Autobianchi Y10 Turbo

Autobianchi Y10 Turbo (1985)

Autobianchi Y10 Turbo
1985 – 1989

L’Autobianchi Y10 Turbo a eu chaud ! Le projet de sa conception fut assez disputé en interne. Et une fois que Vittorio Ghidella le charismatique directeur des projets au sein du groupe Fiat, se penche sur la question, il tranche. Séduit par le dessin tracé par Ital Design, la future Lancia/Autobianchi sera finalement… une Fiat Panda ! Bien loin de l’esprit chic et élégant. Finalement, la base de la Panda est retenue, et Fiat donne le feu vert pour adapter la plateforme à la future Lancia Y10 (qui sera badge Autobianchi selon les marchés comme en France par exemple). En mars 1985, l’Autobianchi Y10 est prête pour ses grands débuts au salon de Genève. Et de concert avec les modèles plus placides, Lancia dévoile également l’Autobianchi Y10 Turbo qui a la mission de prendre la succession de l’Autobianchi A112 Abarth. Une gageure ?…

Textes : ALIS Webzine – Photos : D.R.




DESIGN ETONNANT ?
Autobianchi Y10 Turbo (1985)C’est le Centro Stile Fiat qui a dessiné les traits de l’Autobianchi Y10. Avec sa forme de capsule, elle a quelque peu surpris le public dans un premier temps. Il faut dire que la tâche des designers était ardue : concilier une aérodynamique soignée (Cx de 0,31) sur une plateforme aussi courte (3,4 mètres de long) et ménager un habitacle suffisant pour un usage quotidien, sans pour autant faire aussi « utilitaire » que la Fiat Panda. Mission réussie ! Pour y parvenir, le hayon arrière à pan coupé presque verticale la transforme en mini-break à l’image de la Polo Coach ou la Honda Civic. Ils ont même réussi à intégrer la calandre de type Lancia.

PRESENTATION SPORT
Autobianchi Y10 Turbo (1985)Lancia n’a pas lésiné et on identifie immédiatement l’Y10 Turbo par rapport à ses soeurs plus sages. Boucliers enveloppants, particulièrement sur la proue. Outre l’intégration de feux additionnels, on observe en y regardant de plus près des fentes de refroidissement additionnelles pour accroître l’air frais dans la baie moteur. Le hayon est noir comme sur les autres modèles, quelle que soit la teinte de la carrosserie retenue. Un liseré rouge vient souligner l’esprit sportif sur les boucliers. Enfin, un stripping latéral portant l’inscription « Turbo » histoire de rappeler aux distraits que vous êtes bien en présence d’une sportive.

HABITACLE SOIGNE…
Autobianchi Y10 Turbo (1985)Autobianchi a repris les bonnes pratiques de Lancia avec une présentation élégante et sportive. L’instrumentation est notamment particulièrement complète. L’équipement de série est très riche, avec en prime des options souvent réservées habituellement à la catégorie supérieure. Le réglage du volant notamment permet de trouver une position de conduite améliorée. L’habitabilité est excellente, tout comme la luminosité intérieure grâce aux larges et importantes surfaces vitrées. Seul le coffre est de contenance modeste (195 dm3), mais la banquette arrière modulable permet d’améliorer (temporairement) cela.

Autobianchi Y10 Turbo (1985) – Dossier du Guide des Sportives
Après une genèse pour le moins compliquée et polémique au sein du groupe Fiat (l’étude da la remplaçante de l’Autobianchi A112 étant finalement reprise pour le compte de Fiat devenant la… Panda), et un imbroglio de portefeuille de marques entre Lancia et Autobianchi selon les marchés, la nouvelle Autobianchi Y10 est dévoilée au salon de Genève en mars 85. Et dans la foulée, on découvre une bouillante version Turbo qui doit nous faire oublier les Autobianchi A112 Abarth. Voilà qui est ambitieux, tant la petite bombinette italienne a marqué les esprits et les cœurs de 1972 à 85 ! L’Autobianchi Y10 Turbo prend le contre-pied de sa devancière avec un design très moderne et aérodynamique. Un point à souligner, car il est toujours difficile d’être… >Lire la suite…Et aussi les Autobianchi du site Le Guide des Sportives

MOTEUR MODERNE ET BOOSTE !
Autobianchi Y10 Turbo (1985)Le quatre cylindres en ligne, placé transversalement à l’avant, est déjà connu avec sa (petite) cylindrée de 1 049 cm3. Toutefois, il est désormais fabriqué au Brésil car utilisé dans la Fiat 127 « Brésil ». Et il profite des dernières innovations, dont une distribution à un arbre à cames en tête entraîné par courroie. Histoire d’aller chercher plus de puissance, un turbocompresseur IHI est monté à l’instar de ce qui se pratique chez Innocenti dans la de Tomaso Turbo (sauf qu’elle possède un 3 cylindres). L’alimentation est assurée par un carburateur Weber double corps. La puissance est ainsi fixée à 85 ch à 5 750 tr/mn. Mais le plus intéressant est le couple de 123 Nm à 3 250 tr/mn. Alors évidemment, il faut compter avec une consommation en carburant assez conséquente rapportée à la cylindrée.

PERFORMANCES PETILLANTES…
Autobianchi Y10 Turbo (1985)La transmission aux roues avant passe par une boîte manuelle 5 rapports dont la commande de boîte n’est pas exempte de critique : lente et accrocheuse. Une fois lancée la trotteuse du chronomètre, l’Autobianchi dévoile une belle vivacité avec un 0 à 100 km/h en moins de 10″ (9″6 exactement) et un kilomètre départ arrêté en 31″2. Des performances en accélérations dignes d’une Peugeot 205 GTI 105 ch ? Peut-être un peu optimistes nos amis italiens… quoique car avec 790 kilos annoncés, l’Autobianchi Y10 Turbo décolle aisément bien aidée par la franche poussée du turbo. La vitesse maxi, grâce à la belle aérodynamique se fixe à 183 km/h. Joli !

COMPORTEMENT ROUTIER DISCUTABLE…
Autobianchi Y10 Turbo (1985)Structure monocoque qui reçoit les trains roulants, c’est la Fiat Panda qui sert de donneuse de plateforme. Ainsi l’empattement est identique, tout comme le train avant de type McPherson triangulé. L’Autobianchi Y10 Turbo se distingue de sa cousine Fiat par un essieu arrière inédit appelé « Omega ». Cette appellation indique en réalité un essieu déformable à fixation centrale. Les réglages de suspensions sont revus et raffermis. Néanmoins, malgré ces efforts louables, le résultat n’est pas réellement à la hauteur des évènements. Motricité absente « à l’attaque », tandis que le train arrière n’hésite pas à donner des coups de raquette et manque de précision au placement. D’autant plus rageant que la direction à crémaillère est précise et agréable. Le freinage à disques avant et tambours arrière donne également satisfaction. Les jantes de 13 pouces adoptent des pneumatiques de 155/70 R13. Enfin, le poids général est inférieur aux 800 kilos.

En 1989, Lancia apporte de nombreuses modifications à sa gamme Y10 qui est désormais badgée sous la bannière bleue Lancia dans de nombreux pays. Seule l’Italie et quelques marchés poursuivent l’utilisation de la marque Autobianchi.

Autres versions :
Lancia Y10

Les Rivales :
petite gti 1980

  • Autobianchi Y10 Turbo Autobianchi Y10 TurboL’Autobianchi Y10 Turbo a eu chaud ! Le projet de sa conception fut assez disputé en interne. Et une fois que Vittorio Ghidella le charismatique directeur des projets au sein du groupe Fiat, se penche sur la question, il tranche. Séduit par le dessin tracé par Ital Design, la future Lancia/Autobianchi sera finalement… une Fiat ...
  • Citroën AX GT Citroën AX GTAvec la Citroën AX présentée à Paris en octobre 1986, le constructeur aux doubles chevrons entend bien rajeunir son image et par-là, ratisser auprès d’une clientèle qui n’avait pas encore le réflexe Citroën. Il faut avouer que sur la première moitié des années 80, la gamme Citroën ne respirait pas réellement l’allégresse et l’insouciance : ...
  • Citroën AX Sport Citroën AX SportLa gamme Citroën est vieillissante en ce début des années 80. la Citroën Visa, même avec ses variantes Chrono ou GTI ne parvient pas à faire oublier un design peu sexy et daté, tandis que la LNA, une Peugeot 104 remaquillée et équipée de motorisations de 2 CV ne peut pas faire grand chose face ...
  • Innocenti de Tomaso Turbo Innocenti de Tomaso TurboLe torchon brûle entre Innocenti et British Leyland ? C’est ce que l’on pourrait croire puisque le groupe britannique, alors pas au mieux de sa forme, décide de ne plus fournir son moteur 4 cylindres à la petite firme italienne. En réalité, depuis le rachat d’ Innocenti par Alejandro de Tomaso en 1975, les relations ...
  • Lancia Y10 GT ie Lancia Y10 GT ieMalgré une génère pour le moins compliquée, l’Autobianchi Y10 a finalement remplacé la petite A112 qui était dynamitée par la pétillante version Abarth. Côté sport en haut de gamme, la Y10 Turbo se chargeait de séduite les amateurs des petites bombinettes sportives, sans pour autant délaisser la touche de chic qui sied à cette italienne ...
  • Opel Corsa A GSI Opel Corsa A GSIEn septembre 1982, Opel vient se mêler à la lutte des citadines compactes et polyvalente avec sa Corsa. Une première dans le catalogue Opel, s’inspirant ainsi du succès rencontré par Ford avec sa Fiesta ou Volkswagen avec sa Polo. Non, les constructeurs français et italiens ne seront définitivement plus seuls sur ce segment de marché. ...
  • Seat Fura Crono Seat Fura CronoAprès avoir été créé en 1950 par l’ association de l’ Institut national de l’ industrie (INI) et un pool bancaire associé au constructeur italien FIAT, Seat se libère de sa tutelle italienne avec la cession par le constructeur de Turin de sa participation en 1981. C’est dès l’ année suivante que Seat développe une ...


CHRONOLOGIE AUTOBIANCHI Y10 TURBO
1985 : En mars, présentation au salon de Genève de l’Autobianchi/Lancia Y10. Une version Turbo est disponible d’emblée.
1986 : Commercialisation de la série spéciale Autobianchi Y10 Turbo Yearling.
1987 : Commercialisation de la série spéciale Autobianchi Y10 Turbo Martini.
Commercialisation de la série spéciale Autobianchi Y10 Turbo « AC ».
1989 : Première vague de modification dans la gamme Y10, avec la suppression de la marque Autobianchi sur les marchés qui continuaient à utiliser ce label.
La version turbo quitte la scène et est remplacée par la Lancia Y10 GT i.e..
En fin d’année, le contrat entre André Chardonnet importateur Autobianchi pour la France et Fiat Spa est terminé, impliquant ainsi la fin d’Autobianchi dans l’hexagone.
1992 : En fin d’année, gros facelift de la gamme Lancia Y10 qui s’intègre plus harmonieusement aux derniers modèles Lancia. Toutefois, il n’y plus de variante GT i.e. et plus de sportives dans la nouvelle offre Lancia Y10.
1995 : Arrêt de fabrication et commercialisation des Lancia Y10 remplacées par la Lancia Ypsilon.

EN MARGE DE LA SERIE…
Lancia Y10 4WD
Chez Autobianchi-Lancia, on ne recule devant aucune déclinaison. Puisque la Fiat Panda 4×4 marche bien et a rencontré son public, la déclinaison de sa cousine et soeur de « sang » luxe, l’Autobianchi Y10, se décline également en variante quatre roues motrices. L’Autobianchi Y10 4WD joue ainsi les snobs de la montagne avec un certain talent…
6 CV FISCAUX
FICHE TECHNIQUE
MOTEUR
Type: Type: 4 cylindres en ligne, 8 soupapes, 1 arbre à cames en tête
Position: transversal AV
Alimentation: Carburateur Weber double corps + turbocompresseur IHI.
Cylindrée en cm3: 1 049
Alésage x course (en mm) : 76,0 x 57,8
Puissance ch DIN à tr/mn: 85 à 5 750
Puissance au litre en ch DIN : 81,03
Couple maxi en Nm à tr/mn: 123 à 3 250
Couple au litre en Nm : 117,25
TRANSMISSION
AV.
Boîte de vitesses (rapports): manuelle 5 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 790.
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 9,29.
ROUES
Freins : 2 disques pleins AV (Ø ND x ND mm) et 2 tambours pleins AR (Ø ND x ND mm).
Pneus : 155/70 R13 AV et AR.
>PERFORMANCES
Vmax : 183 km/h
400 m DA : ND
1 000 m DA : 31″2
0 à 100 km/h : 9″6

Guide Lancia Y10 sportives

DERNIERS ARTICLES
Autobianchi

  • Autobianchi Y10 Turbo L’Autobianchi Y10 Turbo a eu chaud ! Le projet de sa conception fut assez disputé en interne. Et une fois que Vittorio Ghidella le charismatique directeur des projets au sein du groupe Fiat, se penche sur la question, il tranche. Séduit par le dessin tracé par Ital Design, la future Lancia/Autobianchi sera finalement… une Fiat ...
  • Autobianchi Index GTI Toutes les Autobianchi du Guide des GTI et Petites Sportives : DERNIERS ARTICLES AUTOBIANCHI Guide des GTI, Compactes & Petites Sportives Guide des GTI.fr vous permet de retrouvez toutes vos GTI et Compactes Sportives préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. En partant des premières petites bombes sportives des années 50 (Dauphine 1093 & Gordini) et 60 (Ford Cortina Lotus Mk1, Mini ...

Guide des GTI, Compactes & Petites Sportives
Guide des GTI.fr vous permet de retrouvez toutes vos GTI et Compactes Sportives préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. En partant des premières petites bombes sportives des années 50 (Dauphine 1093 & Gordini) et 60 (Ford Cortina Lotus Mk1Mini Cooper, Renault 8 Gordini 1100 R1134…), jusqu’à l’apparition de la VW Golf 1 GTI 1600 qui donna son patronyme à toute une catégorie. Les années 80 ont connu le plein essor d’une catégorie qui a alors battu tous les records de vente et de variétés de modèles. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des GTI.fr est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.

Si vous aimez également toutes les voitures de sport, ne manquez pas le site internet de nos collègues de bureau 100% dédié aux voitures de sport : Le Guide des Sportives.
La Rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Autobianchi Y10 Turbo, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *