Volkswagen Golf 2 GTI 16S Match

volkswagen-golf-2-gti-16s-match-2

Pourtant dotée d’indéniables qualités, la Golf GTI et GTI 16S sont attaquées de toutes part. Nous sommes véritablement en plein âge d’or des GTI « vroom-vroom » et chaque constructeur se fait fort de décliner toutes ses gammes avec une variante « GTI ». Heureuse époque… Mais à Wolgsburg, on est conscient de ces attaques répétées, et histoire de rappeler à tous que la Golf est toujours là, une série spéciale et limitée à 1 200 exemplaires est alors prévue. Présentée et commercialisée en février 1988, la Golf GTI 16S Match permet ainsi de faire parler de la Golf GTI 16S, mais surtout d’apporter une offre à un prix placé avec des véritables atouts pour le client. Et, surtout, Volkswagen ne boude pas son plaisir en rappelant que cette série limitée fête les 10 millions d’exemplaires produits depuis le lancement de la Golf en 1974. Déjà ! Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Volkswagen Golf 2 GTI 16S

volkswagen-golf-2-gti-16s-3

La nouvelle Golf GTI 16S fut l’ Arlésienne de VW . En effet, ce n’ est que deux ans plus tard (en 1985) que la présentation d’une mécanique 16 soupapes dans le Scirocco GTX 16S au salon de Francfort sera enfin installée sous le capot de la valeur étalon du marché des GTI et des sportives . Cette brillante mécanique est peu courante à l’époque, puisque les rivales directes de la VW Golf 2 GTI étaient toutes ou presque dotées de mécaniques à 2 soupapes par cylindres : Peugeot 205 GTI , Renault Supercinq GT Turbo, Fiat Uno Turbo ie, Opel Kadett GSI … Seules quelques japonaises comme la Toyota Corolla GT-ie pouvaient se targuer de cette disposition moderne qui depuis s’est imposée. Mais avec ce nouveau modèle plus cossu et performant , VW visait plutôt les BMW série 3 E30 que les « petites » GTI traditionnelles Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Renault 19 16S

renault-19-16s-15

Renault 19 16S
1990 – 1995

Après une carrière en demi-teinte pour les sportives compactes produites à Billancourt, Renault tire les conclusions qui s’imposent. Les Renault 9 et 11 Turbo , malgré leurs performances affichaient une présentation pas toujours de qualité et des techniques finalement assez rustiques avec leur mécanique à bloc en fonte et turbocompresseur à l’ancienne. Après l’impulsion du défunt Georges Besse (ancien PDG de Renault tué dans un attentat) sur une stratégie produit orientée qualité et rentabilité, Raymond Loevy prend la suite en gardant le même cap. C’est dans ce contexte que le projet X53 pris naissance en novembre 1984 avec les premières esquisses. Seulement 42 mois seront nécessaire à l’élaboration du projet ce qui était alors nouveau chez Renault. Au bout de 10 mois seulement, le style est déjà figé. Une rapidité d’exécution qui ne profitera pas à la Renault 19 16S puisque rapidement la presse spécialisée la surnommera  » l’arlésienne « . C’est en septembre 1988 que sera présenté Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]