Le Guide des GTI
Le Guide des GTI Le Guide des GTI.fr revient sur l'histoire et l'évolution de toutes GTI, compactes sportives, petites sportives d'hier et d'aujourd'hui. Fiches techniques, présentations, reportages, le Guide des GTI.fr est un concentré de voitures de sport qui ravira tous les amoureux des voitures à haute performance... Peugeot 205 GTI, Golf GTI, Supercinq GT Turbo, Clio RS, Mégane RS, Focus RS, R8 Gordini... pas une ne manque à l'appel !
>ACCUEIL >CHRONOLOGIE

>PERFORMANCES

>FONDS D'ECRAN
>CATALOGUES >VOS GTI >SORTIES CIRCUIT
>GUIDE DES
GTI
>NEWS
>ESSAIS >DOSSIERS >COUPES ET CABRIOLETS >SERIES SPECIALES >REPORTAGES

>index du guide des GTI
Textes :
ALIS Webzine - Photos : D.R.

>FIAT
131 Racing (1978-81)
Tags : Fiat, 131, Racing, Dossier, Essai

10 CV FISCAUX
FICHE TECHNIQUE
MOTEUR

Type: 4 cylindres en ligne, 8 soupapes, 2 arbres à cames en tête
Position: longitudinal AV
Alimentation: carburateur double corps inversé Weber 34 ADF 15/250.
Cylindrée en cm3: 1 995
Alésage x course (en mm) : 84 x 90
Puissance ch DIN à tr/mn: 115 à 5 800.
Puissance au litre en ch DIN : 57,64
Couple maxi en mkg à tr/mn: 17 à 3 600
Couple au litre en mkg : 8,52
TRANSMISSION
AR.
Boîte de vitesses (rapports): manuelle 5 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 070
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 9,30.
ROUES
Freins : 2 disques pleins AV (Ø ND mm) et 2 tambours AR (Ø ND mm).
Pneus : 185/70 SR13 AV et AR (en option Pirelli P6
185/60 SR14 AV et AR).
>PERFORMANCES

VMax km/h: 180
400 m DA en secondes: 16"5
1 000 m DA en secondes: 31"0
0 à 100 km/h : 10"3
0 à 200 km/h : ND


La Fiat 131 Mirafiori telle qu'elle a été présentée en 1974. Difficile de faire plus dépouillé ! Et dire que la terrifiante Abarth de Rallye en dérivera...


La 131 Racing offrait alors de belles places et une habitabilité très correcte, surtout pour sa catégorie. Deux places, l'accès aux places arrière était alors, comme souvent sur les coupés deux places, peu aisé..


Volant deux branches seulement mais une instrumentation complète, équipement complet de série mais du plastique partout... Notez le bandeau anti-soleil en haut du parebrise.


De nombreux détails sur l'aménagement de l'habitacle étaient alors présentés dans la brochure dédiée à la 131 Racing. Notez les sièges avant qui pouvaient se mettre en position couchette !


Attention, si vous avez cette vision dans vos rétroviseurs, poussez-vous car la 131 Racing à défaut de faire tomber les chronos est une véritable sportive à l'ancienne comme on les aime...


Les roues de séries sont dotées de pneumatiques en 185/70 SR13, mais en option le client pouvait profiter de très accrocheurs pneus Pirelli P6 en 185/60 SR14.


Très classique dans son architecture, la 131 Racing dispose donc de son moteur à l'avant en position longitudinale avec sa boîte dans le prolongement. A l'arrière un pont rigide est de la partie pour délivrer couple et puissance aux roues arrières uniquement... et sans autobloquant ! Il v y avoir du cirage de roue...


La mécanique est "double arbres" avec sa cylindrée portée à 1 995 cm3 développe désormais 115 ch à 5 800 tr/mn et un couple de 17 mkg à 3 600 tr/mn. Avec son alésage x course de respectivement 84 x 90 mm il est typé longue course, favorisant la souplesse plus que les hautes rotations, d'où son couple maxi disponible très bas.


La 131 Racing, si elle n'affole certes pas les chronos, ne faisait pas pour autant de la figuration à l'époque avec près de 180 km/h en pointe, et le kilomètre départ arrêté en 31" soit les temps d'une Golf GTI contemporaine, d'une R5 Alpine, Kadett GTE et même quelques années plus tard de la 205 GTI 1,6 litres. Comme quoi, le chrono seul ne fait pas le succès d'une auto...



Moultes détails qui fleurent bon les seventies pour cette Fiat à la veine sportive...


L'arrière est massif et carré avec ses gros phares carrés mais pas de becquet sur la malle arrière.


En allemagne, la 131 Racing s'appelle "Sport" comme en témoigne cette publicité d'époque.

>LIENS : FIAT 131 RACING
ICC, le site des passionnés d'italiennes
Site Fiat 131 Mirafiori UK
Fiat Tipo 16V UK
Fiat France
Club Fiat de France
Forum Tipo 16V
 
>GUIDE DES GTI
PRATIQUE
Contact
Avant-Propos
Annuaire
Petites Annonces GTI
Boutique
Stages de pilotage
Livre d'or - la presse en parle
>GUIDE DES GTI
PASSION
>Fonds d'écran GTI
>Forum
>Performances comparées GTI
>News GTI
>Catalogues et Brochures des GTI
>Historique des GTI
>Sondages sur les GTI
>Reportages GTI
>Les GTI "séries spéciales"
>Vous et votre GTI
>Liens GTI
>Chronologie des GTI

© Toute reproduction, même partielle et quel qu'en soit le support est interdite sans autorisation préalable du webmaster du site du Guide des GTI.fr.

Le Guide des GTI.fr est une publication de ALIS Webzine


Le Guide des GTI

Roadster smart Passion
Ecurie Cavallino
Alpine-Renault GTA
Mégane RS Passion
Wallpapers Automobiles
Fan de Mercedes-AMG

>GUIDE DES GTI >FIAT
>FIAT >131 RACING (115 CH)
près avoir déployé une vaste gamme de carrosserie et de modèle avec sa Fiat 124, le géant turinois va renouveler son modèle phare en novembre 1974 avec la nouvelle Fiat 131 Mirafiori, du nom de l'usine qui la produit en Italie. Si les lignes se sont adoucies, on reste toujours dans le concept des "caisses carrées" et la recette demeure identique : moteur avant et transmission arrière. Classique, sauf sous le capot où

des moteurs raffinés et pétillants donnent une âme à ces autos. Il faudra toutefois attendre 1977 pour constater une montée en puissance de la 131 avec une version Abarth limitée à 400 exemplaires pour l'homologation en rallye. Une incompréhension d'ailleurs pour les passionnés puisque la 131 Abarth va donc "châsser" la Lancia Stratos, marketing oblige. L'année suivante c'est au tour de la version 131 Racing, ou 131 Sport en Allemagne, d'être commercialisée. Les sportifs vont être servis, car en pleine période seventies, avec l'éclosion naissante des GTI et de la Golf GTI notamment dès 1975, la 131 Racing soigne son look de sportive accomplie et apporte son interprétation du sport populaire...

LOOK RACING !
Quoique classique au départ de ligne, la 131 revêt ses habits de sport pour muer et annoncer la couleur. La face avant fronce les sourcils avec une nouvelle calandre noir mat frappée en son centre de l'écusson Fiat Sport (le logo Fiat entouré de lauriers), quatre optiques circulaires à lampes halogènes et un spoiler enveloppant en plastique teint en différentes couleurs

pour mieux contraster avec la caisse. Extensions d'ailes, et bouclier arrière toujours en plastique assortis avec le bouclier avant, baguettes de protections latérales, répétiteurs de clignotants sur les iles avant et les jantes au dessin typique des années 70 donnent une touche "sport" à cette 131 Racing. Les mélanges de coloris autorisés peuvent être assez "flash" mais finalement cela va comme un gant à cette classique italienne de ligne. A noter que la 131 Racing n'est disponible qu'en carrosserie 2 portes (alors que le reste de la gamme est disponible en 2 et 4 portes). Les encadrements de vitres et portes sont noirs mats (pour être anti-reflets) tandis que les rétros extérieurs de type obus et les poignées de porte sont du même coloris. L'arrière est massif et carré avec ses gros phares carrés mais pas de becquet sur la malle arrière.

LE PLASTIQUE, C'EST FANTASTIQUE !
L'habitacle est un véritable hymne au plastique ambiance 70' ! Pas très original, l'ensemble reste tracé à la règle et à l'équerre. Etonnant, la (très) grosse console centrale. Face au pilote, la grosse planche de bord est néanmoins bien équipée de série pour l'époque (les seules options sont les jantes plus grosses et mieux chaussées, la radio, la peinture métal et la climatisation), et donne les informations minimum sur la vie du pilote. Le volant deux branches (trop commun

avec celui des versions plus placides) est uniquement en plastique et manque de finition sport. On aurait préféré voir le même volant "Abarth" que dans les Fiat Ritmo Abarth ou 127 Rally. Bonne nouvelle, entre les sièges baquets réglables et la colonne de direction réglable également en hauteur, une position de conduite idéale peut être trouvée. L'ergonomie pour le pilote est améliorée avec un levier de vitesse plus court que sur les autres 131, mais dont le maniement est aussi plus ferme. Par temps ensoleillé, il provoque souvent des reflets dans le pare-brise très désagréables.


1977-1980 : SUCCESS STORY !
En championnat du monde des Rallyes, la 131 Abarth va écumer une sacrée moisson de succès avec des pilotes de renom comme Röhrl ou Munari. Résultat, trois titres constructeurs en 1977, 1978 et 1980. Chapeau ! Il faut dire qu'alors, son architecture assez classique lui a permis de marier fiabilité et
performances juste avant l'éclosion des terrifiantes groupe B...

"BALBIERO" SOUS LE CAPOT
Avec la Fiat 124 en 1966, l'ingénieur Aurelio Lampredi conçu un quatre cylindres en ligne avec un arbre à cames en tête et une distribution par courroie crantée (ce qui était alors novateur). Bloc en fonte et culasse alu, cette base était alors moderne et allait donner naissance à une lignée de moteurs pétillants et performants. Au cours des évolutions de la gamme 131, en devenant "Supermirafiori" le quatre cylindres se coiffe d'une culasse à deux arbres à cames en tête, d'où son surnom de "balbiero", reprenant ainsi le terme technique en italien. La 131 Racing reprend donc cette

mécanique "double arbres" mais avec la cylindrée portée à 1 995 cm3 développe désormais 115 ch à 5 800 tr/mn et un couple de 17 mkg à 3 600 tr/mn. Avec son alésage x course de respectivement 84 x 90 mm il est typé longue course, favorisant la souplesse plus que les hautes rotations, d'où son couple maxi disponible très bas. Les motoristes italiens n'ont pas été avares en raffinements techniques avec un vilebrequin sur 5 paliers en alliage d'acier et chrome molybdène, des soupapes d'échappement revêtues de stellite, de poussoirs de soupapes avec pastilles de réglages de jeu externes (facilement remplaçables). L'alimentation est confiée à un carburateur double corps inversé Weber. Une boîte mécanique 4 + 1 à l'étagement discutable est installée de série. La 131 Racing, si elle n'affole certes pas les chronos, ne faisait pas pour autant de la figuration à l'époque avec près de 180 km/h en pointe, et le kilomètre départ arrêté en 31" soit les temps d'une Golf GTI contemporaine, d'une R5 Alpine, Kadett GTE et même quelques années plus tard de la 205 GTI 1,6 litres. Comme quoi, le chrono seul ne fait pas le succès d'une auto...


LA COUSINE ESPAGNOLE : 131
La gamme Seat d'alors n'était qu'un duplicata d'une partie de la gamme Fiat. Ainsi, outre la Seat Fura Crono qui était un clone de la Fiat 127 Rally, la gamme Fiat 131 Mirafiori était donc logiquement "clonée" pour la péninsule ibérique. Pas de révolution avec la reprise à l'identique, au patronyme "131" près, mais pas de version Racing en revanche au catalogue...

CHASSIS SPORT
La 131 Racing a pour elle une spécificité digne des seventies : ses roues arrières sont motrices. Alors que la traction se généralise comme une traînée de poudre et que même les GTI et compactes sportives passent au tout à l'avant avec succès et efficacité, Fiat poursuit encore quelques temps sa fidélité aux roues arrières motrices. Pour faire face à l'augmentation des performances et des contraintes, le pont et la transmission sont surdimensionnés. Mais pas d'autobloquant prévu. Côté suspensions, on reste dans du classique avec un essieu arrière rigide avec barre Panhard et barres de poussée? Le train avant est composé d'un McPherson et de barres antiroulis. Le tout est complété de ressorts hélicoïdaux et amortisseurs. La direction à crémaillère est sans assistance. Les roues de séries sont dotées de pneumatiques en 185/70 SR13, mais en option le client pouvait profiter de très accrocheurs pneus Pirelli P6 en 185/60 SR14. Deux freins à disques pleins se chargent de ralentir l'essieu avant tandis que de classiques tambours arrière se chargent de l'essieu arrière. Heureuse époque où les autos étaient nettement moins lourdes. Ainsi, la Fiat 131 Racing tourne autour de la tonne, ce qui lui garanti un rapport poids/puissance pas trop mauvais malgré une puissance de seulement 115 ch.

EVOLUTIONS...
Pas d'évolution en réalité pour la Fiat 131 Racing. De 1978 à 1981, elle existera sans modifications, puis lorsque la gamme 131 Supermirafiori sera une nouvelle fois remaniée esthétiquement, la 131 Racing tire sa révérence. Seule la 131 Supermirafiori 2000 conservera la même mécanique mais "dégonflée" à 113 ch.

Catalogue Fiat 131 Racing

>CATALOGUE DE LA FIAT 131 RACING

Téléchargez gratuitement toutes les pages du catalogue de la 131 Racing en cliquant ici !!!

>>Retrouvez tous nos catalogues et brochures autos sur le site auto.pub.free.fr !!!


>SERIES SPECIALES FIAT 131 RACING

>FIAT 131 ABARTH (1977-1980)

Si la version Racing n'est commercialisée qu'en 1978, l'Abarth va écumer les circuits avec succès et remporter le titre de championne du monde des rallyes dès 1977. Deux autres succès également en 1978 puis 1980 viendront compléter une fantastique carrière en Rallye.

>FIAT 131 SPORT

La 131 Racing chez nous ou en Italie s'appellera Fiat 131 Sport en Allemagne. Mais l'auto est identique, seule l'appellation change...

>FIAT 131 RACING "VOLUMETRICO" (1981-1983)

Un compresseur Volumex, alors très en vogue sur le 2 litres Lampredi dans le groupe Fiat, est également monté dans la 131 Racing. La puissance grimpe à 140 ch à 5 500 tr/mn et le couple à 21,8 mkg à 3 600 tr/mn. La vitesse maxi s'établit désormais à 190 km/h tandis qu'une centaine d'exemplaires seulement auraient été produits en 2 et 4 portes.


>CHRONOLOGIE FIAT 131 RACING
1974
En novembre, présentation de la Fiat 131 qui vient remplacer la Fiat 124. Plus grosse et plus cossue.
1977
Fiat et Abarth, en collaboration avec Bertone pour la modification de la carrosserie, dévoilent et construisent à 400 exemplaires pour l'homologuer en Rallye la Fiat 131 Abarth et son deux litres de 140 ch.
En décembre, la Fiat 131 Abarth remporte le championnat du Monde des Rallyes constructeurs.
1978
En mars, au salon de Genève, Fiat opère un remaniement complet de la gamme 131. La "Mirafiori" demeure toujours avec ses moteurs à un arbre à cames en tête, en revanche les nouvelles "Supermirafiori" sont dotées de deux arbres à cames en tête. Modifications esthétiques : 4 phares, rétroviseur réglable de l’intérieur, nouveaux feux Ar, roues redessinées…
En mars, commercialisation de la nouvelle Fiat 131 Racing, uniquement en carrosserie 2 portes avec présentation spécifique et performances en hausse.
En décembre, la Fiat 131 Abarth remporte le championnat du Monde des Rallyes constructeurs.
1979
Fiat remporte le championnat d'Europe des Rallye en groupe A avec la Ritmo Abarth. C'est le pilote Rayneri qui est au volant.
La gamme Ritmo est légèrement retouchée sur des détails : boucliers avant…
1980
Fiat et Abarth développe une version "Racing" mais équipée du compresseur volumétrique "Volumex".
En décembre, la Fiat 131 Abarth remporte le championnat du Monde des Rallyes constructeurs et des pilotes avec Walter Röhrl.
1981

En mars, au salon de Genève, Fiat opère un remaniement complet de la gamme 131 : Nouveaux feux Ar, bandes de protection latérales simples sur la « Mirafiori », recouvrant les bas de portières sur la «Supermirafiori».
En juillet, arrêt de la Fiat 131 Racing.

Fiat commercialise la 131 Supermirafiori Volumetrico qui développe désormais 140 ch et 21,8 mkg de couple. La Vmax grimpe à 190 km/h et elle est disponible en 2 et 4 portes.

1982
En juin, Fiat arrête la production de la Ritmo 130 TC.
1983
Arrêt de la commercialisation de la Fiat 131 Supermirafiori Volumetrico.
En septembre, Fiat présente et commercialise la nouvelle Regata qui réduit la gamme 131.
1984
En avril, arrêt de la commercialisation des berlines 131.
1985
En février, arrêt de la production des breaks 131 Panorama.
1996
Arrêt de la production des dérivés et évolutions de la 131 "turque" (Murat, Dogan, Kartal, Sahin) produites dans l'usine Tofas d'istamboul.

>Le Guide des Sportives, retrouvez toutes les voitures de sport Fiat sur le site Le Guide des Sportives, le guide des voitures de sport sur le net.

>Témoignages, retrouvez des passionnés propriétaires de Fiat GTI et sportives dans la rubrique "Vous et Votre GTI"

Vous et Votre Fiat GTI

>Fonds d'écran Fiat

Fonds d'écran Fiat GTI

>EN MARGE DE LA SERIE...

>LANCIA BETA HPE

Les points communs entre la 131 Racing et la Lancia Beta HPE 2000ie ? Au moins deux, puisque c'est le même coeur qui les anime (le 2 litres double arbres Lampredi) et une victoire en Rallye pour les deux (1ère au Monte Carlo 1983). Pour le reste, quelle élégance ce break de chasse !...

 

Les marques les plus consultées :

>Opel

Les GTI les plus consultées :

>ACCUEIL >CHRONOLOGIE

>PERFORMANCES

>FONDS D'ECRAN
>CATALOGUES >VOS GTI >SORTIES CIRCUIT
>GUIDE DES
GTI
>NEWS
>ESSAIS >DOSSIERS >COUPES ET CABRIOLETS >SERIES SPECIALES >REPORTAGES
Le Guide des GTI et petites sportives - Voitures de Sport - Renault Sportives - Renault - Volkswagen - Peugeot - Alfa Romeo - Audi - Citroën - Seat - Toyota -Honda - Mazda - Opel - Autobianchi - Lancia - Suzuki - Talbot - Volvo - NSU - Mitsubishi - Rover - Innocenti - Mini - Daihatsu - Ford - Fiat - Austin - smart - Roadster smart passion - Alfa Romeo Alfetta GTV - Ecurie Cavallino - Ferrari - Alpine GTA V6 turbo - La tonne maxi - Mercedes-Benz - AMG - Forum Mercedes-Benz - Forum AMG - GTI - XSI - GSI - GTE - S16 - VR6 - 16 soupapes - 16V - RS - Renault Sport - Rallye - GT-ie - 4WD - R32 - OPC - ST - GT - CDi - Sport - Alpine - Lotus - F1 Team - R26 - F1 Team R26 - A5 - A5 Turbo - Turbo 2 - Mégane RS Passion - GT/E - Kadett - Supercinq - GT Turbo - Alain Oreille - Raider - Nürburgring Edition - Edition 30 - Pirelli - edition sportstyle - boutique - cadeaux - noel - st valentin - Abarth - esse-esse - Michael Schumacher - Schumacher GP - R3 - ST500 - Griffe - R26.R - MiTo - T-JET - Echappement - Vauxhall - Chevette - VXR - Artic Edition - XR2 - XR2i - RS 1800 - RS Turbo - XR3 - XR3i - Sporting - Guide des GTI - Monte Carlo - Rallye 1 - VR6 - Match - Cup - Clio RS - Golf GTI - Le Mans - Energy - BRM - CTR EP3 - BMW - Le Mans Classic - MG - ZR -

>Le Guide des Sportives, retrouvez toutes les voitures de sport sur le site Le Guide des Sportives, le guide des voitures de sport sur le net.

>>Discuter des Renault Sport et Renault Sportives dans le forum RS Team      
205 GTI Passion
Clio RS Passion : le site des amateurs de Clio RS et dérivées