Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde QV

alfa-romeo-33-quadrifoglio-verde-qv-10

L’Alfa Romeo Alfasud était considérée comme le vers dans le fruit pour la firme d’Arese . Une démocratisation qui avait en plus une vocation économique nationale avec la production dans l’Italie du Sud d’où son appellation. Pourtant, passée la première surprise des passionnés et amateurs d’Alfa Romeo, l’Alfasud allait acquérir ses lettres de noblesse et faire honneur à son blason grâce à un quatre cylindres à plat maison qui donnera une âme, et des dérivés sportifs (Ti et coupé Alfasud Sprint) qui feront la joie de nombre de passionnés. Au début des années 80, l’Alfasud commence à accuser le poids des ans (lancée tout de même initialement en 1972 !), malgré des replâtrages assez bien vus, et Alfa Romeo songe à la remplacer. C’est donc l’Alfa Romeo 33, reprenant le patronyme d’une célèbre Alfa de course, qui va faire ses grands débuts. Mais passé la première bonne surprise d’une esthétique inédite et élégante, la version de pointe, la Quadrifoglio Verde semble marquer le pas par rapport à l’Alfasud Ti. Et pour cause, elle reprend l’ensemble moteur-boîte à l’identique sauf que le poids est en hausse. L’embourgeoisement guetterait-il la petite traction d’Arese ?…
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Opel Kadett E GSI

opel-kadett-gsi-6

Opel Kadett E GSI
1984 – 1987

Chez Opel dans les années 70 et début 80, la forfanterie et l’originalité n’étaient pas de mise. Seul le sérieux et la robustesse devaient être les deux piliers de la marque au Blitz. Seulement les velléités de son propriétaire, la toute puissante General Motors, étaient fortes pour sa marque européenne. Alors une vraie révolution de palais va s’opérer en ce début d’année 80 en commençant par la Kadett. Véritable lignée historique à Rüsselsheim, qui remonte à plusieurs décennies, c’est en 1984 que la rupture va s’opérer avec la présentation de la nouvelle Kadett série E. Réelle nouveauté, elle va étonner et marquer par un design très fluide et efficace en aéro, mais aussi elle confirme le passage du tout à l’avant, laissant ainsi la propulsion aux grosses berlines statutaires de la marque, et pour un temps encore aux coupés Manta.
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Fiat 131 Racing

fiat-131-racing-1

Fiat 131 Racing
1978 – 1981

Après avoir déployé une vaste gamme de carrosserie et de modèle avec sa Fiat 124, le géant turinois va renouveler son modèle phare en novembre 1974 avec la nouvelle Fiat 131 Mirafiori , du nom de l’usine qui la produit en Italie. Si les lignes se sont adoucies, on reste toujours dans le concept des « caisses carrées » et la recette demeure identique : moteur avant et transmission arrière. Classique, sauf sous le capot où des moteurs raffinés et pétillants donnent une âme à ces autos. Il faudra toutefois attendre 1977 pour constater une montée en puissance de la 131 avec une version Abarth limitée à 400 exemplaires pour l’homologation en rallye. Une incompréhension d’ailleurs pour les passionnés puisque la 131 Abarth va donc « châsser » la Lancia Stratos, marketing oblige. L’année suivante c’est au tour de la version 131 Racing, ou 131 Sport en Allemagne, d’être commercialisée. Les sportifs vont être servis, car en pleine période seventies, avec l’éclosion naissante des GTI et de la Golf GTI notamment dès 1975, la 131 Racing soigne son look de sportive accomplie et apporte son interprétation du sport populaire… Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]