Seat Ibiza SXI

seat-ibiza-sxi-7

Seat Ibiza SXI
1988 – 1993

La Seat Ibiza première mouture fut lancée en avril 1984. Encore sous l’égide du groupe Fiat, cette nouvelle voiture vient compléter l’offre du constructeur espagnol. Pour se faire un nom sur ce segment de marché très concurrencé, Fiat n’a pas lésiné sur les moyens ! Tout est mis en oeuvre (design, châssis et moteur) pour donner le maximum de chances de réussite. Il faudra attendre 1986 pour qu’une variante 5 portes soit disponible. Enfin, le 1er mars 1988, Seat commercialise en France via son importateur Sonauto-Seat la version sportive de la gamme : la Seat Ibiza SXI. En pleine vague GTI, tous les constructeurs tentent de s’engouffrer dans la brèche et surfer sur la vague. Avec son SXI, l’Ibiza ne vient pas jouer avec le haut du panier en 1988 (Peugeot 205 GTI 1,9, Renault Supercinq GT Turbo, Fiat Uno Turbo ie), mais plutôt dans les GTI plus accessibles (VW Golf 90 S, Peugeot 205 Rallye, Citroên AX Sport…). Avec 100 ch tout ronds signés Porsche (excusez du peu !), l’Ibiza SXI n’affolait pas les chronos mais se présentait comme alternative intéressante et séduisante… Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Peugeot 305 GTX

peugeot-305-gtx-1

Peugeot 305 GTX
1984 – 1987

En 1982, Peugeot avait sérieusement renouvelé sa gamme 305 pour lui donner un coup de jeune et mieux la fondre dans le paysage automobile d’alors. L’année suivante, Peugeot hausse le ton pour participer à l’essor du marché des berlines performantes de la gamme moyenne (Cf. encadrée) avec la 305 GT qui partage son moteur XU 1,6 litres avec la 205 GTI 1,6 litres. Mais la course à la puissance touche autant les GTI que les berlines sportives, souvent dérivées desdites GTI et qui suivent donc le tempo. Peugeot ayant dans ses cartons le projet de monter en puissance et surtout cylindrée la 205 GTI avec la future 1,9 litres de 130 ch , va donc place le moteur XU 9S de 1 905 cm3 sous le capot de la 305 GTX à compter d’août 1984. Ce que le quidam a donc oublié, c’est que ce n’est pas la 205 GTI 1900 la première chez Peugeot, mais la 305 GTX qui a étrenné ce 1 905 cm3 (initialement étrenné sous le capot de la Citroën BX 19 GT), certes alimenté par un carburateur Solex double corps et développant 105 ch.

Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Innocenti de Tomaso Turbo

innocenti-detomaso-turbo-1

Innocenti de Tomaso Turbo
1983 – 1989

Le torchon brûle entre Innocenti et British Leyland ? C’est ce que l’on pourrait croire puisque le groupe britannique, alors pas au mieux de sa forme, décide de ne plus fournir son moteur 4 cylindres à la petite firme italienne. En réalité, depuis le rachat d’ Innocenti par Alejandro de Tomaso en 1975, les relations anglo-italiennes ne sont pas au beau fixe. Après que notre italo-argentin, également présent sur le segment des GT avec sa propre marque et également Maserati, ait dopé les Innocenti 90/120 en leur offrant le moteur des Mini Cooper 1275 cm3 de 80 ch, il lui faut donc trouver une autre mécanique courant 82. Mais il avait déjà tout prévu en homme avisé et va profiter de l’envie d’un constructeur japonais d’être présent en Europe et de se faire connaître. En effet, c’est donc avec Daihatsu qu’il va passer un accord de coopération et de fourniture de moteurs. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]