Renault 9 Turbo

renault-9-turbo-1

Renault 9 Turbo
1984 – 1989

La Renault 9 est la première des deux formules de compactes chez Renault a avoir été présentée et commercialisée en 1982. Pourtant, c’est la Renault 11 Turbo qui aura la primeur du sport , la Renault 9 devant se contenter de sa variante GTX (avec son 1 721 cm3 moderne et ses arbres à cames en tête). En 1984, soit un an après la 11 Turbo , la 9 ne manque plus de souffle. Enfin ! Et si jamais vous aviez su rester attentifs lors de cette petite histoire, il faut tout de même ajouter que la R9 Turbo profite d’une plastique plus soignée dans les détails que la 11 Turbo avec ses plastiques noirs basiques, et surtout hérite du train arrière à quatre barres inaugurés par la Supercinq GT Turbo et la Renault 11 Turbo Zender. Vous suivez ?… Pas simple cette affaire. Pourtant, malgré toutes ces attentions soignées pour sa version tri-corps, Renault aura bien du mal à la faire sortir d’un anonymat injuste eut égard des qualités de cette micro-berline sportive au caractère entier et à l’efficacité redoutable. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Peugeot 305 GTX

peugeot-305-gtx-1

Peugeot 305 GTX
1984 – 1987

En 1982, Peugeot avait sérieusement renouvelé sa gamme 305 pour lui donner un coup de jeune et mieux la fondre dans le paysage automobile d’alors. L’année suivante, Peugeot hausse le ton pour participer à l’essor du marché des berlines performantes de la gamme moyenne (Cf. encadrée) avec la 305 GT qui partage son moteur XU 1,6 litres avec la 205 GTI 1,6 litres. Mais la course à la puissance touche autant les GTI que les berlines sportives, souvent dérivées desdites GTI et qui suivent donc le tempo. Peugeot ayant dans ses cartons le projet de monter en puissance et surtout cylindrée la 205 GTI avec la future 1,9 litres de 130 ch , va donc place le moteur XU 9S de 1 905 cm3 sous le capot de la 305 GTX à compter d’août 1984. Ce que le quidam a donc oublié, c’est que ce n’est pas la 205 GTI 1900 la première chez Peugeot, mais la 305 GTX qui a étrenné ce 1 905 cm3 (initialement étrenné sous le capot de la Citroën BX 19 GT), certes alimenté par un carburateur Solex double corps et développant 105 ch.

Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]