Citroën AX GT

citroen_ax_gt_3-door_56

Citroën AX GT
1987 – 1994

Avec la Citroën AX présentée à Paris en octobre 1986, le constructeur aux doubles chevrons entend bien rajeunir son image et par-là, ratisser auprès d’une clientèle qui n’avait pas encore le réflexe Citroën. Il faut avouer que sur la première moitié des années 80, la gamme Citroën ne respirait pas réellement l’allégresse et l’insouciance : Visa , Axel, 2 CV, BX, CX… Fort heureusement, certaines de ces gammes avaient déjà préparé le terrain du sport avec notamment une saga de Visa Chrono puis GTI assez convaincante malgré une esthétique datée, tandis que la BX surpris tout le monde avec la Sport, puis avec les GTI . Cela sans compter avec l’atypique BX 4TC prévue initialement pour l’homologation en groupe B dans le championnat du monde des Rallyes. Deuxième étape, en mars 1987, avant tout prévue pour l’homologation en groupe N dans la catégorie des moins de 1300 cm3, l’AX Sport prévue initialement à 5 000 exemplaires. Spartiate à souhait (720 kilos seulement), performante et dotée d’un look totalement immaculée jantes tôles comprises, elle sera finalement produite à près de 6 000 exemplaires. Preuve du succès du concept. En septembre 87, Citroën poursuit son offensive produit avec son AX : commercialisation de la variante 5 portes mais surtout de l’ AX GT.

Textes : ALIS Webzine – Photos : D.R.

ACCESSIT AU SPORT
Citroën ne s’en cache pas, avec sa nouvelle AX GT, il n’est pas question d’aller taquiner des GTI établies comme les 205 GTI ou Supercinq GT Turbo. Encore moins les Golf GTI et 309 GTI. Non le credo de l’AX GT c’est plutôt de proposer à ceux qui n’ont pas encore goûté aux GTI établies de démarrer par une mise en bouche. C’est presque ainsi que c’est d’ailleurs formulé dans le dossier de presse de la GT : « Une clientèle leader, jeune, mobile, active, moderne, sensible au plaisir de conduire, dans une belle voiture moderne, soucieuse de se déplacer dans un intérieur confortable et raffiné » Qui rigole dans la salle ?! Un descriptif qui correspond plus à des autos tendances comme les Mini Cooper ou encore la 500 Abarth. Peu importe les mots, après tout Citroën n’a pas nécessairement tord, avec des sensations et performances à la clé, une présentation plus avenante et soignée que sur la Sport et surtout un tarif « tapé » qui permet à des bourses moins garnies de pouvoir envisager de rouler « sport ». Avec 68 800 francs en 1987, la GT était réellement bien placée puisqu’à titre d’exemple une 205 GTI 1600 était affichée à 82 842 francs, une Uno Turbo ie à 74 784 francs ou encore une Lancia Y10 Turbo à 69 158 francs.

GT MAIS SPORT !
L’AX GT s’inspire très nettement de la version Sport pour rappeler aux passants qu’elle n’est pas qu’un simple déplaçoir anonyme. Elle possède un ADN de sportive et entend le faire savoir. Ainsi elle se pare de boucliers avant et arrière, de bas de caisse et d’entourages d’ailes repris de la Sport, mais teintés ici en gris foncé mat. Cela tranche ainsi avec les teintes disponibles pour la petite GT de la gamme AX. Dans les détails on aura noté les jantes 13 pouces toujours en tôle, mais désormais grises et dotées d’un petit liseré rouge au centre. Feux additionnels encastrés dans le bouclier avant, l’AX affiche une ligne taillée pour l’aérodynamisme. Avec un Cx de 0,32 et son poids plûme, les performances sont du coup très convaincantes. Le montant central des portes est teint en noir mat, tandis que comme la Sport phase 1, le hayon n’a pas d’aileron, seulement un becquet intégré au hayon sous la lunette arrière.

TOUJOURS LEGER MAIS PLUS FOURNI…
Le principal reproche adressé à l’époque à l’AX Sport était une finition pour le moins sommaire. La quête du poids le plus léger possible était certes un argument valable, mais même le sportif n’y trouvait pas nécessairement son compte. Partant d’une base triste et très plastique dur, Citroën a mis un filet rouge en décor sur les contours de la planche de bord. C’est pas grand chose mais plus gai. La sellerie est également plus cossue avec ses rayures grises et le passepoil rouge sur les coutures des sièges baquets. Le combiné d’instrument est différent de nouveaux lettrages stylisés, ainsi qu’un compte tours enfin jouant d’égal à égal avec le tachymètre. Derrière le volant trois branches le conducteur pouvait également surveiller la température d’eau. Pour le reste cela sera à l’aveuglette. Pour le reste, les progrès sont latents avec plus d’équipements de confort : deux rétroviseurs extérieurs rélgables de l’intérieur, un essuie-glace arrière à fonctionnement intermitent, banquette arrière rabattable en deux parties, spot de lecture et porte-bouteille dans les portes.

PETIT MAIS RAGEUR
C’est le moteur TU 3 de l’AX 14 qui est repris sous le capot de la GT avec sa cylindrée de 1 360 cm3. Alors que la Sport s’était équipé d’un 1 294 cm3 diabolisé par Danielsson, Citroën a favorisé ici plus de souplesse à bas régime par une augmentation de la cylindrée, n’étant pas tenu à des contraintes d’homologation en Rallye (moins de 1 300 cm3). Il développe 85 ch à 6 400 tr/mn (contre 65 ch sur l’AX 14) et un couple de 11,8 mkg à 4 000 tr/mn grâce à de nouvelles lois de distribution, un carburateur double corps Solex et un échappement modifié. En fait, ce moteur est diffusé sous d’autres capots du groupe PSA puisque les Peugeot 205 XS, XT et GT en sont dotées. L’AX GT, dotée d’une boîte manuelle à 5 rapports, reprend celle de la Sport avec un pont légèrement plus long pour diminuer le niveau sonore sur longs parcours. Les performances restaient dans le coup avec une vitesse de pointe de 178 km/h et surtout un 0 à 100 km/h en moins de 10″, et le kilomètre départ arrêté couvert en 31″7. Pas mal pour 85 ch seulement.

A PAS DE VELOURS
Classique coque autoporteuse, on retrouve un ensemble McPherson sur l’essieu avant; mais sans barre antiroulis comme la Sport. L’essieu arrière est déformable avec deux barres de torsion transversales avec barre antiroulis. La direction est à crémaillère avec 3,25 tours de volant et un diamètre de braquage de 10,6 mètres. Le freinage est confié à des disques avant pleins de 238 mm de diamètre et de tambours (165 mm de diamètre) à l’arrière. Le freinage de la GT sera souvent pointé du doigt par la presse spécialisée, comme la Sport avant elle. Le gros atout de l’AX GT en revanche est son poids plûme avec seulement 727 kilos sur la bascule. Finition légère, mais poids aussi, on ne peut certainement pas tout avoir. Citroën a tranché. Les jantes de 13 pouces sont chaussées de pneus en 165/65 R13. Une petite taille de moins que la Sport qui permet ainsi à la GT d’avoir 5 places sur la carte grise contre 4 à la Sport, ses pneus frottants dans les passages de roues si l’auto était en charge.

>EVOLUTIONS : DES DETAILS…
AX GT 1489 cc del 1991Pour le millésime 1989, la gamme AX est légèrement retravaillée sur de nombreux détails. La GT reçoit désormais un liseré qui ceinture la caisse comme la version Sport phase 2 qui fait son grand retour. En 1991, Citroën opère un gros face-lift sur la gamme AX pour la réinscrire avec plus de pertinence dans l’identité visuelle de la marque. Les plus gros efforts ont été portés dans l’habitacle avec une nouvelle planche de bord plus qualitative et agréable à l’oeil, ainsi que des sièges revus. En 1992, règlementation européenne oblige, et après avoir usé de la dérogation française de deux ans supplémentaire, l’AX GT est équipée d’un catalyseur et est dotée du coup de l’injection électronique. Adieu carburateurs et surtout 10 ch au passage et quelques miettes de couple.

En 1994, la Furio remplace la GT pour plus de cohérence dans la gamme AX qui s’éteindra définitivement en 1995.

Autres versions :

Les Rivales :

  • Citroën AX GT AX GT 1489 cc del 1991Avec la Citroën AX présentée à Paris en octobre 1986, le constructeur aux doubles chevrons entend bien rajeunir son image et par-là, ratisser auprès d’une clientèle qui n’avait pas encore le réflexe Citroën. Il faut avouer que sur la première moitié des années 80, la gamme Citroën ne respirait pas réellement l’allégresse et l’insouciance : ...
  • Fiat Cinquecento Sporting autowp.ru_fiat_cinquecento_sporting_uk-spec_2Après une période de disette pour les fans de mini-bombes made ini Turin, Fiat, ragaillardi par un succès commercial européen revient sur la scène des citadines au petit format. Toujours appelée Fiat 500, mais cette fois-ci avec la prononciation italienne « Cinquecento« , c’est donc en décembre 1991 que les journalistes peuvent pour la première fois tester ...
  • Mini Cooper S Mk4 1L3i Ailes Larges mini-cooper-1L3i-ailes-larges-50Rover ressuscite le mythe en 1990. Depuis 1971 en effet , la gamme Mini n’avait plus de sportive en son sein . Un vide d’autant plus cruel et incompréhensible que les Mini Cooper et Cooper S ont forgé leur réputation de 1961 à 71. Certes, les amateurs inconditionnels auront pu se rabattre sur les Cooper ...
  • Peugeot 106 XSI Le Mans peugeot-106-xsi-le-mans-1Avec son triomphe en 1993 au 24 Heures du Mans (trois voitures au trois premières places – cf. encadré ci- dessous) pour ses Peugeot 905, le constructeur de Sochaux imagine une série spéciale pour ses variantes sportives chargées de commémorer l’évènement. Réel coup de marketing et surtout de cosmétique, dans les trois cas (la 405 ...


CHRONOLOGIE CITROEN AX GT
1986 : En octobre, au salon de Paris, Citroën dévoile la nouvelle AX, petit modèle qui vient apporter un vent de fraîcheur dans la gamme aux doubles chevrons.
1987 : Le 7 mars, nouveau challenge Citroën Michelin Total, qui permet à de jeunes talents à la bourse pas toujours pleine de s’affronter en rallyes groupe N dans la catégorie des moins de 1300 cm3.
Le 24 mars, commercialisation de l’AX Sport, limitée à 5 000 exemplaires minimum pour l’homologation en rallyes.
Le 1er juillet, les glissières de sièges sont rendues plus faciles à manipuler, et une commande d’ouverture de hayon sans clé est disposé.
En septembre, les AX Sport sont écoulées et Citroën commercialise l’AX GT. Version plus conciliante mais toujours sportive. L’AX est désormais disponible en 5 portes, version GT comprise.
1988 : Léger facelift sur toute la gamme AX dont la Sport phase 2 avec de nombreux détails extérieurs, mais aussi une planche de bord améliorée et redessinée.
L’AX Sport Phase 2 est désormais disponible en plusieurs coloris (rouge et noir en plus du blanc), elle reçoit un becquet arrière au sommet du hayon, des jantes de 14 pouces (tôle ou alu selon l’option retenue).
1991 : Arrêt des AX Sport.
En mai, nouveau face-lift d’importance (extérieur et intérieur) et commercialisation de l’AX GTI.
1992 : Adoption de mécaniques dotées de catalyseurs. Le 1,4 litres de la version GT perd 10 ch dans la bagarre.
1993 : A l’automne, la gamme AX reprend les appellations X, SX et SVX inaugurées par la Citroën Xantia.
1994 : Disparition de la Citroën AX GT du catalogue remplacée par l’AX Furio 1,4i dont le moteur développe 75 ch.
1995 : Arrêt de la Citroën AX. La Citroën Saxo la remplace.

big-5476361807EN MARGE DE LA SERIE…
>CITROEN AX CABRIO

Après son AX « Evasion », sorte de Break de loisir avant l’heure (les Ludo Space), Heuliez avait imaginé une AX Cabriolet, comme EBS son confrère. Mais sans suite.

7 CV FISCAUX
FICHE TECHNIQUE
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 8 soupapes, 1 arbre à cames en tête
Position: transversal AV
Alimentation : 1 carburateur double corps Solex PSA 409 32-34 Z2.
Cylindrée en cm3: 1 360
Alésage x course (en mm) : 75 x 77
Puissance ch DIN à tr/mn: 85 à 6 400.
Puissance au litre en ch DIN : 62,5
Couple maxi en mkg à tr/mn: 11,8 à 4 000
Couple au litre en mkg : 8,67
TRANSMISSION
AV.
Boîte de vitesses (rapports): manuelle 5 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 727
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 8,55.
ROUES
Freins : 2 disques pleins AV (Ø 238 x 8 mm) et 2 tambours AR (Ø 165 mm).
Pneus : 165/65 R13 AV et AR.
>PERFORMANCES
Vmax : 178 km/h
400 m DA : 16″9
1 000 m DA : 31″7
0 à 100 km/h : 9″5
0 à 160 km/h : 39″3

DERNIERS ARTICLES CITROEN

  • Citroën C4 VTS THP Phase 2 150 ch Lancée fin 2004, C4 a déjà été vendue dans ses deux silhouettes berline et coupé à près de 900 000 exemplaires… Son porte-étendard était jusque-là la C4 VTS 2.0i 16V , forte de ses 180 ch et de son moteur hérité du  » passé ». Une sportive qui ne manquait pas d’arguments, mais dont la mécanique ...
  • Citroën C4 VTS by Loeb Elaborée à partir de la C4 Coupé, C4 by LOEB, avec son style fort et spécifique, répond à la volonté de la Marque de développer une nouvelle gamme de produits dynamiques, en ligne avec sa participation en Championnat du monde des rallyes. Citroën offre ainsi à ses clients une alliance entre passion pour le sport ...
  • Citroën DS3 Racing Citroën affiche un dynamisme commercial et marketing évident ces dernières années. Avec une multitude de nouveautés, certes plus axées pour la famille et le ludique, la ligne DS pour  » Different Spirit  » (et faisant par là même un beau clin d’œil à l’un des modèles historiques emblématiques de la firme aux chevrons) vient apporter ...
  • Citroën Visa GTI La Citroën Visa, poursuit sa course à la puissance au fil des millésimes. Si à son lancement en 1978 elle se destinait plus comme une petite voiture polyvalente au caractère mécanique assez placide, la marque aux chevrons va s’atteler de lui donner une image plus jeune et dynamique avec des versions de pointes. Ainsi, après ...
  • Citroën AX GT Avec la Citroën AX présentée à Paris en octobre 1986, le constructeur aux doubles chevrons entend bien rajeunir son image et par-là, ratisser auprès d’une clientèle qui n’avait pas encore le réflexe Citroën. Il faut avouer que sur la première moitié des années 80, la gamme Citroën ne respirait pas réellement l’allégresse et l’insouciance : ...
  • Citroën C4 VTS La Citroën C4 a été présentée en première mondiale au salon de Paris en 2004, puis commercialisée dans la foulée. La C4 VTS était également de la partie et présentée dans sa couleur rouge sous une coupole sur le stand Citroën. Un autre modèle était présenté dans une teinte gris clair métallisée. Sur sa première ...
  • Citroën Visa Chrono Avec un faciès peu grâcieux, la Citroën Visa, commercialisée en 1978, va connaître une carrière commerciale en demi-teinte. Pourtant, elle ne manque pas d’atouts à commencer par une tenue de route, même sur les modèles de base, qui fait honneur à ses chevrons. Après un face-lift profond sur la Visa en 1981, sensé redonner des ...
  • citroen index gti Toutes les Citroën du Guide des GTI et Petites Sportives : DERNIERS ARTICLES CITROEN Guide des GTI, Compactes & Petites Sportives Guide des GTI.fr vous permet de retrouvez toutes vos GTI et Compactes Sportives préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. En partant des premières petites bombes sportives des années 50 (Dauphine 1093 & Gordini) et 60 (Ford Cortina Lotus Mk1, Mini ...

Guide des GTI, Compactes & Petites Sportives
Guide des GTI.fr vous permet de retrouvez toutes vos GTI et Compactes Sportives préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. En partant des premières petites bombes sportives des années 50 (Dauphine 1093 & Gordini) et 60 (Ford Cortina Lotus Mk1Mini Cooper, Renault 8 Gordini 1100 R1134…), jusqu’à l’apparition de la VW Golf 1 GTI 1600 qui donna son patronyme à toute une catégorie. Les années 80 ont connu le plein essor d’une catégorie qui a alors battu tous les records de vente et de variétés de modèles. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des GTI.fr est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.

Si vous aimez également toutes les voitures de sport, ne manquez pas le site internet de nos collègues de bureau 100% dédié aux voitures de sport : Le Guide des Sportives.
La Rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *