimentation passe par une injection Bosch L-Jetronic 3.1.

– OPEL CORSA GSI – CORSA GSI – CORSA A – OPEL CORSA – Opel Corsa – Corsa A – Corsa GSI – Opel Corsa GSI

Opel Corsa A GSI (1988)Opel Corsa A GSI (1988) – Dossier du Guide des Sportives
En 1982, Opel élargit sa gamme vers le bas avec sa Corsa. Petite et compacte, elle vient s’insérer avec succès sur un segment déjà très disputé des petites citadines polyvalentes. Mais de GTI ou version sportive, il faudra se contenter de la Corsa SR et ses maigres 70 ch. Bien pâles face aux 112 ch d’une Golf GTI ou des 110 ch de la Renault 5 Alpine Turbo. Et si en juillet 85 la SR est rebadgée GT, cela ne change pas la donne. Pourtant entre-temps la concurrence s’est durcie avec la Peugeot 205 GTI qui imprime le tempo de la catégorie GTI. Opel n’est pas restée insensible face à l’engouement du public pour ces GTI, et en juillet 1988, l’Opel Corsa A GSI vient se lancer dans la danse. Profitant du restylage de 1987 qui a modifié la face avant avec des optiques plus petites, une calandre plus intégrée, ainsi qu’une nouvelle poignée d’ouverture de coffre. En bonne GTI qui se respecte, l’Opel Corsa A GSI adopte la panoplie de la parfaite sportive accomplie. On trouve donc des boucliers peints ton caisse avec liserés rouge, des bas de caisse en plastique assortis… Et aussi les Opel du site Le Guide des Sportives

PERFORMANTE…
Opel Corsa A GSI (1988)Classique traction avant, l’Opel Corsa A GSI dispose d’une boîte manuelle à 5 rapports. Elle profite du même étagement que celle des versions turbo diesel ou encore de la boîte 4 rapports de la 1,2 litres essence. Les performances sont dans les attendus sans pour autant révolutionner la hiérarchie en cours : vitesse maxi de 188 km/h, 0 à 100 km/h en 8″3 et kilomètre départ arrêté en 30″1. Malgré les 100 ch « seulement », l’Opel Corsa A GSI tire le meilleur parti de sa mécanique, et de son poids contenu (820 kilos) allié à une aérodynamique soignée.

CHASSIS SPORTIF ?
Opel Corsa A GSI (1988)La structure de l’ensemble de la gamme Corsa A est repris à l’identique avec une coque autoportantes (renforcée sur la GSI pour plus de rigidité) : McPherson avant et essieu arrière en U à effet de torsion. Amortisseurs et ressorts sont évidemment raffermis, et des barres antiroulis plus grosses sont montés pour une meilleure tenue de route. D’ailleurs, la tenue de route a été privilégiée au confort, tandis que les GTI made in France arrivent à concilier cet antagonisme. La direction à crémaillère est sans assistance et demande une certaine poigne avec l’équipement pneumatique large de 175/65 HR14 en Pirelli P600. Freins à disques ventilés avant et tambours arrière, permettent au pilote, pardon, conducteur de l’Opel Corsa A GSI de sérieux ralentissements, même répétés. La tenue de route reste néanmoins assez rigide et peu agile. Bien loin des standards de la Peugeot 205 GTI notamment…

>EVOLUTIONS…
Opel Corsa A GSI FL (1990)Pour 1990, Opel en profite pour remettre au goût du jour à moindre frais toute sa gamme Corsa. La Corsa A GSI n’échappe pas à cette politique avec un résultat assez heureux s’intégrant harmonieusement. La calandre est ainsi mieux intégrée à la carrosserie, enchâssant ainsi des optiques plus menues en taille. Le capot change également de forme Opel Corsa A GSI FL (1990)pour rendre l’ensemble parfait. Pour le reste, c’est… tout car l’Opel Corsa A GSI FL conserve tous les tics de la parfaite GTI accomplie comprenant bas de caisse, rétros profilés (comme sur la Kadett contemporaine), becquet arrière, canule d’échappement chromée et liserés rouges qui ceinturent la caisse, tranchant ainsi à merveille avec les teintes de carrosserie adoptées (noir, rouge, blanc). Les logos « GSI » sont toujours bien visibles sur les portes avant, la calandre et la malle arrière. Les jantes alu trois branches sont toujours de 14 pouces et demeurent inchangées. Après tout pourquoi changer une formule qui gagne… à être (re)connnue ! Le moteur reste inchangé hormis l’injection Bosch L-Jetronic remplacé par une centrale Siemens plus moderne. La planche de bord est d’un dessin nouveau, mais ne progresse pas réellement en qualité de fabrication. L’équipement de série est toujours assez pingre, mais les sièges baquets sont eux à louer par leur efficacité.

En 1993, Opel remplace sa Corsa A par la Corsa B. C’est la fin de la Corsa A GSI Phase 2. – OPEL CORSA GSI – CORSA GSI – CORSA A – OPEL CORSA – Opel Corsa – Corsa A – Corsa GSI – Opel Corsa GSI

Autres versions :
Opel Corsa A

Les Rivales :
gti 1980, 1988

  • Citroën AX Sport Citroën AX SportLa gamme Citroën est vieillissante en ce début des années 80. la Citroën Visa, même avec ses variantes Chrono ou GTI ne parvient pas à faire oublier un design peu sexy et daté, tandis que la LNA, une Peugeot 104 remaquillée et équipée de motorisations de 2 CV ne peut pas faire grand chose face ...
  • Citroën Visa GTI Citroën Visa GTILa Citroën Visa, poursuit sa course à la puissance au fil des millésimes. Si à son lancement en 1978 elle se destinait plus comme une petite voiture polyvalente au caractère mécanique assez placide, la marque aux chevrons va s’atteler de lui donner une image plus jeune et dynamique avec des versions de pointes. Ainsi, après ...
  • Fiat Uno Turbo ie Fiat Uno Turbo ieLa Renault 5 a ouvert la voie en 1972 des citadines compactes à la bonne bouille et à la polyvalence d’usage permettant une utilisation polymorphe : citadine, mais aussi voiture de campagne, ou même de voyage. Entre-temps, Peugeot sort sa 205 en 1982 et enfonce le clou. Le géant Fiat qui veut également sa part ...
  • Honda Civic 1L6i-16 ED7 Honda Civic 1L6i-16 ED7Depuis 1972, Honda a pénétré le marché automobile avec sa Civic, lui autorisant ainsi une diffusion toujours plus grande. Fin 1987, c’est le moment pour Honda de signer son 4e chapitre avec une nouvelle génération pleine de promesses et de modernité. A l’instar de la Porsche 911, Honda fait donc évoluer sa Civic par à-coups ...
  • Opel Corsa A GSI Opel Corsa A GSIEn septembre 1982, Opel vient se mêler à la lutte des citadines compactes et polyvalente avec sa Corsa. Une première dans le catalogue Opel, s’inspirant ainsi du succès rencontré par Ford avec sa Fiesta ou Volkswagen avec sa Polo. Non, les constructeurs français et italiens ne seront définitivement plus seuls sur ce segment de marché. ...
  • Peugeot 205 GTI 1600 115 ch Peugeot 205 GTI 1600 115 chDepuis son lancement en novembre 1982, la Peugeot 205 a transformé la firme se Sochaux ! Transformé et même sauvé du gouffre. Avec l’engagement victorieux de la 205 Turbo 16 en Rallye (groupe B), puis la commercialisation dès mars 1984 de la 205 GTI 105 ch qui va rapidement venir disputer le titre de meilleure ...
  • Peugeot 205 GTI 1900 Peugeot 205 GTI 1900Depuis le lancement en mars 1984 de la Peugeot 205 GTI 1.6 de 105 ch, la machine à gagner chez Peugeot est en marche. Plus encore que les variantes GTI, c’est le projet M24 qui est couronné de succès et sauve Peugeot d’une situation périlleuse. Le « constructeur a sorti ses griffes » et les passionnés de ...
  • Peugeot 205 Rallye Peugeot 205 RallyeEntre la Peugeot 205 XS/GT et la première GTI (1,6 115 ch) il restait un trou dans la gamme. La marche était en effet dure à franchir pour certains passionnés pas nécessairement argentés. Le dossier de presse de Peugeot d’alors précise d’ailleurs : « Un nom évocateur, un traité particulier de la carrosserie, un bruit pour ...
  • Renault 11 Turbo Renault 11 TurboDepuis l’échec de la Renault 14, les décideurs de Billancourt sont quelque peu hésitants, essentiellement sur la direction stylistique que doit prendre le projet L42 qui aboutira à la gamme Renault 11 et Renault 9. On ne sait si la Renault 14 doit plus son échec à un design innovant à l’époque ou surtout selon ...
  • Renault Supercinq GT Turbo Renault Supercinq GT TurboSi Renault était loin d’avoir pris le train des GTI en marche bien au contraire, puisqu’il fut l’un des premiers à riposter coup pour coup à Volkswagen avec ses R5 Alpine puis 5 Alpine Turbo, Peugeot avait dès mars 1984 mis un pavé dans la mare avec sa 205 GTI 1600. Et comme si cela ...
  • Seat Ibiza SXI Seat Ibiza SXILa Seat Ibiza première mouture fut lancée en avril 1984. Encore sous l’égide du groupe Fiat, cette nouvelle voiture vient compléter l’offre du constructeur espagnol. Pour se faire un nom sur ce segment de marché très concurrencé, Fiat n’a pas lésiné sur les moyens ! Tout est mis en oeuvre (design, châssis et moteur) pour ...

CHRONOLOGIE OPEL CORSA A GSI
1982 : Présentation en octobre, au salon de Paris ; Opel s’attaque au marché des petites compactes urbaines avec sa nouvelle Opel Corsa A.
Un concept car baptisé Opel Corsa Spider Concept est dévoilé.
Une version sportive baptisée Corsa SR avec 70 ch est intégrée d’office au catalogue.
1983 : En avril, lancement de la Vauxhall Nova (l’Opel Corsa pour l’Angleterre).
En septembre, au salon de Francfort, Opel présente une Corsa A Sprint Groupe B co-développée avec Irmscher mais qui restera à l’état de prototype.
1984 : Commercialisation en partenariat avec Irmscher de la Corsa Spider
1985 : Commercialisation de la Vauxhall Nova Sport 1300 pour courir dans le British Rally Championship en groupe A.
Commercialisation de la carrosserie 5 portes.
En juillet, l’Opel Corsa SR change d’appellation et devient « GT ».
L’Opel Corsa Spider Irmscher peut recevoir le kit de la Corsa Sprint C Irmscher.
Basée sur l’Opel Corsa SR/GT, une version spéciale à 50 exemplaire tunée par Irmscher et baptisée Corsa A Sprint C. Seule la présentation extérieure est spécifique. Le plumage sans le ramage…
1986 :
1987 : En septembre, l’Opel Corsa connait un premier facelift léger qui touche surtout la calandre.
Arrêt de commercialisation de l’Opel Corsa Spider Irmscher. Irmscher propose un hard top pour les Corsa Spider.
Opel présente au salon de Francfort une variante sportive : la Corsa GSI (ou Vauxhall Nova GTE en pré-facelift, puis appelée Nova GSI ensuite en UK) avec son quatre cylindres 1,6 litres de 100 ch.
1988 : En juillet, commercialisation de l’Opel Corsa A GSI.
1989 :
1990 : En septembre, Opel dévoile un ultime facelift de l’Opel Corsa
1991 :
1992 : En octobre, l’Opel Corsa A dépasse les 3 millions d’exemplaires produits.
1993 : En avril, Opel présente sa nouvelle Opel Corsa B. Arrêt de commercialisation de l’Opel Corsa A.

EN MARGE DE LA SERIE
Opel Corsa A Spider Concept (1982)>Opel Corsa A Spider Concept – 1982
EN marge de la présentation de la nouvelle Opel Corsa A au salon de Paris en 1982, Opel présente un Spider Concept à deux places basés sur sa nouvelle citadine. Un véhicule loisir et futuriste, qui donnera finalement naissance dès 1984 à une version équivalente en petite série fabriquée par Irmscher.

8 CV FISCAUX
FICHE TECHNIQUE
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne, 8 soupapes, 1 arbre à cames en tête
Position : transversal AV
Alimentation : Injection électronique multipoint.
Cylindrée en cm3 : 1 598
Alésage x course (en mm) : 79 x 81,5
Puissance ch DIN à tr/mn : 100 à 5 600.
Puissance au litre en ch DIN : 62,58
Couple maxi en Nm à tr/mn : 135 à 3 400
Couple au litre en Nm : 84,88
TRANSMISSION
AV
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle 5 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg : 820
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 8,20.
ROUES
Freins : 2 disques ventilés AV (Ø ND mm) et 2 tambours pleins AR (Ø NDxND mm) .
Pneus : 175/60 HR14 AV et AR.
>PERFORMANCES
Vmax : 188 km/h
1 000 m DA : 30″1
0 à 100 km/h : 8″3

Opel Corsa A GSI FL – Opel Corsa HistoireOpel Corsa A GSI

DERNIERS ARTICLES OPEL
opel

  • Opel Corsa A GSI En septembre 1982, Opel vient se mêler à la lutte des citadines compactes et polyvalente avec sa Corsa. Une première dans le catalogue Opel, s’inspirant ainsi du succès rencontré par Ford avec sa Fiesta ou Volkswagen avec sa Polo. Non, les constructeurs français et italiens ne seront définitivement plus seuls sur ce segment de marché. ...
  • Opel Adam S Opel compte bien prendre le train en marche et profiter du boom des petites citadines branchées et lucratives dont la Mini est le totem. Et face au succès de la DS3, Opel dévoile ainsi sa nouvelle Adam au Mondial de Paris en 2012. La recette est connue : partage d’une plateforme interne, une bonne bouille ...
  • Opel Kadett E GSI 2L0 Avec un véritable succès européen, malgré une ligne jugée alors très typée mais efficace aérodynamiquement, l’Opel Kadett se pose en véritable rivale de la Volkswagen Golf. Pourtant, alors que la Golf GTI reste presque sage face à la concurrence qui s’active furieusement (205 GTI, Supercinq GT Turbo, Escort RS Turbo, Uno Turbo ie, Ritmo Abarth ...
  • Opel Corsa D GSI Opel ne reste pas sur sa lancée et poursuit son offensive sur les segment des compactes sportives. La gamme Corsa , commercialisée en septembre 2006, était déjà riche de deux variantes sportives essence : la Corsa Sport 1.4 Twinport et la très vindicative Corsa OPC et son moteur de 192 ch. Mais entre les 90 ...
  • Opel Astra H GTC OPC Nürbürgring Edition Lors du 4e opus de l »OPC Race Camp » (sorte de challenge pour permettre à de jeunes pilotes de s’exprimer par une sélection), Opel a présenté sa série spéciale sur base d’Opel Astra GTC OPC : la « Nürburgring-Edition ». Dans une livrée totalement blanche, jantes comprises, l’Opel Astra GTC OPC « Nurb » se démarque visuellement de ses soeurs ...
  • Opel Astra H GTC OPC Depuis quelques années maintenant et l’ancienne Opel Astra B, le constructeur allemand, filiale de GM, l’OPC (Opel Performance Center) a en charge les variantes sportives du constructeur. C’est bien simple, toute la gamme ou presque y passe puisque même le petit monospave Meriva a eu le droit à sa variante sportive récemment ! Désormais, il ...
  • Opel Astra J GTC OPC La famille Opel Astra s’enrichit d’un nouveau membre à fort tempérament. La puissante Astra OPC 206 kW/280 ch complète dorénavant l’ offre OPC (Opel Performance Center ) comprenant déjà la Corsa OPC et la berline familiale Insignia OPC. Propulsée par un moteur 2,0 litres suralimenté à injection directe , l’Astra OPC dispose d’un couple maximal ...
  • Opel Corsa B GSI Commercialisée depuis 1982, la gamme des Corsa/Nova a remporté un franc succès avec plus de 3 millions de véhicules diffusés en 10 ans. Une aubaine pour Opel et Vauxhall qui n’avaient alors pas de modèle de ce gabarit avant cette date. Le renouvellemet de ce désormais best-seller intervient fin 1992 avec l’arrêt dans les chaînes ...
  • Opel Astra G 2L0 16V Sport Il y a dix ans, le 12 août 1991, un break Astra rouge Magma sortait de chaîne à l’usine Opel de Bochum: ce premier modèle prenait la succession des légendaires Kadett. « L’Astra a poursuivi sur la lancée du succès de la Kadett« , commente Alain Uyttenhoven, Directeur du Produit Opel. « Plus qu’aucun autre modèle, elle nous ...
  • Opel Kadett E GSI Chez Opel dans les années 70 et début 80, la forfanterie et l’originalité n’étaient pas de mise. Seul le sérieux et la robustesse devaient être les deux piliers de la marque au Blitz. Seulement les velléités de son propriétaire, la toute puissante General Motors, étaient fortes pour sa marque européenne. Alors une vraie révolution de ...

Guide des GTI, Compactes & Petites Sportives
Guide des GTI.fr vous permet de retrouvez toutes vos GTI et Compactes Sportives préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. En partant des premières petites bombes sportives des années 50 (Dauphine 1093 & Gordini) et 60 (Ford Cortina Lotus Mk1Mini Cooper, Renault 8 Gordini 1100 R1134…), jusqu’à l’apparition de la VW Golf 1 GTI 1600 qui donna son patronyme à toute une catégorie. Les années 80 ont connu le plein essor d’une catégorie qui a alors battu tous les records de vente et de variétés de modèles. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des GTI.fr est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.

Si vous aimez également toutes les voitures de sport, ne manquez pas le site internet de nos collègues de bureau 100% dédié aux voitures de sport : Le Guide des Sportives.
La Rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Opel Corsa A GSI, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *