Alfa Romeo MiTo 1L4 T-Jet 150 ch

alfa-romeo-mito-17

Chez Alfa Romeo , on se rassure en annonçant des jours désormais heureux. Après une période trouble et compliquée, la berline 156 avait renouvelé le style Alfa (merci Walter Da Silva !) avec bonheur pour lui donner enfin une empreinte moderne mais en phase avec l’ADN stylistique de la marque. En 2006, Alfa Romeo a présenté au Mondial de Paris la berlinette 8C Competizione , une voiture de sport au superlatif qui vient concurrencer les Ferrari F430 , Corvette C6, Lamborghini Gallardo et consort . Le succès fut immédiat preuve que le blason Alfa fait encore son effet, à la condition de proposer des produits idoines et respectueux du patrimoine de la marque au biscione. Après un retour en force et en forme de Fiat ( Grande Punto Abarth , Abarth 500, Panda 100 HP , Bravo…), Alfa Romeo semble également touché par une bonne fée . Après quelques études approfondies, il s’est vite avéré qu’un segment de marché très lucratif et juteux était laissé pour compte jusqu’à présent : celui de la petite citadine branchée à forte image . Seule la Mini, la smart fortwo et depuis peu la Fiat 500 s’attirent les faveurs d’une clientèle branchée (CSP+ comme diraient les gens du marketing ) moins regardante sur l’addition que sur l’image que leur petite auto leur procure.
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Renault Supercinq GT Turbo Raider

renault-supercinq-gt-turbo-raider-4

La Renault Supercinq GT Turbo connait déjà un beau succès commercial , mais c’est avec le pilote Alain Oreille à son volant en groupe N que les succès seront retentissants. Renault profite de cette victoire en coupe du Monde FIA groupe N (dont une victoire absolue dans la saison 89 au Rallye de Côte d’ Ivoire !) pour lancer une série spéciale baptisée Alain Oreille, dans le même esprit que ce qui sera fait plus tard avec la Clio RS et sa F1 Team R27 . En 1990, Renault remporte de nouveau la coupe du Monde FIA groupe N. Un beau doublé que cette série spéciale Oreille fête dignement et sobrement. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Renault Supercinq GT Turbo Oreille

renault-supercinq-gt-turbo-oreille-2

La Renault Supercinq GT Turbo est déjà dans la « course » commerciale chez les GTI avec un certaine bonheur . Même si sa grande rivale, la Peugeot 205 GTI , possède une aura supérieure auprès du public et deux modèles (une 1600 cm3 et une 1900 cm3), la Supercinq GT Turbo possède un petit côté  » bad boy  » et surtout un vrai caractère trempé. Si au départ , lors des phases 1, la présentation extérieure pouvait être assez critiquable avec ses extensions d’ailes et boucliers non peints de la même couleur que la caisse, le caractère sportif de cette petite bombe ne faisait aucun doute. En 1987, le face-lift de la Supercinq GT Turbo, s’il est léger, est réussi et corrige ce qui manquait à cette GTI made in Billancourt. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Peugeot 309 GTI Goodwood

peugeot-309-gti-goodwood-4

Au salon de Londres en 1991, Peugeot UK dévoile une série limitée à 398 exemplaires baptisée  » Goodwood « . Seulement une centaine d’entre-elles auraient été vendues hors d’ Angleterre , toutes les autres ayant été vendues au pays de sa très grâcieuse Majestée. Elles y étaient d’ailleurs fabriquées dans l’ usine anglaise de PSA . La Peugeot 309 GTI Goodwood ressemblait à s’y méprendre à une Peugeot 205 GTI Griffe , tant elle reprenait la même présentation : couleur vert fluorite, cuir intégral anthracite et jantes en alliage gris avec bande chromée. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Fiat Ritmo Abarth 130 TC

fiat-ritmo-abarth-130-tc-9

Dans le passé, Fiat s’était essayé timidement aux GTI . Nous ne parlerons pas de la 127 Sport dont seule l’appellation et présentation pouvait prétendre à des prétentions sportives, mais plutôt des Ritmo . En 1978, Fiat dévoile au salon de Turin sa nouvelle compacte qui doit apporter du volume et confirmer le savoir-faire de Turin ailleurs que chez les petites urbaines. Après une première timide tentative avec la Ritmo 105 TC, et son 1,6 litres double arbres de 105 ch, c’est la 125 TC qui va pleinement assoir la réputation sportive de la Ritmo. Look agressif, châssis soigné et moteur pêchu sont les bons ingrédients pour mettre la Ritmo dans le bon tempo de la concurrence de ce début des années 80 : VW Golf GTI, Renault 5 Alpine, Opel Kadett GTE et Peugeot 104 ZS2 . En septembre 1983, Fiat opère un facelift sur une ligne controversée et en profite pour mettre sur le bitume l’ ultime Abarth dans la gamme Ritmo : la 130 TC ! Au programme , le deux litres double arbres de 130 ch et des performances en hausse. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Peugeot 309 GTI

peugeot-309-gti-4 (1)

Peugeot 309 GTI
1986 – 1993

Après les Talbot Sunbeam Lotus et Ti, on aurait du logiquement profiter de la nouvelle sportive du catalogue Talbot, l’Arizona. En effet, le prototype C28 devait devenir la nouvelle compacte de la gamme Talbot, ex-Simca . Mais la situation commerciale de Talbot n’incita pas réellement les dirigeants de PSA de continuer l’aventure Talbot. Et, faut-il le rappeler, le rachat de Chrysler Europe par PSA visait avant tout à racheter un réseau de distribution que Peugeot cherchait à étendre en Europe et dans certains pays d’Europe méditerranéenne notamment, plus qu’à intégrer une gamme et marque supplémentaires dans son escarcelle. Puisque la vie de Talbot devait être enterrée, le projet C28 sera néanmoins réutilisé dans la gamme Peugeot avec une nouvelle nomenclature de chiffres : 309. Le « 5 » qui terminait habituellement les dénominations des modèles de la marque Peugeot dans ces années 80 (205, 505, 305, 405…) était donc remplacé par un « 9 ». Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]