Fiat Grande Punto Abarth esse-esse

Chez Fiat, on a décidé de raviver la flamme du sport et de la plus belle manière qui soit avec la marque Abarth. Fini la timide évocation de la Stilo Abarth, c’est désormais fièrement que le scorpion doit être arboré. Plusieurs activités principales sont prévues pour Abarth dont la préparation officielle des autos de série du constructeur turinois. Du tuning officiel en quelque sorte un peu à la manière d’AMG, Quattro Gmbh ou de Motorsport pour ne reprendre que les grands constructeurs premium germaniques. Première voiture de la gamme Fiat a être touchée par la grâce du défun préparateur, la Grande Punto Abarth justement. Pour 5000 euros, et ce uniquement dans les ateliers du réseau Fiat (avant un an ou 20 000 km) le propriétaire d’une Grande Punto Abarth pourra bénéficier d’un kit moteur qui fait passer la puissance de 150 à 180 ch avec une pression de turbo revue à 1,9 bars, un nouveau filtre à air , un recalibrage de l’injection et un nouvel échappement . Les performances progressent sensiblement avec 215 km/h et 7,7 secondes pour le 0 à 100 km/h. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Fiat Grande Punto Abarth

Fiat Grande Punto Abarth
2007 – 2010

La Grande Punto est dévoilée par le constructeur turinois au salon de Turin en septembre 2005. Héritière d’un modèle qui a remporté un grand succès, produit depuis 1993 à plus de 6 millions d’exemplaires, la Grande Punto prend le relais avec l’objectif précis de s’imposer à la première place sur le très important segment des voitures compactes. Le style de la Grande Punto a été développé par Italdesign-Giugiaro en collaboration avec le Centre de Style Fiat. Avec sa proue très inspirée de la Maserati 3200 GT (également oeuvre ou plutôt chef-d’oeuvre de Giorgetto Giugiaro), la Grande Punto s’est vite imposée comme un belle auto aux yeux de tous. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Abarth Punto Evo

Fiat Punto Evo
2010 – 2012

Depuis 2008, Abarth et la Fiat 500 ont renoué avec le succès. Si le Scorpion imaginé par Carlo Abarth avait connu ses heures de gloires dans la « production de série » avec les Autobianchi A112 Abarth et surtout les Ritmo Abarth, puis rapidement, Fiat a mis ce prestigieux blason sous l’étouffoir… Avec la Stilo Abarth, le retour était bien timoré et peu convaincant. Et puis il y a eut le retour en force. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Fiat Ritmo Abarth 130 TC

fiat-ritmo-abarth-130-tc-9

Dans le passé, Fiat s’était essayé timidement aux GTI . Nous ne parlerons pas de la 127 Sport dont seule l’appellation et présentation pouvait prétendre à des prétentions sportives, mais plutôt des Ritmo . En 1978, Fiat dévoile au salon de Turin sa nouvelle compacte qui doit apporter du volume et confirmer le savoir-faire de Turin ailleurs que chez les petites urbaines. Après une première timide tentative avec la Ritmo 105 TC, et son 1,6 litres double arbres de 105 ch, c’est la 125 TC qui va pleinement assoir la réputation sportive de la Ritmo. Look agressif, châssis soigné et moteur pêchu sont les bons ingrédients pour mettre la Ritmo dans le bon tempo de la concurrence de ce début des années 80 : VW Golf GTI, Renault 5 Alpine, Opel Kadett GTE et Peugeot 104 ZS2 . En septembre 1983, Fiat opère un facelift sur une ligne controversée et en profite pour mettre sur le bitume l’ ultime Abarth dans la gamme Ritmo : la 130 TC ! Au programme , le deux litres double arbres de 130 ch et des performances en hausse. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Fiat Stilo Abarth Schumacher GP

La Fiat Stilo Schumacher GP est une série limitée à 200 exemplaires avec conduite à droite réservée pour le marché anglais . Comme le précise le dossier de presse , vous pouvez choisir n’importe quelle couleur … du moment qu’elle soit rouge Ferrari ! Sa commercialisation intervient le week end du 7/8 mai 2005 coïncidant ainsi avec la possible première victoire de Michael Schumacher en 2005 sur sa Ferrari au Grand Prix d’ Espagne . La version Schumacher est offerte en deux versions :  » standard  » et « GP ». Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Abarth 500 C

Abarth 500 C
2010 – …

Depuis 2008, Abarth et la Fiat 500 ont renoué avec le succès. Si le Scorpion imaginé par Carlo Abarth avait connu ses heures de gloires dans la « production de série » avec les Autobianchi A112 Abarth et surtout les Ritmo Abarth, puis rapidement, Fiat a mis ce prestigieux blason sous l’étouffoir… Avec la Stilo Abarth, le retour était bien timoré et peu convaincant. Et puis il y a eut le retour en force dès 2008 avec la Fiat 500 Abarth (pardon,… Abarth 500 !) et la Grande Punto Abarth . Du style, du glamour, des performances et du caractère. Devant la réussite de Renault avec son label spécifique Renault Sport et Opel avec OPC, Fiat a suivi le mouvement. Mais c’est surtout l’exemple de Mini avec Cooper que Fiat vise pour ses produits Abarth. Et comme pour la Mini Cooper, l’Abarth 500 profite donc de la stratégie de gamme de la Fiat 500 et est désormais disponible en variante convertible s’appelant ainsi Abarth 500C. Une voiture élégante et dynamique, qui maintient son âme Abarth grâce aux contenus sportifs dont elle est dotée. Non seulement l’Abarth 500C est le fruit d’une nouvelle élaboration technique, mais elle se présente aussi comme un choix stratégique de la maison du Scorpion. Avec cette voiture, Abarth lance un clin d’œil à la clientèle féminine qui recherche le design et l’élégance, tout en appréciant les performances d’une vraie sportive. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Abarth 695 Edizione Maserati

Depuis 2008, Abarth et la Fiat 500 ont renoué avec le succès. Si le Scorpion imaginé par Carlo Abarth avait connu ses heures de gloires dans la « production de série » avec les Autobianchi A112 Abarth et surtout les Ritmo Abarth, puis rapidement, Fiat a mis ce prestigieux blason sous l’étouffoir… Avec la Stilo Abarth , le retour était bien timoré et peu convaincant. Et puis il y a eut le retour en force dès 2008 avec la Fiat 500 Abarth (pardon,… Abarth 500 !) et la Grande Punto Abarth . Du style, du glamour, des performances et du caractère. Devant la réussite de Renault avec son label spécifique Renault Sport et Opel avec OPC , Fiat a suivi le mouvement. Mais c’est surtout l’exemple de Mini avec Cooper que Fiat vise pour ses produits Abarth. Et comme pour la Mini Cooper , l’Abarth 500 profite donc de la stratégie de gamme de la Fiat 500. A l’occasion du 30ème anniversaire de la mythique course des « Mille Miglia », Abarth et Maserati se sont associés pour donner naissance à un véhicule unique : l’Abarth 695 Edizione Maserati. Elle sera produite à seulement 499 exemplaires. Basé sur le partage de valeurs communes telles que le souci du détail, l’élégance et la passion de la performance, ce cabriolet est équipé du moteur 1,4 Turbo T-Jet, dans sa version développant 180 ch, associé à la boîte de vitesses manuelle robotisée « Abarth Competizione » avec commandes au volant. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Fiat Stilo Abarth Michael Schumacher

Le Salon de Paris 2004 a été choisi pour présenter une autre version flambant neuve : la Fiat Stilo « M. Schumacher », « édition limitée » qui rend hommage au célèbre pilote de Ferrari, plusieurs fois Champion du Monde de F1. Cette nouvelle version à 3 portes (produite à environ 3500 unités) affiche une allure agressive et exclusive. Le mérite en revient au kit Zender (pare-chocs avant et arrière, minijupes et becquet arrière teinte carrosserie), aux jantes en alliage de 17 » de grandes dimensions ( » sky window « ).Le mérite en revient au kit Zender (pare-chocs avant et arrière, minijupes et becquet arrière teinte carrosserie), aux jantes en alliage de 17 » de grandes dimensions ( » sky window « ). La Fiat Stilo Abarth Michael Schumacher hérite de la teinte de carrosserie  » Rouge Course  » (semblable au célèbre Rouge de l’Ecurie Ferrari) avec le logo  » M. Schumacher « . La Fiat Stilo  » M. Schumacher  » est équipée des puissants moteurs 2.4 20v de 170 ch et 1.9 Multijet 16v de 140 ch. Dans l’habitacle, la vocation résolument sportive de cette voiture est témoignée par l’adoption d’un pédalier et de seuils de portes au dessin spécifique. La Fiat Stilo  » M. Schumacher  » propose de série les window-bags, le système ESP, le climatiseur automatique bi-zone, le circuit Hi-Fi avec lecteur de CD/MP3, les commandes de l’autoradio au volant. Le riche niveau de finition de cette série spéciale est complété par un toit ouvrant vitré. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Fiat Stilo Abarth

Fiat Stilo Abarth
2001 – 2007

Après une carrière en demi-teinte pour le duo Bravo-Brava, Fiat poursuit la différenciation des carrosseries entre 3 et 5 portes et dévoile et commercialise en septembre 2001 la nouvelle Stilo, pour laquelle le constructeur de Turin fonde de gros espoirs de conquête. La Fiat Stilo à 3 portes est une voiture à l’allure sportive, caractérisée par des surfaces tendues et des formes « architectoniques » : idéalement, deux parallélépipèdes superposés qui se raccordent à hauteur de la ligne de ceinture, où un « muscle » accentue la prédominance de la tôle par rapport aux surfaces vitrées. La partie arrière, qui semble naître d’un mouvement du corps supérieur, presque encastré dans la partie inférieure et poussé vers l’avant de la voiture, confère davantage d’élan et d’agressivité à la carrosserie. C’est de ce choix conceptuel que dérive un très moderne motif de style : le coffre à bagages avancé par rapport au profil arrière de la voiture. La partie avant se développe verticalement et se caractérise par trois prises d’air surdimensionnées sur le pare-chocs, entourées de motifs longitudinaux. Les lignes prennent naissance au niveau des montants avant, traversent harmonieusement le capot et, en passant entre la calandre et les projecteurs, aboutissent au pare-chocs, en créant ainsi un ensemble homogène. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Fiat 128 Rally

autowp.ru_fiat_128_rally_1

Fiat 128 Rally
1971 – 1975

Les années 60 sont prolifiques pour le géant turinois qui voit ses modèles vendus sur tous les continents et certains sous licence (comme avec la Fiat 124). Si la Fiat 124 était l’archétype de la voiture populaire des années 60 ( propulsion , moteur avant et caisse « carrée « ), Fiat avait déjà pu expérimenter un changement complet de cap au niveau architecture technique grâce à son Autobianchi Primula. C’est l’ingénieur Diante Giacosa qui fut maître d’oeuvre sur ce projet commercialisé en 1964, et fort des enseignements et des résultats commerciaux encourageants, Fiat a décidé de reproduire la même architecture pour sa future Fiat 128. Le Dottore Giacosa est fier de son travail avec la 128 car il estime que sa dernière née représente le meilleur compromis possible entre simplicité technique, confort , efficacité et prix comme il le raconte dans Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]