Alfa Romeo 33 1L5 Ti

alfa-romeo-33-quadrifoglio-verde-qv-10

Alfa Romeo 33 1L5 Ti
1984 – 1987

L’Alfa Romeo Alfasud était considérée comme le vers dans le fruit pour la firme d’Arese . Une démocratisation qui avait en plus une vocation économique nationale avec la production dans l’Italie du Sud d’où son appellation. Pourtant, passée la première surprise des passionnés et amateurs d’Alfa Romeo, l’Alfasud allait acquérir ses lettres de noblesse et faire honneur à son blason grâce à un quatre cylindres à plat maison qui donnera une âme, et des dérivés sportifs (Ti et coupé Alfasud Sprint) qui feront la joie de nombre de passionnés. Au début des années 80, l’Alfasud commence à accuser le poids des ans (lancée tout de même initialement en 1972 !), malgré des replâtrages assez bien vus, et Alfa Romeo songe à la remplacer. C’est donc l’Alfa Romeo 33, reprenant le patronyme d’une célèbre Alfa de course, qui va faire ses grands débuts. Mais passé la première bonne surprise d’une esthétique inédite et élégante, la version de pointe, la Quadrifoglio Verde semble marquer le pas par rapport à l’Alfasud Ti. Et pour cause, elle reprend l’ensemble moteur-boîte à l’identique sauf que le poids est en hausse. L’embourgeoisement guetterait-il la petite traction d’Arese ?…
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Alfa Romeo MiTo 1L4 T-Jet 150 ch

alfa-romeo-mito-17

Chez Alfa Romeo , on se rassure en annonçant des jours désormais heureux. Après une période trouble et compliquée, la berline 156 avait renouvelé le style Alfa (merci Walter Da Silva !) avec bonheur pour lui donner enfin une empreinte moderne mais en phase avec l’ADN stylistique de la marque. En 2006, Alfa Romeo a présenté au Mondial de Paris la berlinette 8C Competizione , une voiture de sport au superlatif qui vient concurrencer les Ferrari F430 , Corvette C6, Lamborghini Gallardo et consort . Le succès fut immédiat preuve que le blason Alfa fait encore son effet, à la condition de proposer des produits idoines et respectueux du patrimoine de la marque au biscione. Après un retour en force et en forme de Fiat ( Grande Punto Abarth , Abarth 500, Panda 100 HP , Bravo…), Alfa Romeo semble également touché par une bonne fée . Après quelques études approfondies, il s’est vite avéré qu’un segment de marché très lucratif et juteux était laissé pour compte jusqu’à présent : celui de la petite citadine branchée à forte image . Seule la Mini, la smart fortwo et depuis peu la Fiat 500 s’attirent les faveurs d’une clientèle branchée (CSP+ comme diraient les gens du marketing ) moins regardante sur l’addition que sur l’image que leur petite auto leur procure.
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Alfa Romeo Alfasud Ti 1200 68 ch

alfa-romeo-alfasud-ti-68ch-12

Véritable révolution dans la firme de Milan, Alfa Romeo change de stratégie et joue la carte de l’expansion. Un appétit de volume qui est également un action « politique », le gouvernement italien étant le principal actionnaire depuis 1933 d’Alfa et qui compte bien profiter de l’occasion pour développer la partie sud de l’Italie. Pour mieux prendre conscience de l’impact de cette « révolution  » pour Alfa-Romeo, au-delà des clivages sur la notion de respect de l’identité de la marque ou non par à la fois le passage à la traction avant mais aussi à l’arrivée d’un modèle plus populaire et économique, en 1961 Alfa n’avait produit que 35 711 véhicules tous confondus, tandis qu’après 2 ans de commercialisation, l’Alfasud standard aura déjà été produite à près de 180 000 exemplaires. Une croissance des volumes qui aura un impact évident sur la firme de Milan, à tous niveaux. Rudoph Hruska, qui avait déjà géré le projet Giulietta chez Alfa et qui était parti chez Simca, est rappelé par Giuseppe Luraghi, président d’alors d’Alfa Romeo, pour superviser le projet Alfasud. Présentée au salon de Turin en novembre 1971, les premières Alfasud seront livrées en France qu’au début de l’année 1973. Quelques mois plus tard, en septembre, Alfa Romeo poursuit le développement de sa gamme avec une variante sportive qui vient coiffer la gamme « ‘sud » : l’Alfasud Ti et son moteur 1,2 litres de 68 ch. Les clients français ne pourront en profiter qu’à compter de mars 1974. Si la presse européenne est très élogieuse sur cette petite nouveauté italienne pour l’ensemble de sa gamme, il apparaît assez rapidement pour sa variante Ti (pour Tourisme International) que ses prestations demeurent trop limitées. En effet, la nouvelle Volkswagen Golf commercialisée en 1974 sort sa « bombe », la Golf 1 GTI en 1975 dont le moteur 1,6 litres injection développe 110 ch. Toujours dans la même catégorie, la Renault 5 Alpine arrive également avec ses 93 ch, sans compter les autres qui emboîtent le pas. Ainsi, dans cette catégorie GTI, la nouvelle Alfasud Ti avec son « petit » 1 186 cm3 et ses 68 ch semble bien timide pour venir s’imposer au firmament de la catégorie GTI.
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde QV

alfa-romeo-33-quadrifoglio-verde-qv-10

L’Alfa Romeo Alfasud était considérée comme le vers dans le fruit pour la firme d’Arese . Une démocratisation qui avait en plus une vocation économique nationale avec la production dans l’Italie du Sud d’où son appellation. Pourtant, passée la première surprise des passionnés et amateurs d’Alfa Romeo, l’Alfasud allait acquérir ses lettres de noblesse et faire honneur à son blason grâce à un quatre cylindres à plat maison qui donnera une âme, et des dérivés sportifs (Ti et coupé Alfasud Sprint) qui feront la joie de nombre de passionnés. Au début des années 80, l’Alfasud commence à accuser le poids des ans (lancée tout de même initialement en 1972 !), malgré des replâtrages assez bien vus, et Alfa Romeo songe à la remplacer. C’est donc l’Alfa Romeo 33, reprenant le patronyme d’une célèbre Alfa de course, qui va faire ses grands débuts. Mais passé la première bonne surprise d’une esthétique inédite et élégante, la version de pointe, la Quadrifoglio Verde semble marquer le pas par rapport à l’Alfasud Ti. Et pour cause, elle reprend l’ensemble moteur-boîte à l’identique sauf que le poids est en hausse. L’embourgeoisement guetterait-il la petite traction d’Arese ?…
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Moteur Honda 1L6i-16

Reprenant nombres de techniques hérités de la compétition, ce nouveau moteur 1,6 litres coiffé d’une culasse 16 soupapes et de deux arbres à cames en tête va permettre à la gamme CRX puis Civic de passer à la vitesse supérieure dès 1986 en attendant le système VTEC qui interviendra début 90… Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Moteur 2 Litres Twinspark Alfa-Romeo

Après avoir doté son coupé GTV, Spider et berline 155 d’un deux litres performant et moderne , c’est au tour de la « petite » Alfa 145 Quadrifoglio de recevoir ce quatre cylindres essence qui recèle de nombreux raffinements techniques. Au programme , sport, douceur et souplesse, avec 150 ch à la clé…
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

De la M24 à la Peugeot 205


Rarement un modèle aura été aussi déterminant pour la survie d’un constructeur automobile de cette importance. Pourtant, lorsqu’à la fin des années 70 PSA lance les premières études du projet M24, c’est toute la survie du groupe qui est en jeu pour supporter l’ intégration de Chrysler Europe (ex-Simca ) et relancer une gamme vieillissante. Pari réussi et Peugeot devra beaucoup à sa 205 avec à la clé 5,5 millions d’exemplaires produits. Avec la 205 lancée, Peugeot avait remis la dynamique du succès en marche et le lion pouvait enfin ressortir ses griffes. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Ma Première GTI

Les GTI et petites sportives, genre automobile voué à la passion et au culte des performances avouées et/ou avérées, ont vite fait de faire briller l’imaginaire des adolescents. Plus sensibles que les adultes à des éléments exogènes au produit lui-même, c’est tout un monde d’évocations et de fantasme automobile que les GTI représentent avec cependant une différence de taille par rapport à d’ autres mythes roulants : l’accessit possible . Seuls sésames impératifs, le feuillet rose , un budget minimum et une certaine dose de rêve matinée de réalisme … Attention, la nostalgie est en marche ! Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Moteur : le VR6 de Volkswagen – 1991

Après avoir imposé le concept des GTI avec la Golf du même nom en 1976, Volkswagen poursuit sa course à l’armement pour rester leader et tête de file dans un segment alors très disputé. Le principe des GTI étant grossièrement de prendre une caisse compacte et de lui offrir une mécanique « gonflée ». Ici, pas de gonflette, mais du vrai muscle puisque Volkswagen a été le premier à mettre en 1991 un V6 à l’ architecture spécifique sous le capot de sa Golf 3. Nom de code? VR6… Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Renault Megane 2 RS F1 Team R26 vs Honda Civic Type R EP3

Lorsque l’on est passionné de « petites » bombes, les discussions de café du commerce vont toujours bon train. Alors plutôt que d’alimenter les rumeurs et avis sur les « ondits » des magazines spécialisés, nous avons procédé à un échange de volants entre des propriétaires de deux GTI références dans leur segment lors de leur lancement. Ainsi, José et Nicolas ont pu partager leurs avis sur leurs montures respectives… Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]