Nissan Sunny GTI N14

nissan-sunny-gti-n14-2

Nissan Sunny GTI N14
1990 – 1994

Les constructeurs japonais avaient alors le vent en poupe dans les années 90. Les années 80 avaient vu leur montée en puissance internationale avec des produits cohérents et rationnels mais pas toujours exempts de reproches (comportement dynamique, caractère) pour les clients de l’ancien continent. Mais loin d’être découragés, ils ont poursuivi avec succès leur politique de déploiement, d’autant plus que les marchés intérieurs commençaient lentement leur ouverture aux modèles japonais, à fortiori lorsqu’ils étaient produits à l’intérieur de l’Union Européenne. Nissan a notamment démarré la production de certaines de ses gammes en Angleterre afin de contourner les quotas. Mais au-delà des règlementation, chez Nissan après la très réussie berline Primera, c’est au tour de la Sunny (aussi appelée Pulsar sur certains marchés Cf. encadré « La voiture internationale ? ») d’être renouvellée en janvier 1990. Exit les formes taillées au couteau, les rondeurs arrivent, de même des cotes en hausse. Pour les sportifs, la GTI est toujours au programme en recevant le moteur de la Primera GT mais dégonflé à 143 ch (contre 150). Une vraie montée en puissance qui marquait alors les ambitions de Nissan pour sa compacte à succès… La tentative était lancée pour aller chasser sur les terres de la Golf GTI, la 205 GTI ou encore la Clio 16S. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Volkswagen Golf 2 GTI G60 Rallye

volkswagen-golf-2-gti-g60-rallye-7

Volkswagen souhaite engager sa Golf en compétition en 1990, plus précisément en championnat du monde des rallyes dans le groupe A. Le groupe B n’étant plus depuis le milieu des années 80, c’est donc dans le groupe où la Lancia Delta Integrale, récemment passée à 16 soupapes, domine outrageusement avec son quatre cylindres turbo et sa transmission intégrale. Alors pour tenter le putsch et redorer le blason sportif d’une Golf GTI 16S (139 ch) bien malmenée sur les routes avec des rivales plus puissantes et performantes (309 GTI 16 163 ch, Kadett GSI 16V 150 ch,…), Volkswagen va utiliser les mêmes méthodes ou presque !… Mais pour pouvoir concourir en groupe A, il vous faut une voiture de série produite à 5 000 exemplaires. La Golf Rallye est donc née. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Volkswagen Polo 4 GTI 9N3

volkswagen-polo-gti-9N3-4

Les 150 ch de la nouvelle Polo GTI font d’elle la GTI la plus puissante depuis le lancement de cette gamme, il y a plus de 30 ans. Le concept d’équipement extérieur et intérieur de cette voiture compacte et puissante affiche délibérément son air de famille avec la légendaire Golf GTI. La Polo GTI fait ses débuts en avril 2006 sur le marché français. L’emblème GTI est l’un des plus réputés du monde automobile. C’est pour la dernière fois en 1998 qu’une Polo portant la griffe GTI avait fait ses débuts. Elle avait une puissance de 125 ch et atteignait 205 km/h. Désormais, la puissance est de 150 ch pour une vitesse maxi de 216 km/h exactement (sur circuit). Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Fiat Grande Punto Abarth

Fiat Grande Punto Abarth
2007 – 2010

La Grande Punto est dévoilée par le constructeur turinois au salon de Turin en septembre 2005. Héritière d’un modèle qui a remporté un grand succès, produit depuis 1993 à plus de 6 millions d’exemplaires, la Grande Punto prend le relais avec l’objectif précis de s’imposer à la première place sur le très important segment des voitures compactes. Le style de la Grande Punto a été développé par Italdesign-Giugiaro en collaboration avec le Centre de Style Fiat. Avec sa proue très inspirée de la Maserati 3200 GT (également oeuvre ou plutôt chef-d’oeuvre de Giorgetto Giugiaro), la Grande Punto s’est vite imposée comme un belle auto aux yeux de tous. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

BMW 325ti compact E46

bmw-325ti-compact-e46-47

BMW 325ti compact E46
2001 – 2005

En 1994, BMW avait créé la surprise en lançant la Série 3 « compact ». Le constructeur bavarois ressuscitait alors un genre disparu depuis les 2002 tii compact des années 70. Et comme il s’agissait de faire simple et efficace, cette série 3 compacte , bien que basée plastiquement sur la génération E36, reprenait en réalité le train arrière des générations E30, ainsi que la planche de bord. Voiture un peu hybride donc, elle permit cependant à BMW de conquérir environ 400 000 clients, d’autant que le tarif restait attractif. Elle connut deux déclinaisons sportives, la 318ti et la 323ti, cette dernière étant équipée du 6 en ligne de 163 ch. Mais depuis, Audi avait alors tapé très fort avec son A3 et ses déclinaisons sportives (1.8 T et S3) tandis que Mercedes -Benz y allait de son coupé sport dérivé de la Classe C génération W203. Dans un marché aussi concurrentiel, BMW commercialisa donc en juillet 2001 une toute nouvelle mouture de série 3 compact. Mais cette fois-ci, pas question de « bricolage » intergénérationnel, tout est basé sur la série contemporaine. Et sous le capot frappé de l’hélice, on trouve le six en ligne 2,5 litres développant 192 ch. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]