BMW 325ti compact E46

bmw-325ti-compact-e46-47

BMW 325ti compact E46
2001 – 2005

En 1994, BMW avait créé la surprise en lançant la Série 3 « compact ». Le constructeur bavarois ressuscitait alors un genre disparu depuis les 2002 tii compact des années 70. Et comme il s’agissait de faire simple et efficace, cette série 3 compacte , bien que basée plastiquement sur la génération E36, reprenait en réalité le train arrière des générations E30, ainsi que la planche de bord. Voiture un peu hybride donc, elle permit cependant à BMW de conquérir environ 400 000 clients, d’autant que le tarif restait attractif. Elle connut deux déclinaisons sportives, la 318ti et la 323ti, cette dernière étant équipée du 6 en ligne de 163 ch. Mais depuis, Audi avait alors tapé très fort avec son A3 et ses déclinaisons sportives (1.8 T et S3) tandis que Mercedes -Benz y allait de son coupé sport dérivé de la Classe C génération W203. Dans un marché aussi concurrentiel, BMW commercialisa donc en juillet 2001 une toute nouvelle mouture de série 3 compact. Mais cette fois-ci, pas question de « bricolage » intergénérationnel, tout est basé sur la série contemporaine. Et sous le capot frappé de l’hélice, on trouve le six en ligne 2,5 litres développant 192 ch.

Textes : ALIS Webzine – Photos : D.R.




NOUVEAU VISAGE…
Si la silhouette de la nouvelle compacte bavaroise est immédiatement identifiable, elle se démarque en revanche assez nettement dans le traitement des faces avant et arrière par rapport à ses sœurs. La poupe intègre des blocs optiques spécifiques style « Lexus IS » avec un verre transparent et des feux séparés à l’intérieur du bloc. Original. La face avant revient à l’ancien temps puisque les feux de croisement et les feux de route sont désormais séparés. Toujours des doubles optiques rondes, mais séparées et, donc, pas sous verre. Les clignotants avant sont rattachés aux optiques extérieures dans leur prolongement pour déborder sur les ailes avant. Des baguettes ceinturent la caisse, tandis que boucliers et rétroviseurs extérieurs sont peints couleur caisse. On notera dans les détails le fin et discret becquet de malle arrière, ou encore, par opposition aux coupés série 3, des portières dotées d’encadrement de vitre. Posée sur des jantes alu multibranches de 16 pouces, la 325ti se fait globalement discrète et cache son jeu. Seul le logo « 325ti » apposé sur la malle arrière ou encore la double sortie d’échappement peut mettre la puce à l’oreille. Le résultat du travail des techniciens de Münich a été récompensé par un bon 0,30 de Cx.

REVOLUTION D’INTERIEUR ?
Cette fois-ci, la 325ti est dans le coup avec une planche de bord contemporaine avec ses sœurs. Présentation soignée et finition cossue change des standards vus chez les généralistes. Seuls Audi et Mercedes-Benz semble en mesure de rivaliser. La console centrale est légèrement orientée vers le conducteur (mais moins que par le passé) pour privilégier le poste de conduite. Un poste de conduite réglable sur mesure avec volant et sièges multi-positions. Le combiné d’instruments, placé derrière le volant trois branches multi-fonctions frappé de l’hélice, comporte compte-tours, tachymètre, jauge à carburant, température d’eau et… un économètre qui mesure la consommation de carburant instantanée. Un peu maigre comme informations. L’habitabilité progresse, surtout pour les passagers arrière (au nombre de deux de série, si troisième, il faut passer par la case option pour la 3e ceinture et appui-tête !) avec plus d’espace aux jambes et surtout un accès à bord facilité par la nouvelle cinématique des sièges avant. Heureusement, car sur la précédente génération c’était un des gros points noirs. De série, la 325ti est recouverte d’une sellerie mixte cuir et tissu Monza. L’équipement de série reste convenable sans plus pour une auto de plus de 30 000 euros. Certes, le minimum vital est présent, mais ensuite il faudra recourir à la longue liste des options qui viennent vite alourdir la facture.

SIX MAJEUR !
Une BMW moderne, c’est avant tout un six en ligne chantant et rageur. La 325ti en est justement équipé. Dérivé du 3 litres monté en juin 2000, ce 2,5 litres appartient à la génération des double Vanos déjà vu sous les capots des séries 3 E46 et séries 5 E39. Longue course (alésage x course de 75 x 84) et sa gestion d’admission et échappement variable, ce moteur se permet le luxe d’aller titiller le compte-tours et en même temps de garantir une souplesse de fonctionnement grâce à un couple de 245 Nm à 3 500 tr/mn. Avec sa boîte 5 vitesses mécanique (et son 5e rapport de prise directe -1:1-), la 325ti permet des performances sportives. Autour des 8 secondes pour le 0 à 100 km/h et le kilomètre départ arrêté sous les 29 secondes. Mais plus que la performance pure, ce six cylindres autorise une conduite onctueuse et mélodieuse à cette compacte sportive « made in Munchen ». En option, le client pouvait alors opter pour une transmission automatique à 5 rapports baptisée Septronic.

CHASSIS DE COUPE
Autant la compact génération E36 raccommodait les restes pour les dessous, autant la 325ti se paie le luxe d’être au goût du jour. Partant du même empattement que les berlines et coupés, la 325ti a diminué son porte-à-faux arrière. Pour donner un comportement routier plus sportif, les techniciens de BMW ont donc repris le tarage plus ferme des suspensions des coupés 330i et Ci, et le rabaissement de -15 mm de l’assiette. Fermement suspendue, la 325ti gratifie ainsi son pilote… pardon conducteur d’une conduite dynamique et plaisante. En complément des talents du conducteur, BMW a prévu l’artillerie lourde pour l’assistance à la conduite : ASC+T, DSCIII (en option) et l’ADB, différentiel électronique couplé avec le DSC (en option). Toujours dans les aides à la conduite, le freinage confié à quatre disques ventilés est également sous surveillance électronique avec l’ABS, l’EBV et CBC (répartiteurs électronique de freinage) et le DBC qui est l’amplificateur de freinage en cas d’urgence.

>EVOLUTIONS : LEGERES RETOUCHES…bmw-325ti-compact-e46-17
En avril 2003, BMW opère un léger restylage de la gamme Compact : feux arrière teintés, bas de caisse retravaillés, barrette d’ouverture de hayon plus large. En plus le contrôle de stabilité DSCIII est monté de série sur toute la gamme tandis que la 325ti reçoit une boîte mécanique à 6 rapports. La finition  » Pack  » devient  » Pack Confort « . L’année suivante, en février, nouvelles finitions « Accession » (jantes alu de 15 pouces, antibrouillards, volant cuir et radio CD) et « Accession M » (volant sport, kit aérodynamique, jantes alu et climatisation automatique sur les 318ti).

En décembre 2004, BMW arrête la production des série 3 Compact, la nouvelle série 1 prenant désormais le rôle de ticket d’entrée dans la marque BMW.
Autres versions :
BMW Série 3

Les Rivales :



    CHRONOLOGIE BMW 325TI COMPACT E46
    2001 : En juin, commercialisation de la nouvelle série 3 compact avec deux moteurs essence : 1,8 litres de 115 ch (316ti) et 2,5 litres de 192 ch (325ti).
    En septembre, un nouveau moteur à essence 2 litres de 143 ch est monté dans la 318ti.
    2002 : En décembre, commercialisation de la série spéciale Pack M avec roues alu de 17 pouces, suspensions sport, boucliers spécifiques, clignotants blancs, bas de caisse, sièges avant sport et insert en aluminium dans l’habitacle.
    2003 : En avril, BMW opère un léger restylage de la gamme Compact : feux arrière teintés, bas de caisse retravaillés, barrette d’ouverture de hayon plus large. En plus le contrôle de stabilité DSCIII est monté de série sur toute la gamme tandis que la 325ti reçoit une boîte mécanique à 6 rapports. La finition  » Pack  » devient  » Pack Confort « .
    2004 : En février, nouvelles finitions « Accession » (jantes alu de 15 pouces, antibrouillards, volant cuir et radio CD) et « Accession M » (volant sport, kit aérodynamique, jantes alu et climatisation automatique sur les 318ti).
    En décembre, BMW arrête la production des série 3 Compact, la nouvelle série 1 prenant désormais le rôle de ticket d’entrée dans la marque BMW.

    « 1 de 2 »

    EN MARGE DE LA SERIE…bmw_Z4_manu-06

    >BMW Z4
    Chez BMW, le partage de composants, éléments de suspensions et mécaniques est courant. Ainsi le Z4 profite de cette synergie de gamme mais en enlevant le haut !

    15 CV FISCAUX
    FICHE TECHNIQUE
    MOTEUR
    Type: 6 cylindres en ligne, 24 soupapes, 2×2 arbres à cames en tête + double Vanos (diagramme de gestion d’admission et échappement variable).
    Position: longitudinal AV
    Alimentation: Injection électronique indirecte séquentielle Siemens MS 43.
    Cylindrée en cm3: 2 494
    Alésage x course (en mm) : 75 x 84
    Puissance ch DIN à tr/mn: 192 à 6 000.
    Puissance au litre en ch DIN : 76,98
    Couple maxi en Nm à tr/mn: 245 à 3 500
    Couple au litre en Nm : 98,23
    TRANSMISSION
    AR + ASC+T (DSCIII en option) + ADB (différentiel électronique couplé avec le DSC en option).
    Boîte de vitesses (rapports): manuelle 5 rapports (automatique 5 rapports en option).
    POIDS
    Données constructeur en kg: 1 405
    Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 7,31.
    ROUES
    Freins : 2 disques ventilés AV (Ø 300 mm) et 2 disques ventilés AR (Ø 294 mm) + ABS + EBV + CBC + DBC.
    Pneus : Michelin Pilot HX MXM 205/55 R16 AV et AR.
    >PERFORMANCES
    Vmax : 232 km/h
    400 m DA : 16″0
    1 000 m DA : 28″7
    0 à 100 km/h : 8″2
    0 à 200 km/h : ND


    DERNIERS ARTICLES BMW
    bmw
    • BMW 130i Avec sa nouvelle Série 1, BMW joue sur tous les tableaux ! D’une part, cela permet à BMW de développer une gamme complète et polyvalente vers le bas pour mieux concurrencer l’Audi A3 et résister à l’arrivée de Mercedes-Benz et sa Classe A totalement inédite et directement concurrente, et d’autre part la filiation historique avec ...
    • BMW 325ti compact E46 En 1994, BMW avait créé la surprise en lançant la Série 3 « compact ». Le constructeur bavarois ressuscitait alors un genre disparu depuis les 2002 tii compact des années 70. Et comme il s’agissait de faire simple et efficace, cette série 3 compacte , bien que basée plastiquement sur la génération E36, reprenait en réalité le ...
    • BMW M135i Avec sa nouvelle Série 1, BMW joue sur tous les tableaux ! D’une part, cela permet à BMW de développer une gamme complète et polyvalente vers le bas pour mieux concurrencer l’Audi A3 et résister à l’arrivée de Mercedes-Benz et sa Classe A totalement inédite et directement concurrente, et d’autre part la filiation historique avec ...
    • bmw index gti Retrouvez toutes vos voitures de sport préférées produites par le constructeur allemand, modèle, gamme, génération après génération. Le Guide des GTI recense toutes les BMW considérées et choisies par la rédaction comme « sportives », aucune n’étant oubliée de nos rédacteurs. Chaque voiture est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et ...

    Guide des GTI, Compactes & Petites Sportives
    Guide des GTI.fr vous permet de retrouvez toutes vos GTI et Compactes Sportives préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. En partant des premières petites bombes sportives des années 50 (Dauphine 1093 & Gordini) et 60 (Ford Cortina Lotus Mk1Mini Cooper, Renault 8 Gordini 1100 R1134…), jusqu’à l’apparition de la VW Golf 1 GTI 1600 qui donna son patronyme à toute une catégorie. Les années 80 ont connu le plein essor d’une catégorie qui a alors battu tous les records de vente et de variétés de modèles. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des GTI.fr est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.

    Si vous aimez également toutes les voitures de sport, ne manquez pas le site internet de nos collègues de bureau 100% dédié aux voitures de sport : Le Guide des Sportives.
    La Rédaction

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
    BMW 325ti compact E46, 10.0 out of 10 based on 1 rating

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *