Renault Megane 2 RS F1 Team R26 vs Megane 3 RS

Avec l’arrivée de la nouvelle Mégane RS forte de 250 ch et de sa robe de coupé, il nous semblait utile de l’opposer dans un match amical avec la Mégane 2 RS. N’y voyez pas là une tentative pour déterminer réellement qui est la meilleure de deux. C’est avant tout l’occasion de mesurer les évolutions d’une génération à l’autre et surtout de voir si la Mégane 3 RS fait honneur à tous les lauriers obtenus par sa devancière dans la presse et auprès des passionnés… Gaz ! …

Textes : ALIS Webzine – Photos : D.R.

A la rédaction du Guide des GTI.fr , on aime bien comparer les générations entre elles. Non pas pour montrer que l’une est meilleure que l’autre (on espère bien que la dernière venue dame le pion à sa cadette !), mais plus pour témoigner de l’évolution du genre et aussi des avancées ou reculades selon les domaines. Cette fois-ci, c’est à un best-seller que nous nous attaquons : la Mégane RS ! Véritable star des compactes sportives depuis 2004 lors de son lancement, c’est surtout à partir de la Mégane RS Trophy en 2005 que
Renault a mis le feu dans la catégorie… La Mégane RS avait un châssis à la hauteur du reste et faisait la différence… Mais comme cela ne semblait pas suffire et que la concurrence ne restait pas inactive, Renault Sport a poursuivi ses évolutions avec la phase 2, la F1 Team (appelée R25 par ses fans) puis en enfin la R26 et R26.R qui posèrent de nouveaux jalons en matière de tenue de route sportive. La piste venait sur route avec une efficacité diabolique et une facilité déconcertante ! Fin 2009, Renault a présenté sa nouvelle Mégane 3 RS forte désormais de 250 ch et d’un châssis encore revu à la hausse… Alors ? M2RS vs M3RS comme on dit dans les forums, cela donne quoi ?…

>LOOK : LA PANOPLIE DE SPORTIVE
Chacune son style mais dans les deux générations le résultat est là ! Force est de constater que la Mégane 3 RS avec sa ligne de coupé ramassé (plus concurrente en ligne avec le Scirocco que la Golf GTI) et l’effet nouveauté se fait plus remarquer dans la rue. Les jantes alu (de 19 pouces en option) ainsi que les éléments peints sur le bouclier avant en noir satiné font leur petit effet sur les passants. A voir les deux autos ensemble, on note cependant quelques différences fondamentales d’architecture et de répartition. Ma cabine de la nouvelle Mégane RS semble centrale et avancée (comme le concept car Renault Laguna de 1990 !) alors que la Mégane 2 RS revendique clairement son statut de voiture compacte (ou Hot Hatch comme disent nos amis britons). Le capot de la nouvelle venue est plus proéminent semblant cacher des voies plus larges. La Mégane 3 RS n’est pas disponible en 5 portes au contraire de sa devancière.

>VERDICT : Difficile de les départager, d’autant plus qu’elles ont chacune leur style propre. Chez Renault, d’une génération à l’autre on n’hésite pas à trancher singulièrement, au contraire de Volkswagen avec sa Golf qui joue souvent la théorie des petits pas pour ne pas dérouter sa clientèle…

>VIE A BORD : TOUT POUR LE SPORT ?
La Mégane 3 RS apporte indéniablement un surcroit de qualité comparé à la M2RS. Toutefois, on constate encore quelques plastiques durs trop présents, et même une fintion en léger retrait par rapport aux versions « Luxe » des motorisations inférieures. L’instrumentation ne fait pas mieux que sur la Mégane 2, tandis que la position de conduite progresse de manière notable pour avoir enfin la possibilité d’être assis très bas ! Renault nous a entendu, merci !! Tout l’ensemble de la console centrale, inspiré de la berline Laguna contemporaine est très actuel, moderne, bien présenté et pratique. Dans la partie équipement « sport », on reste timide dans les deux cas se contentant d’un volant amélioré avec son point zéro (jaune sur la « 3 » et rouge sur la « 2 »), de pédalier alu et de quelques détails du genre… A noter que le RS Monitor sur la version 3 peut être commandé en option et se révèle très rigolo et efficace pour les « circuiteux ».

>VERDICT : Pas de révolution à bord de la Mégane 3 RS. Tout est logique et fonctionnel, l’équipement « sportif » et la finition s’améliorent mais ne dépaysera pas l’habitué des productions de Renault Sport.

>MOTEUR : TECHNIQUE, POLYVALENCE ET PERFORMANCES
Verdict sans appel au passage de témoin ! Le moteur F4R 874 de la Mégane 3 RS fait mieux dans tous les domaines : 25 ch de plus au même régime, 40 Nm de couple en plus (dont 80% du couple est disponible dès 1 900 tours/min), plus de 25% des pièces sont nouvelles par rapport à la version 230 ch monté sur Mégane F1 Team R26… Toujours en boîte 6, la Mégane 3 RS s’offre des performances le cran au-dessus avec 6″1 au 0 à 100 km/h (-0″6) et 25″7 au km DA (-1″). Pourtant, en 2004, la Mégane RS s’était imposée à la tête d’une catégorie en mal d’égérie. Entre les deux générations, les sensations à bord confirment le chrono : ça reprend plus bas dans les tours, plus fort, et plus linéairement et longtemps ! Et cerise sur le gâteau, l’échappement émet un son plus rauque et très séduisant.

>VERDICT : La modernité a du bon… Si la Mégane 2 RS reste une auto aujourd’hui encore dans le coup avec une mécanique au punch indéniable, la Mégane 3 RS la surclasse dans tous les aspects de la mécanique… Chapeau !

>CHASSIS : REINES DU BITUME ?
Plus stable mais plus réactive et mobile, la Mégane 3 RS s’inscrit d’emblée dans la crème des châssis… On n’en attendait pas moins de Renault Sport Technologies nous direz-vous, mais c’est important de le rappeler et le souligner. Le plus impressionnant dans les évolutions, c’est la rigidité structurelle de la caisse qui se ressent volant en main, et qui permet de pivoter sur le train avant qui est diablement accroché au sol ! La motricité progresse encore, tandis que la direction a évolué dans le très bon sens… Le feeling donne enfin l’impression de savoir où l’on met ses gommes ce qui est tout de même mieux, surtout sur route et en ville pour éviter de raboter les bords des jantes… Cela change réellement la donne ! Petit handicap sur la nouveauté, c’ est que le poids global de la Mégane 3 RS gagne encore quelques kilos avec +32 kilos. Dommage que l’idée de la R26.R n’ait pas incité à travailler au maximum sur l’allègement de l’auto sans dégrader la dotation en équipement. Côté jantes et pneus, on reste dans la même veine avec du 225/40 R18 dans les deux cas. Le freinage fait appel à du Brembo fixe à 4 pistons devant, donc on reste dans des valeurs toujours au top de la catégorie, avec toutefois un toucher de pédale plus viril sur la nouvelle Mégane.

>VERDICT : La Mégane 3 est donc devant et largement : plus rigide, plus accrochée sur son train avant, une motricité améliorée et surtout une direction assistée qui donne enfin un feeling réussi.

>AU QUOTIDIEN : LA BELLE VIE ?
Comme on l’a craint de l’extérieur, l’habitacle est réservé à 2 personnes… à l’avant et l’arrière c’est plus du dépannage. Dans la Mégane 2 RS on peut partir à 4 en vacances sans soucis avec beaucoup de place pour les jambes à l’arrière ainsi que pour la tête. Dans la « 3 » c’est bien simple : place pour les jambes, c’est compliqué, la tête, faut pas être trop grands, et des enfants de 10 ans ne voient pas par les vitres… trop hautes ! Vous avez dit sinistre ?… Avec l’option 19 pouces, le confort est assez dégradé tandis que la suspension de la Mégane 3 RS est très exigeante. Côté bruit ambiant sur longs parcours, pas de différence entre les deux. C’est présent mais supportable. Seul bémol avec l’option 19 pouces, les pneumatiques sont très bruyants sur certains revêtements !

>VERDICT : On s’en doutait un peu, mais une fois à bord pas de doute… Ce n’est plus une compacte sportive polyvalente pour 4 personnes mais un coupé avec deux places d’appoint. Du coup, la pertinence des GTI et compactes sportives est ici amoindrie. Dommage, car pour la finition et position de conduite les progrès sont réels.

 

Notre avis
Changement radical pour la Mégane 3 RS ? Côté style et choix d’architecture, c’est certain puisque l’on est plus en présence d’un coupé que d’une compacte. Côté vie à bord et aspects pratiques, la Mégane 3 RS est donc moins adaptée que la Mégane 2 RS à la vie de famille au quotidien… Passé cette régression, c’est plus performant, plus rapide, plus rigide, plus efficace encore, plus sonore et surtout plus communicatif ! Et c’est certainement là la grande nouveauté : le feeling de conduite est plus sportif encore. Elle perd ce côté « souple » à la conduite pour un caractère plus marqué : commandes plus dures, plus réactives et moteur au diapason. Un sacré travail des hommes de Renault qui confirme le changement de génération. Restera à savoir si les clients de la Mégane 2 RS ne l’achetaient pas pour son côté voiture famille possible ?… Sinon il faudra passer à la concurrence (Focus RS, Golf GTI, Golf R, Leon 2 Cupra R…)
« 1 de 2 »

EN MARGE DE LA SERIE…
>RENAULT CLIO V6 PHASE 2
Renault Sport, avec plusieurs projets de front avait sous-traité une partie de la conception de sa Clio V6. Las, le résultat manquait de consistance. En 2003, au salon de Genève, Renault profite du facelift de la Clio pour dévoiler sa Clio V6 phase 2. Nouveau design ctualisé (optiques, boucliers, habitacle), finition en hausse, et surtout un châssis entièrement revu en même temps qu’un V6 amélioré propulsent la nouvelle Clio V6 au top niveau… Enfin !

TECHNIQUE EXPRESS *
MEGANE 2 RS
MEGANE 3 RS
4 cyl. turbo
4 cyl. turbo
1 998 cm3
1 998 cm3
225 ch à 5 500 tr/mn
250 ch à 5 500 tr/mn
300 Nm à 3 000 tr/mn
340 Nm à 3 000 tr/mn
BV 6 manuelle
BV 6 manuelle
Traction
Traction
ESP + ASR
ESP + ASR
1 355 kg (6,02 kg/ch)
1 387 kg (5,54 kg/ch)
AV-AR : 225/40 R 18
AV-AR : 225/40 R 18
Vmax : 236 km/h
Vmax : 250 km/h
0 à 100 km/h : 6″7
0 à 100 km/h : 6″1
400 m DA : 14″6
400 m DA : 14″1
Km DA : 26″7
Km DA : 25″7

*Données constructeur

EN SAVOIR PLUS…
Renault – Photos Renault
>Le Guide des Sportives, retrouvez toutes les voitures de sport Renault sur le site Le Guide des Sportives, le guide des voitures de sport sur le net.

DERNIERS ARTICLES RENAULT

  • Renault Clio 4 RS 18 Depuis 2012, Renault a totalement repensé sa matrice pour la Clio 4e génération qui fut présentée au salon de Paris en septembre. C’est également le cas pour la variante RS. Terminé la carrosserie 3 portes body-buildée suggestive, ainsi que le fameux train avant à pivots déportés, ou encore le moteur atmosphérique, et même la boîte ...
  • Renault Megane 4 RS Trophy-R La Renault Megane RS peut s’adosser à un sacré patrimoine et une histoire sportive déjà fantastique. Déjà le 3e opus de la saga Megane RS et comme à chaque reprise, une variante radicalisée à l’extrême voit le jour. L’objectif est toujours le même : alléger l’auto, perfectionner encore plus les réglages des trains roulants pour maximiser ...
  • Renault Megane 2 RS F1 Team R26 vs Honda Civic Type R FN2 Championship Edition Avec l’arrivée imminente de la nouvelle Mégane RS forte de 250 ch et de sa robe de coupé, et la Focus RS et ses 300 ch, on doit espérer un match au sommet. En attendant , voyons ce que la Mégane RS F1 Team R26 peut faire comme résistance face à la Civic Type R ...
  • Renault Clio 2 RS vs Clio 3 RS Lors de la sortie de la Clio 3 RS en 2006, les fans et observateurs étaient restés un peu dubitatifs… Look de tueuse, châssis ultra-efficace, mais beaucoup s’accordaient à demander plus de chevaux. Entre passion et émotion, difficile d’y voir clair et de se fixer un avis objectif. La rédaction du Guide des GTI.fr tente ...
  • Renault Megane 2 RS F1 Team R26 vs Megane 3 RS Avec l’arrivée de la nouvelle Mégane RS forte de 250 ch et de sa robe de coupé, il nous semblait utile de l’opposer dans un match amical avec la Mégane 2 RS. N’y voyez pas là une tentative pour déterminer réellement qui est la meilleure de deux. C’est avant tout l’occasion de mesurer les évolutions ...
  • Renault Supercinq GT Turbo Hermes En 1985, Hermes le sellier des princes a souhaité offrir à une Supercinq GT Turbo une personnalisation dans sa présentation. Réalisée par Nicole de Vesian, cette GT Turbo Hermes avait pour but avoué de promouvoir une eau de Cologne griffée Hermes. Rien ne semble trop beau pour y parvenir puisque l’ actrice Marlène Jobert sera ...
  • Renault Clio 3 GT – Essai Au salon de Genève 2009, c’est le grand facelift pour la Clio 3 ! Plus longue, nouveau faciès, la Clio entend bien prolongé le succès de sa saga qui dure depuis 20 ans déjà ! Et comme nouveauté, en complément des versions RS, une Clio GT rejoint la gamme à l’ image de ce qui ...
  • Renault Clio 3 RS Cup Phase 2 – Essai Au salon de Genève 2009, Renault Sport offre un petit coup de dépoussiérant sur la plastique de sa petite bombe : la Renault Clio RS . Déjà terriblement sympathique et sportive depuis 2006, Renault Sport a tenté de corriger les défauts enregistrés. En prime, une déclinaison de versions particulièrement judicieuse en fonction des envies de ...
  • Renault Clio 3 RS Luxe Phase 2 – Essai En avril 2007, Renault a commercialisé une version Clio Renault Sport Luxe pour répondre aux attentes d’une clientèle à la recherche d’un véhicule alliant performance, confort, raffinement et sécurité. L’ occasion du salon du coup de  » maquillage  » au salon de Genève en mars 2009, la finition Luxe est reconduite sur la Clio RS ...
  • Renault Supercinq GT Turbo Raider La Renault Supercinq GT Turbo connait déjà un beau succès commercial , mais c’est avec le pilote Alain Oreille à son volant en groupe N que les succès seront retentissants. Renault profite de cette victoire en coupe du Monde FIA groupe N (dont une victoire absolue dans la saison 89 au Rallye de Côte d’ ...

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *