Alfa Romeo MiTo 1L4 T-Jet 150 ch

alfa-romeo-mito-17

Chez Alfa Romeo , on se rassure en annonçant des jours désormais heureux. Après une période trouble et compliquée, la berline 156 avait renouvelé le style Alfa (merci Walter Da Silva !) avec bonheur pour lui donner enfin une empreinte moderne mais en phase avec l’ADN stylistique de la marque. En 2006, Alfa Romeo a présenté au Mondial de Paris la berlinette 8C Competizione , une voiture de sport au superlatif qui vient concurrencer les Ferrari F430 , Corvette C6, Lamborghini Gallardo et consort . Le succès fut immédiat preuve que le blason Alfa fait encore son effet, à la condition de proposer des produits idoines et respectueux du patrimoine de la marque au biscione. Après un retour en force et en forme de Fiat ( Grande Punto Abarth , Abarth 500, Panda 100 HP , Bravo…), Alfa Romeo semble également touché par une bonne fée . Après quelques études approfondies, il s’est vite avéré qu’un segment de marché très lucratif et juteux était laissé pour compte jusqu’à présent : celui de la petite citadine branchée à forte image . Seule la Mini, la smart fortwo et depuis peu la Fiat 500 s’attirent les faveurs d’une clientèle branchée (CSP+ comme diraient les gens du marketing ) moins regardante sur l’addition que sur l’image que leur petite auto leur procure.
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Citroën C4 VTS THP Phase 2 150 ch

citroen-c4-phase-2-vts-150ch-19

Lancée fin 2004, C4 a déjà été vendue dans ses deux silhouettes berline et coupé à près de 900 000 exemplaires… Son porte-étendard était jusque-là la C4 VTS 2.0i 16V , forte de ses 180 ch et de son moteur hérité du  » passé ». Une sportive qui ne manquait pas d’arguments, mais dont la mécanique avait bien de la peine à mouvoir les près de 1,3 tonnes de la belle. A l’ occasion du facelift à l’été 2008, Citroën en profite pour reprendre la dernière mécanique étudiée et produite en coopération avec BMW. Une véritable merveille technique qui doit redonner du tonus à la C4 VTS . Mission accomplie ?… Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Seat Ibiza 2 Cupra 2L0 16V

seat-ibiza-2-cupra-2-16v-9

Seat est la branche sportive du groupe VAG, et entendait bien le faire savoir. Après des variantes GTI plutôt remarquée avec sa gamme Ibiza Mk2, Seat remporte en 1996 le titre de champion du monde des rallies dans la catégorie 2 litres – 2 roues motrices. Un véritable succès que Seat entendait bien fêter dignement. Sur la base de la 2.0 GTI 16V, Seat va concocter une version spéciale « Cupra ». Et pour accentuer sa génétique sportive, c’est elle qui sert de formule de promotion pour les pilotes en herbe de la péninsule hibérique ! Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Renault Supercinq GT Turbo Raider

renault-supercinq-gt-turbo-raider-4

La Renault Supercinq GT Turbo connait déjà un beau succès commercial , mais c’est avec le pilote Alain Oreille à son volant en groupe N que les succès seront retentissants. Renault profite de cette victoire en coupe du Monde FIA groupe N (dont une victoire absolue dans la saison 89 au Rallye de Côte d’ Ivoire !) pour lancer une série spéciale baptisée Alain Oreille, dans le même esprit que ce qui sera fait plus tard avec la Clio RS et sa F1 Team R27 . En 1990, Renault remporte de nouveau la coupe du Monde FIA groupe N. Un beau doublé que cette série spéciale Oreille fête dignement et sobrement. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Renault Supercinq GT Turbo Oreille

renault-supercinq-gt-turbo-oreille-2

La Renault Supercinq GT Turbo est déjà dans la « course » commerciale chez les GTI avec un certaine bonheur . Même si sa grande rivale, la Peugeot 205 GTI , possède une aura supérieure auprès du public et deux modèles (une 1600 cm3 et une 1900 cm3), la Supercinq GT Turbo possède un petit côté  » bad boy  » et surtout un vrai caractère trempé. Si au départ , lors des phases 1, la présentation extérieure pouvait être assez critiquable avec ses extensions d’ailes et boucliers non peints de la même couleur que la caisse, le caractère sportif de cette petite bombe ne faisait aucun doute. En 1987, le face-lift de la Supercinq GT Turbo, s’il est léger, est réussi et corrige ce qui manquait à cette GTI made in Billancourt. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Renault Twingo RS Sport – Essai

renault-twingo-rs-sport-13

A l’automne 2008, Renault Sport poursuit son expansion avec une nouvelle venue dans la gamme alors constituée des pétillantes et efficaces Clio 3 RS et Mégane RS. La Twingo RS, initialement présentée sous forme de concept car (Twingo RS Concept ) au Mondial de Paris 2006, vient donc châsser sur les terres des Suzuki Swift Sport, C2 VTS ou encore Mini Cooper. Avec son 1,6 litres 16 soupapes améliorée de 133 ch et un poids finalement contenu en-dessous des 1 100 kilos, la Twingo RS annonce du sport au programme, le tout pour un tarif béton en-dessous des 16 000 euros. Et pour ne rien gâcher, deux châssis sont disponibles : Sport et Cup. C’est le « Sport » que nous avons choisi d’essayer ici… Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Renault Twingo RS RB7

renault-twingo-rs-rb7-3

Après la Clio R.S. RB7, c’est au tour de Twingo R.S. de s’enrichir d’une série limitée célébrant le titre de champion du monde constructeur de Formule 1 2011 : Twingo R.S. Red Bull Racing RB7. La Renault Twingo R.S. Red Bull Racing RB7 représente pour Renault Sport un hommage à` la sportivité et à la performance. La Twingo RS RB7 se veut un véhicule alliant plaisir de pilotage, performances et sportivité avec ses équipements de série axés vers la performance : châssis Cup, jantes 17’’ Gana noires, R.S. Monitor (système de télémétrie embarqué), stripping de toit damier typé Renault Sport. Plus de 10 pays de commercialisation sont au programme : Allemagne, Autriche , France, Belgique, Luxembourg, Japon, Hongrie , République Tchèque, Slovaquie, Pologne et Suisse. L’ouverture des commandes est disponible à partir de début juin 2012 (en France début septembre). La « Twingo R.S. Red Bull Racing RB7, véritable pocket rocket, réunit tous les équipements au service de la performance, développés par Renault Sport Technologies. L’exclusive Twingo R.S. Red Bull Racing RB7, avec un look qui donne des ailes, est le fruit du partenariat associant Renault Sport F1 et Red Bull Racing » se félicite Olivier Tschanhenz, Chef de Produit Twingo Renault Sport. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Renault Twingo RS Gordini

renault-twingo-gordini-15

Renault relance la griffe Gordini … Les petites bombes bleues frappées de deux bandes blanches font leur retour ! Symbole de la réussite française, la célèbre  » Gorde  » a fait vibrer plusieurs générations de conducteurs en quête de sensations et d’émotions sportives. Le bleu , les bandes blanches, la calandre aux quatre phares ronds laissent un code identitaire indélébile et un héritage sportif important dans l’histoire de Renault . Chic et Sport , la griffe Gordini conserve ses valeurs d’exclusivité et de sportivité. Développées sur des véhicules sportifs dont les performances sont reconnues parmi les meilleures , les versions griffées Gordini s’adressent aux amateurs de sensations de conduite et de codes design forts. La Twingo Gordini R.S. a été présentée en première mondiale le 25 novembre 2009 à L’ Atelier Renault sur les Champs Elysées dans le cadre de l’ exposition  » Noël en bleu », avant d’être commercialisée au printemps 2010. Renault prévoit à terme de développer toute une gamme frappée de la Griffe Gordini, à commencer par la Clio RS … La Twingo Gordini R.S. est en vente au prix de 17 750€ ce qui représente un avantage client de 940 euros par rapport à une Twingo Renault Sport. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Renault Megane Coupé 16V Monte Carlo

renault-megane-coupe-16v-monte-carlo-10

La Renault Mégane profite d’une version sportive, mais uniquement en carrosserie 3 portes appelée  » Coupé « . Un choix audacieux dans un segment de marché souvent très conservateur, et dont toute une déclinaison de carrosserie est possible de la berline 5 portes, 4 portes avec malle arrière (la Classic), break, cabriolet et puis 3 portes (la Coupé). La mécanique la plus poussée, celle que se partagent le Renault Spider mais aussi la Clio Williams, est donc le 2 litres coiffé de la culasse à 16 soupapes. Avec 150 ch à 6 000 tr/mn et un couple de 19,3 mkg à 4 500 tr/mn, c’est avec une boîte de vitesses mécanique à 5 rapports que le conducteur orchestre la symphonie des soupapes. Les performances de la série spéciale Monte Carlo demeurent inchangées avec 215 km/h en vitesse maxi, moins de 30 » au kilomètre départ arrêté et 8″6 pour le 0 à 100 km/h.
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Peugeot 106 S16

peugeot-106-s16-22

Peugeot 106 S16

1996 – 2003

Après cinq années de commercialisation, la Peugeot 106 , si elle n’en demeure pas moins une excellente petite voiture, a bien du mal à jouer le rôle qui lui est dévolu : remplacer en partie la Peugeot 205. En effet, Peugeot, plutôt que de se risquer à remplacer un modèle si charismatique et important tant commercialement que dans l’histoire du constructeur de Sochaux, a joué la complémentarité : la 106 pour ratisser l’entrée de gamme de la 205, et la 306 pour aller accompagner la clientèle 205 vers le haut. Une solution un peu bancale que Peugeot cessera avec l’arrivée quelques années plus tard de la Peugeot 206 . En attendant, alors que la vague GTI est encore présente, Peugeot n’oublie pas sa clientèle éprise de sport automobile et de sensations avec des variantes sportives pour sa 106 commercialisée dès la fin de l’année 1991. Si le label  » GTI  » semble réservé qu’aux marchés étrangers, la France aura le droit aux Peugeot 106 XSI qui évolueront de 100 ch, 95 ch (merci le catalyseur) puis 106 ch avec un nouveau moteur 1600 au lieu du 1400 cm3. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]