Renault 19 16S

renault-19-16s-15

Renault 19 16S
1990 – 1995

Après une carrière en demi-teinte pour les sportives compactes produites à Billancourt, Renault tire les conclusions qui s’imposent. Les Renault 9 et 11 Turbo , malgré leurs performances affichaient une présentation pas toujours de qualité et des techniques finalement assez rustiques avec leur mécanique à bloc en fonte et turbocompresseur à l’ancienne. Après l’impulsion du défunt Georges Besse (ancien PDG de Renault tué dans un attentat) sur une stratégie produit orientée qualité et rentabilité, Raymond Loevy prend la suite en gardant le même cap. C’est dans ce contexte que le projet X53 pris naissance en novembre 1984 avec les premières esquisses. Seulement 42 mois seront nécessaire à l’élaboration du projet ce qui était alors nouveau chez Renault. Au bout de 10 mois seulement, le style est déjà figé. Une rapidité d’exécution qui ne profitera pas à la Renault 19 16S puisque rapidement la presse spécialisée la surnommera  » l’arlésienne « . C’est en septembre 1988 que sera présenté officiellement la Renault 19 en 3 et 5 portes, mais la version sportive devra patienter jusqu’en 1990 pour être enfin disponible en concessions. Un retard du à des retards d’industrialisation des culasses à 12 soupapes montées sous les capots de la Renault 21 et 25 TXI. Du coup, la R19 en fait les frais, sans compter d’autres impératifs de qualités qui n’étaient pas pleinement atteints. Résultat, la Renault 19 16S disposait également en développement d’une version groupe A, mais qui fut rapidement éclipsée par la Clio 16S Groupe A récemment commercialisée et devenue prioritaire en terme d’image.

Textes : ALIS Webzine – Photos : D.R.




>LA QUALITE ET SERIEUX POUR LE DESIGN
L’attente aura au moins été profitable à la qualité d’ensemble de la Renault 19 qui deviendra ainsi la première étrangère importée en Allemagne, un marché plutôt exigeant en matière de qualité et d’image. Bien joué Renault ! Côté look, la Renault 19 16S qui est disponible d’emblée en 3 et 5 portes se distingue par ses phares plus larges qui se sont débarrassés des clignotants. Une manie que Renault avait alors également dupliqué sur tous ses hauts de gammes  » sport  » comme la R21 Turbo, la R25 Turbo… C’est donc le gros bouclier avant peint dans la teinte de carrosserie qui hérite donc des clignotants complété d’une paire d’antibrouillards. Bas de caisse, bouclier arrière enveloppant, aileron sur le hayon, feux arrière bicolores (rouge et noir) ainsi que l’interfeux arrière en noir strié (sous forme de sticker) caractérisent la présentation spécifique de la 16 soupapes. Une belle paire de jantes alu (en option !) vient compléter la panoplie avec un dessin dynamique. A noter dans les détails la sortie d’échappement ovale du plus bel effet.

C’est à l’intérieur que la politique qualité Renault est la plus notable. Si l’ambiance à bord est plutôt triste, les plastiques sont de qualité, les assemblages soignés et on se sent vite à bord d’une auto cossue. La planche de bord présente un dessin avec une console centrale légèrement inclinée vers le conducteur comme sur les BMW des années 80-90. Toutes les fonctions de confort sont regroupées sur la console centrale (lève-vitres électriques, warnings, fermeture centralisée,…). Petit détail amusant alors, un petit cache était prévu pour masquer l’autoradio. Malgré cela la dotation de série était plutôt pingre obligeant ainsi le client sportif de puiser dans le catalogue des options avec le pack 1 pour les vitres et rétroviseurs électriques et fermeture centralisée. L’ordinateur de bord est également en option, de même que l’intérieur cuir, le toit ouvrant ou la peinture métal. Le combiné d’instruments affiche des lettrages orangés stylisés tandis que plus près du conducteur le volant trois branches sport est de belle facture.

Bien évidemment, la grande nouveauté dans cette version sportive de la Renault 19 est sa mécanique. Un choix stratégique pour Renault qui change son fusil d’épaule, lui le constructeur des années turbo et qui a su imposer cette technique en Formule 1 non sans déconvenues. C’est en réalité toute la gamme Renault 19 qui profite de nouveaux moteurs dont un très moderne Energy. La R19 16S hérite d’un nouveau 16 soupapes essence. Toujours avec son bloc en fonte dérivé de la mécanique des Renault 9 et 11, ce 1 721 cm3 a été réalésé en conservant la même course à 1 764 cm3. Du coup, il reste dans les grandes lignes un moteur  » longue course  » plutôt propice à la souplesse qu’à la hargne nécessaire pour les voitures sportives. Les techniciens de Renault ne sont pas restés inactifs car cette mécanique dispose de nombreux raffinements : culasse en alliage léger de type hémisphérique, poussoirs hydrauliques, soupapes d’échappement refroidies au sodium, pistons avec des jupes ajourées avec des segments à l’épaisseur réduite, gicleur d’huile logé à la base des chemises refroidissant les fonds des pistons… La puissance annoncée est de 140 ch à 6 500 tr/mn et le couple de 16,8 à 4 250 tr/mn.

La boîte de vitesses mécanique est à 5 rapports. Les performances revendiquées sont bonnes mais pas exceptionnelles pour la catégorie avec 215 km/h en pointe et moins de 30 secondes au mille mètres départ arrêté. Mais c’est surtout sur l’exercice des reprises que la 19 est à la peine.

Le véritable point fort de la Renault 19 16S est assurément sa partie châssis que les techniciens de Billancourt se sont attachés à développer. Il faut reconnaître qu’ils ont eut le temps de bien faire vu les retards enregistrés ! Profitant ainsi pleinement de la mise au point de la version groupe A avec Jean Ragnotti notamment, la 16 soupapes de route semble surdimensionnée pour sa mécanique. C’est un ensemble pseudo McPherson triangulé à l’avant et un essieu quatre bras  » maison  » à l’arrière qui sont aux commandes des roues. Ces dernières, à l’époque, étaient alors chaussées très sportivement avec des Michelin MXV2 en 195/50 R15. Ajoutez à cela un amortissement bien calibré et la Renault 19 16S se joue de ses rivales en tenue de route. A noter, signe qui ne trompe pas, que la Clio Williams reprendra le train avant et ses voies élargies à la Renault 19 16S, preuve du travail de qualité réalisé pour la compacte sportive de Renault. Les freins sont à disques sur les quatre roues et ventilés sur l’essieu avant. En option à près de 9 000 francs (env. 1 400 euros), le client pouvait opter pour l’ABS Bendix.

COSSU MAIS PINGRE
Pour les habitués de la Supercinq, la Clio a changé radicalement la donne ! Stratégie de qualité produit (réelle et perçue) initiée par Raymond Levy, la Clio est la deuxième production de Renault issue de cette stratégie après la R19. La planche de bord fait la part belle à l’ergonomie, aux qualités des assemblages et des plastiques employés. La « casquette » Renault déborde do bloc instrument et vient mourir au-dessus de la console centrale. Cela permet à la Clio 16S d’avoir des manomètres supplémentaires et d’offrir ainsi au conducteur sportif des indications complètes sur la santé de sa bouillante mécanique : niveau d’huile, pression d’huile, température d’huile, température d’eau, tachymètre, compte-tours et jauge à carburant. Volant trois branches et pommeau de vitesses en cuir flatte les sens et le regard, tandis que les deux sièges avant sont de type baquet pour un meilleur maintient lors d’une conduite « virile ». La sellerie est spécifique et recouvre également les contreforts des portes. Côté équipement de confort, c’est assez pingre de série avec le recours aux options pour jouir de lève-vitres électriques, centralisation, rétroviseurs extérieurs dégivrant, peinture métallisée, autoradio et satellites de commande…

CŒUR SPORTIF…
Clio 16S et R19 16S même combat ! La Clio reprend en effet le moteur de la Renault 19 16S, à savoir le F7P de 1 764 cm3 (82 x 83,5 Alésage x course en mm) développant 140 ch à 6 500 tr/mn et un couple de 16,8 mkg à 4 250 tr/mn. Véritable cœur sportif de cette Clio, il profite de différents arguments techniques avec en particulier : une culasse hémisphérique en alliage léger à quatre soupapes par cylindres disposées en V, un carter cylindre en fonte additionnée de chrome et d’étain avec des chemises intégrées. Le carter inférieur est solidaire du carter d’embrayage, ce qui a pour avantage de procurer une meilleure rigidité à l’ensemble moteur-boîte et de diminuer les vibrations à haut régime. L’injection multipoints et l’allumage sont couplés et pilotés par un calculateur électronique qui gère aussi la coupure d’injection en décélération et la régulation du ralenti favorisant la consommation, et le limiteur de régime coupant l’injection à 7 200 tr/mn évitant ainsi les surrégimes. La boîte manuelle à 5 rapports dispose d’une démultiplication favorisant les reprises (31,5 km/h au 1 000 tr/mn en 5e). Ses performances sont à l’avenant avec une vitesse maximale de 212 km/h et des accélérations sportives : 0 à 100 km/h en 7″8 et un kilomètre départ arrêté en 28″9. Des valeurs qui permettent à la Clio 16S, atmosphérique, d’être aussi véloce que ses concurrentes directes turbocompressées (Fiesta RS Turbo, Uno Turbo ie).

TRAINS ROULANTS SPORT !
Avec la Clio 16S, les techniciens de Renault Sport ont conçu un châssis XXL qui aurait accepté sans broncher plus de puissance. Partant de la bonne base de départ de la Renault Clio, la 16S bénéficie donc d’emblée de sa grande rigidité de caisse, de son empattement et de ses voies élargies (comparé à la Supercinq). Sur la version 16S, les voies ont été encore élargies pour une meilleure empreinte au sol et une stabilité en courbe encore améliorée. Le train avant est de type Mac Pherson avec triangle inférieur et présente les particularités suivantes sur la Clio 16S : raideur des fixations élastiques augmentée, angles de train avant augmentés (pour une direction plus précise), barre anti-roulis au diamètre augmentée, ressorts de suspension adaptés, amortisseurs à tarage spécifique et nouvelles jambes de force. Le train arrière à bras tirés relègue le quatre bras de la Supercing GT Turbo au placard. Il est à épure programmé et est complété d’une barre anti-roulis au diamètre augmenté, de barres de torsions et d’amortisseurs à tarage spécifiques. La direction à crémaillère peut recevoir en option une assistance. De série des jantes en acier de 14 pouces au dessin spécifique (qui sera ensuite partagé avec la Clio S 1.4) sont chaussées de pneus en 185/60 R14 AV et AR. En option, les jantes alu de 15 pouces, identiques à celles de R19 16S cabriolet sont chaussées en 185/55 R15 AV et AR. Avec ses quatre freins à disques (dont deux ventilés à l’avant), la Clio 16S ne craint pas les freinages tardifs. L’ABS Bosch à 4 capteurs est proposé en option.

>TROIS JANTES DIFFERENTES…
renault-19-16s-18
En option, le client pouvait opter pour de très belles jantes alu en 15 pouces.
coa19920170302h
Pour les phase 2, petit changement de design dans le ton du facelift.

coa19920170305h>EVOLUTIONS : PHASE 2 !
Dès 1992, la Renault 19 16S évolue en même temps que le reste de la gamme 19. Le coa19920170304h
facelift tente d’apporter plus de personnalité à un design jugé assez passe-partout. Toute la face avant est ainsi revue avec de nouveaux blocs optiques gardant cette fois-ci les clignotants aux extrémités, une calandre intégrant le nouveau logo Renault et une prise d’air dynamique sur le capot. L’arrière n’est pas en reste même si les retouches sont plus subtiles et l’échappement devient désormais rond. A noter les nouvelles jantes alu touchées par le bio-design tandis que l’habitacle évolue peu avec avant tout un équipement enrichit de série et une sellerie différente. La mécanique n’évolue pas, ou plutôt si mais perd des chevaux en raison de l’adoption du catalyseur. Déjà que ce n’était pas le point fort de la Renault 19 16S,mais cela ne s’arrange pas avec une légère régression dans les performances. Heureusement, le châssis reste le point fort et toujours aussi loué, mais la concurrence active est désormais devant ne serait-ce que par la performance pure…

En 1995, c’est en silence et discrétion que la Renault 19 16S quitte la scène. C’est la Mégane 16V qui prendra le relais en adoptant le moteur de la Clio Williams. La Renault 19 16S a été la grande sacrifiée car c’est elle qui a remis Renault sur les rails de la qualité perçue, elle a inauguré une nouvelle rigueur châssis et trains roulants qui sera réutilisée pour d’autres modèles, et sa mécanique, certes un peu terne pour une auto de plus d’une tonne a permis aux motoristes de la marque au losange de tirer les enseignements d’une nouvelle stratégie « tout atmo ».
Autres versions :

Les Rivales :

  • Alfa-Romeo 145 Quadrifoglio VerdeAlfa-Romeo 145 Quadrifoglio Verde
    Après une longue carrière qui avait démarré en 1984, l’Alfa Romeo 33 cède la place en 1994 à la nouvelle 145. Avec un dessin inédit s’inspirant d’un break de chasse, marqué par une grosse nervure latérale, l’Alfa 145, uniquement disponible en 3 portes, se verra complétée d’une version berline 4 portes avec malle arrière classique ...
  • Audi S3 Mk1Audi S3 Mk1
    Lorsqu’en 1996 Audi dévoile son A3 , le constructeur d’Ingolstadt allait prendre une avance certaine sur ses concurrentes directes Mercedes-Benz, BMW, Jaguar et Volvo. D’ailleurs, Jaguar n’a toujours pas de compactes dans son catalogue et Volvo devra attendre 10 ans pour riposter avec sa C30 T5 . Audi profite du partage des plate-formes communes dans ...
  • Fiat Tipo 2L0 16VFiat Tipo 2L0 16V
    Après avoir décliné avec la Ritmo une voiture compacte au dessin original signé Bertone, dont différentes versions pimentées par Abarth (105 TC, 125 TC et 130 TC) ont mis du… rythme (!) dans le catalogue Ritmo, Fiat présente en janvier 1988 une nouvelle génération qui a pour objectif ambitieux d’être au sommet des ventes européennes. ...
  • Ford Escort RS CosworthFord Escort RS Cosworth
    Après une moisson de succès en rallyes, mais non ponctué d’un titre dans la catégorie suprême, il apparaît évident aux dirigeant du groupe américain que la Ford Sierra Cosworth a non seulement fait son temps, mais surtout qu’elle n’est pas adaptée en raison de son gabarit et de son porte-à-faux arrière imposant. Le succès sans ...
  • Ford Escort RS Turbo Phase 2Ford Escort RS Turbo Phase 2
    Ford a pensé se jeter dans la lutte avec âpreté et détermination pour détrôner la Volkswagen Golf GTI. Ainsi en 1985, une série initialement limitée à 5 000 exemplaires (mais finalement 7 000 exemplaires environ seront produits) de Ford Escort RS Turbo est commercialisée avec des arguments probants : esthétique soignée et très sportive (kit ...
  • Lancia Delta HF 4WDLancia Delta HF 4WD
    En 1979, Lancia étonne avec sa nouvelle Delta, une compacte basée sur la même plate-forme que la Fiat Ritmo, politique de rationalisation industrielle oblige, Lancia appartenant au géant de Turin depuis 1969. Bien que la plateforme soit identique, Lancia a néanmoins eu les coudées franches pour concevoir un train arrière spécifique et des réglages de ...
  • Lancia Delta HF Integrale Evoluzione Club ItaliaLancia Delta HF Integrale Evoluzione Club Italia
    Depuis 1991, Lancia est monté d’un cran avec sa Delta. Alors que la gamme Delta est vieillissante, malgré de nombreuses qualités, elle ne peut plus guère masquer que sa commercialisation initiale remonte à… 1979 ! Mais, depuis la commercialisation en 1986 de la Delta HF 4WD, la Lancia Delta HF fait la course en tête ...
  • Nissan Sunny GTI N14Nissan Sunny GTI N14
    Les constructeurs japonais avaient alors le vent en poupe dans les années 90. Les années 80 avaient vu leur montée en puissance internationale avec des produits cohérents et rationnels mais pas toujours exempts de reproches (comportement dynamique, caractère) pour les clients de l’ancien continent. Mais loin d’être découragés, ils ont poursuivi avec succès leur politique ...
  • Opel Astra G 2L0 16V SportOpel Astra G 2L0 16V Sport
    Il y a dix ans, le 12 août 1991, un break Astra rouge Magma sortait de chaîne à l’usine Opel de Bochum: ce premier modèle prenait la succession des légendaires Kadett. « L’Astra a poursuivi sur la lancée du succès de la Kadett« , commente Alain Uyttenhoven, Directeur du Produit Opel. « Plus qu’aucun autre modèle, elle nous ...
  • Opel Kadett E GSI 2L0Opel Kadett E GSI 2L0
    Avec un véritable succès européen, malgré une ligne jugée alors très typée mais efficace aérodynamiquement, l’Opel Kadett se pose en véritable rivale de la Volkswagen Golf. Pourtant, alors que la Golf GTI reste presque sage face à la concurrence qui s’active furieusement (205 GTI, Supercinq GT Turbo, Escort RS Turbo, Uno Turbo ie, Ritmo Abarth ...
  • Peugeot 309 GTIPeugeot 309 GTI
    Après les Talbot Sunbeam Lotus et Ti, on aurait du logiquement profiter de la nouvelle sportive du catalogue Talbot, l’Arizona. En effet, le prototype C28 devait devenir la nouvelle compacte de la gamme Talbot, ex-Simca . Mais la situation commerciale de Talbot n’incita pas réellement les dirigeants de PSA de continuer l’aventure Talbot. Et, faut-il ...
  • Peugeot 309 GTI catalysée SuissePeugeot 309 GTI catalysée Suisse
    Peugeot, comme tout constructeur généraliste qui se respecte, entend bien conquérir tous les marchés. Après avoir présenté et commercialisé en 1986 la 309 GTI , partageant moteur et trains roulants avec la Peugeot 205 GTI 1,9 litres, le constructeur de Sochaux développe une version spécifique qui doit pouvoir répondre aux normes US 83 pour pénétrer ...
  • Peugeot 309 GTI GoodwoodPeugeot 309 GTI Goodwood
    Au salon de Londres en 1991, Peugeot UK dévoile une série limitée à 398 exemplaires baptisée  » Goodwood « . Seulement une centaine d’entre-elles auraient été vendues hors d’ Angleterre , toutes les autres ayant été vendues au pays de sa très grâcieuse Majestée. Elles y étaient d’ailleurs fabriquées dans l’ usine anglaise de PSA . ...
  • Renault 19 16SRenault 19 16S
    Après une carrière en demi-teinte pour les sportives compactes produites à Billancourt, Renault tire les conclusions qui s’imposent. Les Renault 9 et 11 Turbo , malgré leurs performances affichaient une présentation pas toujours de qualité et des techniques finalement assez rustiques avec leur mécanique à bloc en fonte et turbocompresseur à l’ancienne. Après l’impulsion du ...
  • Renault Megane Coupé 16V Monte CarloRenault Megane Coupé 16V Monte Carlo
    La Renault Mégane profite d’une version sportive, mais uniquement en carrosserie 3 portes appelée  » Coupé « . Un choix audacieux dans un segment de marché souvent très conservateur, et dont toute une déclinaison de carrosserie est possible de la berline 5 portes, 4 portes avec malle arrière (la Classic), break, cabriolet et puis 3 portes ...
  • Toyota Corolla GTi-16 AE92Toyota Corolla GTi-16 AE92
    La Toyota Corolla , c’est une longue généalogie à succès. Un tel succès que depuis sa première année de commercialisation en 1966, la Corolla a dépassé le cap des 15 millions d’exemplaires produits en juin 1991. Un véritable plébiscite qui consacre une des rares autos mondialiste qui est présente sur tous les continents du globe ...
  • Volkswagen Golf 2 GTI G60Volkswagen Golf 2 GTI G60
    Depuis 1984, la Golf 2 GTI tente de conforter sa place de leader des GTI . Pas si simple lorsque d’autres constructeurs comme Peugeot (309 GTI, 205 GTI), Renault (Supercinq GT Turbo, R11 Turbo), Opel (Kadett GSI) ou encore Ford (Escort RS Turbo), viennent jouer les troubles fêtes avec une sérieuse envie d’en découdre avec ...
  • Volkswagen Golf 2 GTI G60 RallyeVolkswagen Golf 2 GTI G60 Rallye
    Volkswagen souhaite engager sa Golf en compétition en 1990, plus précisément en championnat du monde des rallyes dans le groupe A. Le groupe B n’étant plus depuis le milieu des années 80, c’est donc dans le groupe où la Lancia Delta Integrale, récemment passée à 16 soupapes, domine outrageusement avec son quatre cylindres turbo et ...
  • Volkswagen Golf 3 VR6Volkswagen Golf 3 VR6
    Chez Volkswagen , la question se pose pour la succession de la Golf 2 , surtout que la concurrence est active sur le segment des GTI et compactes sportives en cette fin des années 80 . Comment réussir à se repositionner en tête d’une catégorie que le constructeur de Wolfsburg a initié tout en prenant ...


CHRONOLOGIE RENAULT 19 16S
1984 : En novembre, les premières esquisses du projet X51 démarre. Seulement 42 mois seront nécessaire pour que la R19 soit conçue et développée.
1988 : En septembre au salon de Paris, Renault présente sa nouvelle Renault 19 disponible en 3 et 5 portes. La Renault 19 16S est également exposée mais se fera attendre.
1990 : En mai, après deux ans d’attente, la Renault 19 16S est enfin disponible à la vente.
1991 : L’usine de Douai va mettre en route une Renault 19 16S groupe A, la Clio s’étant accarée la nouveauté.
La Renault 19 Chamade est commercialisée et bénéficie également de sa version 16 soupapes.
1992 : Renault opère un facelift sur sa gamme 19 tandis que le catalyseur fait son apparition sur toutes les motorisations essence. La puissance de la 16S chute à 137 ch.
1993 : Dans le championnat BTCC en Angleterre la R19 16V Saloon va se frotter aux ténors de la catégorie. Elle termine 10e du championnat.
L’usine de Douai poursuit son engagement avec la phase 2 et Philippe Bugalski au volant.
1995 : C’est l’arrêt de la 19 16S. La Mégane 16V pointe le bout de son capot.

R19-05EN MARGE DE LA SERIE…
>RENAULT 19 16S CABRIOLET
En 1991, Renault dévoile la Renault 19 cabriolet très bien réalisée et sous-traitée par le carrossier allemand Karmann. La motorisation 16 soupapes est également disponible.

10 CV FISCAUX
FICHE TECHNIQUE
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 16 soupapes, 2 arbres à cames en tête
Position: transversal AV
Alimentation: Injection électronique multipoints.
Cylindrée en cm3: 1 764
Alésage x course :82 x 83,5
Puissance ch DIN à tr/mn: 140 à 6 500.
Puissance au litre en ch DIN : 79,36
Couple maxi en mkg à tr/mn: 16,8 à 4 250
Couple au litre en mkg : 9,52
TRANSMISSION
AV.
Boîte de vitesses (rapports): Manuelle 5 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 050
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 7,5.
ROUES
Freins : 2 disques ventilés ( 250 mm) et 2 disques pleins AR ( 238 mm) + ABS (en option).
Pneus : Michelin MXV2 AV et AR 195/50 R 15.
>PERFORMANCES
Vmax : 215
400 m DA : 16″1
1 000 m DA : 29″6
0 à 100 km/h : 8″4
0 à 200 km/h : ND

DERNIERS ARTICLES RENAULT

  • Renault Twingo 3 GT
    Changement de stratégie pour Renault avec sa Twingo. La chute des ventes de la Twingo 2 et les mauvais choix stylistiques ont pu envisager un temps l’arrêt de la saga de la petite puce des villes. Pourtant lors de la commercialisation de la Twingo 1, son esprit innovant et espiègle avait particulièrement marqué le public ...
  • Renault Clio 4 RS 18
    Depuis 2012, Renault a totalement repensé sa matrice pour la Clio 4e génération qui fut présentée au salon de Paris en septembre. C’est également le cas pour la variante RS. Terminé la carrosserie 3 portes body-buildée suggestive, ainsi que le fameux train avant à pivots déportés, ou encore le moteur atmosphérique, et même la boîte ...
  • Renault Megane 4 RS Trophy-R
    La Renault Megane RS peut s’adosser à un sacré patrimoine et une histoire sportive déjà fantastique. Déjà le 3e opus de la saga Megane RS et comme à chaque reprise, une variante radicalisée à l’extrême voit le jour. L’objectif est toujours le même : alléger l’auto, perfectionner encore plus les réglages des trains roulants pour maximiser ...
  • Renault Megane 2 RS F1 Team R26 vs Honda Civic Type R FN2 Championship Edition
    Avec l’arrivée imminente de la nouvelle Mégane RS forte de 250 ch et de sa robe de coupé, et la Focus RS et ses 300 ch, on doit espérer un match au sommet. En attendant , voyons ce que la Mégane RS F1 Team R26 peut faire comme résistance face à la Civic Type R ...
  • Renault Clio 2 RS vs Clio 3 RS
    Lors de la sortie de la Clio 3 RS en 2006, les fans et observateurs étaient restés un peu dubitatifs… Look de tueuse, châssis ultra-efficace, mais beaucoup s’accordaient à demander plus de chevaux. Entre passion et émotion, difficile d’y voir clair et de se fixer un avis objectif. La rédaction du Guide des GTI.fr tente ...
  • Renault Megane 2 RS F1 Team R26 vs Megane 3 RS
    Avec l’arrivée de la nouvelle Mégane RS forte de 250 ch et de sa robe de coupé, il nous semblait utile de l’opposer dans un match amical avec la Mégane 2 RS. N’y voyez pas là une tentative pour déterminer réellement qui est la meilleure de deux. C’est avant tout l’occasion de mesurer les évolutions ...
  • Renault Supercinq GT Turbo Hermes
    En 1985, Hermes le sellier des princes a souhaité offrir à une Supercinq GT Turbo une personnalisation dans sa présentation. Réalisée par Nicole de Vesian, cette GT Turbo Hermes avait pour but avoué de promouvoir une eau de Cologne griffée Hermes. Rien ne semble trop beau pour y parvenir puisque l’ actrice Marlène Jobert sera ...
  • Renault Clio 3 GT – Essai
    Au salon de Genève 2009, c’est le grand facelift pour la Clio 3 ! Plus longue, nouveau faciès, la Clio entend bien prolongé le succès de sa saga qui dure depuis 20 ans déjà ! Et comme nouveauté, en complément des versions RS, une Clio GT rejoint la gamme à l’ image de ce qui ...
  • Renault Clio 3 RS Cup Phase 2 – Essai
    Au salon de Genève 2009, Renault Sport offre un petit coup de dépoussiérant sur la plastique de sa petite bombe : la Renault Clio RS . Déjà terriblement sympathique et sportive depuis 2006, Renault Sport a tenté de corriger les défauts enregistrés. En prime, une déclinaison de versions particulièrement judicieuse en fonction des envies de ...
  • Renault Clio 3 RS Luxe Phase 2 – Essai
    En avril 2007, Renault a commercialisé une version Clio Renault Sport Luxe pour répondre aux attentes d’une clientèle à la recherche d’un véhicule alliant performance, confort, raffinement et sécurité. L’ occasion du salon du coup de  » maquillage  » au salon de Genève en mars 2009, la finition Luxe est reconduite sur la Clio RS ...

Guide des GTI, Compactes & Petites Sportives
Guide des GTI.fr vous permet de retrouvez toutes vos GTI et Compactes Sportives préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. En partant des premières petites bombes sportives des années 50 (Dauphine 1093 & Gordini) et 60 (Ford Cortina Lotus Mk1Mini Cooper, Renault 8 Gordini 1100 R1134…), jusqu’à l’apparition de la VW Golf 1 GTI 1600 qui donna son patronyme à toute une catégorie. Les années 80 ont connu le plein essor d’une catégorie qui a alors battu tous les records de vente et de variétés de modèles. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des GTI.fr est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.

Si vous aimez également toutes les voitures de sport, ne manquez pas le site internet de nos collègues de bureau 100% dédié aux voitures de sport : Le Guide des Sportives.
La Rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *