Renault Supercinq GT Turbo Raider

renault-supercinq-gt-turbo-raider-4

La Renault Supercinq GT Turbo connait déjà un beau succès commercial , mais c’est avec le pilote Alain Oreille à son volant en groupe N que les succès seront retentissants. Renault profite de cette victoire en coupe du Monde FIA groupe N (dont une victoire absolue dans la saison 89 au Rallye de Côte d’ Ivoire !) pour lancer une série spéciale baptisée Alain Oreille, dans le même esprit que ce qui sera fait plus tard avec la Clio RS et sa F1 Team R27 . En 1990, Renault remporte de nouveau la coupe du Monde FIA groupe N. Un beau doublé que cette série spéciale Oreille fête dignement et sobrement. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Renault Supercinq GT Turbo Oreille

renault-supercinq-gt-turbo-oreille-2

La Renault Supercinq GT Turbo est déjà dans la « course » commerciale chez les GTI avec un certaine bonheur . Même si sa grande rivale, la Peugeot 205 GTI , possède une aura supérieure auprès du public et deux modèles (une 1600 cm3 et une 1900 cm3), la Supercinq GT Turbo possède un petit côté  » bad boy  » et surtout un vrai caractère trempé. Si au départ , lors des phases 1, la présentation extérieure pouvait être assez critiquable avec ses extensions d’ailes et boucliers non peints de la même couleur que la caisse, le caractère sportif de cette petite bombe ne faisait aucun doute. En 1987, le face-lift de la Supercinq GT Turbo, s’il est léger, est réussi et corrige ce qui manquait à cette GTI made in Billancourt. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Peugeot 205 Rallye

peugeot-205rallye-1988-4

Peugeot 205 Rallye
1988 – 1991

Entre la Peugeot 205 XS/GT et la première GTI (1,6 115 ch) il restait un trou dans la gamme. La marche était en effet dure à franchir pour certains passionnés pas nécessairement argentés. Le dossier de presse de Peugeot d’alors précise d’ailleurs : « Un nom évocateur, un traité particulier de la carrosserie, un bruit pour amateur de belles mécaniques chantantes, un prix qui ne blessera pas les tirelires ». Mais outre le fait de compléter son offre sportive pour sa 205 de tous les succès (205 Turbo 16, 205 GTI 115, 205 GTI 130, 205 CTI, 205 XS/GT), c’est aussi l’occasion pour Peugeot de mettre sur le marché une voiture qui pourra courir dans la catégorie des moins de 1 300 cm3. Une catégorie qui a connu une belle embellie, avec notamment la « cousine », la Citroën AX Sport. Elles partageront d’ailleurs la même mécanique, bien que la 205 Rallye aura le privilège de la puissance la plus grande. En mars 1988, Peugeot commercialise donc la nouvelle 205 Rallye affichée au prix de 69 800 Francs. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]