smart forfour Brabus W453

smart forfour Brabus W453

smart Forfour Brabus W453
2016 – 2019

Changement de stratégie pour Daimler concernant sa marque smart. Bye bye le partenariat technique avec Mitsubishi depuis l’arrêt de la précédente génération de forfour qui n’avait pas brillé par ses performances commerciales, malgré d’indéniables qualités. Surtout la forfour Brabus qui avec ses 177 ch et son châssis très affûté a marqué les esprits de ceux qui ont eu la chance de l’essayer. C’est avec Renault que les destinées sont désormais liées. Un partenariat technique de partage de moteurs, plateformes, transmissions et technologique qui a vu le jour dans les gammes Mercedes-Benz et Infiniti, mais pas seulement ! La nouvelle smart se décline dès 2014 en deux carrosseries (fortwo et forfour) et partage sa conception et sa production avec la Renault Twingo de 3e génération. Deux ans plus tard, c’est au tour des variantes Barbus d’être commercialisées sur les trois carrosseries (fortwo Coupé, Cabriolets & forfour). Sa mécanique est portée à 109 ch offrant des performances intéressantes jouant sur un poids encore contenu… Continue reading

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Seat Ibiza SXI

seat-ibiza-sxi-7

Seat Ibiza SXI
1988 – 1993

La Seat Ibiza première mouture fut lancée en avril 1984. Encore sous l’égide du groupe Fiat, cette nouvelle voiture vient compléter l’offre du constructeur espagnol. Pour se faire un nom sur ce segment de marché très concurrencé, Fiat n’a pas lésiné sur les moyens ! Tout est mis en oeuvre (design, châssis et moteur) pour donner le maximum de chances de réussite. Il faudra attendre 1986 pour qu’une variante 5 portes soit disponible. Enfin, le 1er mars 1988, Seat commercialise en France via son importateur Sonauto-Seat la version sportive de la gamme : la Seat Ibiza SXI. En pleine vague GTI, tous les constructeurs tentent de s’engouffrer dans la brèche et surfer sur la vague. Avec son SXI, l’Ibiza ne vient pas jouer avec le haut du panier en 1988 (Peugeot 205 GTI 1,9, Renault Supercinq GT Turbo, Fiat Uno Turbo ie), mais plutôt dans les GTI plus accessibles (VW Golf 90 S, Peugeot 205 Rallye, Citroên AX Sport…). Avec 100 ch tout ronds signés Porsche (excusez du peu !), l’Ibiza SXI n’affolait pas les chronos mais se présentait comme alternative intéressante et séduisante… Continue reading

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Peugeot 305 GTX

peugeot-305-gtx-1

Peugeot 305 GTX
1984 – 1987

En 1982, Peugeot avait sérieusement renouvelé sa gamme 305 pour lui donner un coup de jeune et mieux la fondre dans le paysage automobile d’alors. L’année suivante, Peugeot hausse le ton pour participer à l’essor du marché des berlines performantes de la gamme moyenne (Cf. encadrée) avec la 305 GT qui partage son moteur XU 1,6 litres avec la 205 GTI 1,6 litres. Mais la course à la puissance touche autant les GTI que les berlines sportives, souvent dérivées desdites GTI et qui suivent donc le tempo. Peugeot ayant dans ses cartons le projet de monter en puissance et surtout cylindrée la 205 GTI avec la future 1,9 litres de 130 ch , va donc place le moteur XU 9S de 1 905 cm3 sous le capot de la 305 GTX à compter d’août 1984. Ce que le quidam a donc oublié, c’est que ce n’est pas la 205 GTI 1900 la première chez Peugeot, mais la 305 GTX qui a étrenné ce 1 905 cm3 (initialement étrenné sous le capot de la Citroën BX 19 GT), certes alimenté par un carburateur Solex double corps et développant 105 ch.

Continue reading

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Opel Kadett D GTE

opel_kadett_gt_e_5-door_1

Opel Kadett D GTE
1983 – 1984

A Rüsselsheim, fief d’Opel en Allemagne (en Angleterre c’est Lutton qui sert de base à Vauxhall le pendant britannique d’Opel), les petites sportives avaient déjà été à l’ordre du jour avec la saga des Kadett GT/E de 1976 à 79 et les succès qu’on leur connaît en Rallye. Pourtant, dès le remplacement fin 1979 de la gamme Kadett type C par la nouvelle type D, Opel semble avoir oublié la génétique sportive initiée avec les GT/E. Cette nouvelle génération de Kadett (D) tranchait techniquement avec sa devancière et était une petite révolution chez le constructeur germano-américain habituellement conservateur : elle était la première Opel traction avant et dotée d’un moteur transversal.
Continue reading

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Renault 5 Alpine

renault-5-alpine-23

Renault 5 Alpine
1976-1981

Dès les années 60, en 1968 pour être plus exact, le président Pierre Dreyfus, alors président de la Régie Renault, est convaincu que le segment dévolu aux Citroën 2 CV et Renault 4 mérite d’être anobli et plus sexy. Alors que les deux autos pré-citées devaient avoir un caractère « utilitaire » premier très marqué, le président de la Régie Renault donna son accord pour le développement du « projet 122 » qui allait jeter les bases du segment de marché « B » tel que nous le connaissons aujourd’hui ( Clio, 207, C3, Polo…). En plus du caractère pratique, la future Renault 5 devra être aussi élégante et polyvalente en n’ayant pas peur d’affronter les kilomètres sur longs parcours. C’est le 28 janvier 1972 qu’est présentée la Renault 5 au grand public. Contrairement aux doutes des « spécialistes » ou prétendus comme tels, la Renault 5 va rencontrer un franc succès et s’installer durablement en tête des immatriculations en France. Malgré l’arrivée tardive (à partir de 1979) de la version 5 portes, la Renault 5 désignée comme « supercar » dans les campagnes publicitaires, elle va démoder d’un coup les Simca 1000 et Peugeot 104. Continue reading

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Ford Cortina Lotus Mk1

ford-cortina-lotus-mk1-6

Ford Cortina Lotus Mk1
1963 – 1966

Comme souvent pour les compactes sportives, que l’on a appelé plus tard « GTI » avec l’éclosion de la Golf du même nom, c’est la compétition qui servit de prétexte à l’élaboration de la Ford Cortina Lotus Mk1. Difficile en effet d’imaginer en 1962 à la présentation de cette placide petite berline compacte que l’année suivante elle devint l’égérie et la référence de tous les passionnés britanniques de voitures de sport.omme souvent pour les compactes sportives, que l’on a appelé plus tard « GTI » avec l’éclosion de la Golf du même nom, c’est la compétition qui servit de prétexte à l’élaboration de la Ford Cortina Lotus Mk1. Difficile en effet d’imaginer en 1962 à la présentation de cette placide petite berline compacte que l’année suivante elle devint l’égérie et la référence de tous les passionnés britanniques de voitures de sport. Continue reading

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Innocenti de Tomaso Turbo

innocenti-detomaso-turbo-1

Innocenti de Tomaso Turbo
1983 – 1989

Le torchon brûle entre Innocenti et British Leyland ? C’est ce que l’on pourrait croire puisque le groupe britannique, alors pas au mieux de sa forme, décide de ne plus fournir son moteur 4 cylindres à la petite firme italienne. En réalité, depuis le rachat d’ Innocenti par Alejandro de Tomaso en 1975, les relations anglo-italiennes ne sont pas au beau fixe. Après que notre italo-argentin, également présent sur le segment des GT avec sa propre marque et également Maserati, ait dopé les Innocenti 90/120 en leur offrant le moteur des Mini Cooper 1275 cm3 de 80 ch, il lui faut donc trouver une autre mécanique courant 82. Mais il avait déjà tout prévu en homme avisé et va profiter de l’envie d’un constructeur japonais d’être présent en Europe et de se faire connaître. En effet, c’est donc avec Daihatsu qu’il va passer un accord de coopération et de fourniture de moteurs. Continue reading

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Fiat 131 Racing

fiat-131-racing-1

Fiat 131 Racing
1978 – 1981

Après avoir déployé une vaste gamme de carrosserie et de modèle avec sa Fiat 124, le géant turinois va renouveler son modèle phare en novembre 1974 avec la nouvelle Fiat 131 Mirafiori , du nom de l’usine qui la produit en Italie. Si les lignes se sont adoucies, on reste toujours dans le concept des « caisses carrées » et la recette demeure identique : moteur avant et transmission arrière. Classique, sauf sous le capot où des moteurs raffinés et pétillants donnent une âme à ces autos. Il faudra toutefois attendre 1977 pour constater une montée en puissance de la 131 avec une version Abarth limitée à 400 exemplaires pour l’homologation en rallye. Une incompréhension d’ailleurs pour les passionnés puisque la 131 Abarth va donc « châsser » la Lancia Stratos, marketing oblige. L’année suivante c’est au tour de la version 131 Racing, ou 131 Sport en Allemagne, d’être commercialisée. Les sportifs vont être servis, car en pleine période seventies, avec l’éclosion naissante des GTI et de la Golf GTI notamment dès 1975, la 131 Racing soigne son look de sportive accomplie et apporte son interprétation du sport populaire… Continue reading

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Citroën Visa Chrono

CITROEN-visa-chrono-2050

Citroën Visa Chrono
1982 – 1982

Avec un faciès peu grâcieux, la Citroën Visa, commercialisée en 1978, va connaître une carrière commerciale en demi-teinte. Pourtant, elle ne manque pas d’atouts à commencer par une tenue de route, même sur les modèles de base, qui fait honneur à ses chevrons. Après un face-lift profond sur la Visa en 1981, sensé redonner des couleurs aux chiffres de vente de son modèle, Citroën va poursuivre l’animation avec des séries spéciales dont certaines particulièrement sportives. Le 24 mars 1982, Citroën dévoile donc une série limitée à 1 000 exemplaires dans un premier temps : la Visa Chrono. La Visa Chrono part de la base de la Visa 2 Super X mais les techniciens du Quai de Javel lui ont apporté de nombreuses modifications. Pour la rendre plus sportive et reconnaissable comme telle, la Visa Chrono va se parer d’une tenue de sport très voyante élaborée en collaboration avec Heuliez : élargisseurs d’ailes avant et arrière rivetés sur la carrosserie et peints dans la même teinte que le reste de l’auto (le blanc Meije – AC 088), becquet arrière rouge, , entourage de face avant rouge, spoiler avant Continue reading

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)