Renault Megane 2 RS R26.R

renault-megane-2-rs-r26r-41

Partis sur une fausse idée, celle de concurrencer plus directement la VW Golf 5 GTI en venant chasser sur les terres sport et luxes, Renault Sport a du vite se rendre à l’évidence. Ses clients sont de véritables amateurs de voitures de sport pour qui le label Renault Sport doit plus satisfaire leur coup de volant que leur ego sur les rues des beaux quartiers. Certes, si la Mégane RS première mouture était toutefois sportive avec son moteur turbo de 225 ch, son châssis plus ferme et son look très sportif, assez rapidement ses qualités dynamiques furent pointées du doigt ainsi que certains choix en matière d’électronique assez étonnant : ESP et ASR non déconnectable, AFU qui ne s’efface pas lorsque le conducteur roule sur circuit, et un amortissement encore à parfaire. Un comble pour une voiture de sport issu du label RST (Renault Sport Technologie ). La série limitée Trophy va se charger de changer la donne en apportant pour la première fois le châssis Cup dans la gamme Mégane RS, car cet équipement deviendra une option par la suite. Renault Sport n’aura dès lors de cesse de tendre toujours plus vers le sport et les amateurs de trajectoires. La gamme Mégane RS va ainsi évoluer soit vers le sport-luxe avec les versions standards, soit vers le « sport-sport » avec des options comme le châssis Cup ou encore les baquets Recaro. Avec l’arrivée de la F1 Team, bleue ou noire, Renault Sport avoue ainsi déjà une 4e évolution châssis depuis son lancement ! Mais en novembre 2006, la Mégane F1 Team R26 se charge d’enfoncer le clou et la concurrence. Son châssis cup est encore amélioré, et surtout elle dispose désormais d’une arme fatale sur son essieu avant : le différentiel à glissement limité GNK taré à 33%, comme sur la Mazda 3 MPS. Prévue au départ en série numérotée (mais pas limitée), elle va rencontrer un vif succès auprès des media et des amateurs/clients de voitures sportives. Ses dispositions routières vont en plus en faire une arme redoutable sur circuit pour les participants assidus aux sorties clubs. Depuis son lancement jusqu’à la mi-juin 2008, la Mégane RS F1 Team R26 a été déjà vendue à 4 820 exemplaires. Qui a dit que les GTI étaient passées de mode ?…. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Renault Megane 2 RS F1 Team R26 Echappement

renault-megane-2-rs-f1-team-r26-23

A l’occasion de la première place de la Mégane RS lors du classement de la sportive de l’année du mensuel Echappement, Renault Sport Technologies dévoile une version très limitée et exclusive de 34 modèles de la F1 Team R26. C’est dans une teinte spécifique (Blanc Glacier, projecteurs Xénons, rétroviseurs noirs) que cette série très limitée est disponible pour le plus grand plaisir des amateurs d’exclusivités. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Renault Megane 2 RS F1 Team R26

renault-megane-2-rs-f1-team-r26-23

Renault a présenté au Mondial de Paris la Mégane F1 Team R26. Dérivée de la Mégane Renault Sport châssis Cup, cette nouvelle version adopte un différentiel à glissement limité (le même qui équipe la Mazda 3 MPS) qui renforce son efficacité sur route et sur circuit. Son moteur 2.0 Turbo de 230 ch, son châssis Cup et son système de freinage Brembo en font une des voitures les plus performantes parmi les berlines compactes sportives. Sa présentation distinctive parachève son positionnement dans l’univers des voitures à caractère très sportif. Fort du succès rencontré par la Mégane F1 Team lancée en janvier 2006, Renault perpétue la tradition en présentant la Mégane F1 Team R26. Son nom de baptême est un clin d’oeil à la voiture qui a concouru et remporté le championnat du monde de Formule 1. Développée par Renault Sport Technologies, la Mégane F1 Team R26 est la version la plus sportive de la famille Mégane Renault Sport. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Renault Megane 2 RS Energy

renault-megane-rs-energy-8

Depuis le lancement de la Megane RS en mars 2004, Renault Sport a démontré son savoir-faire avec cette nouvelle compacte sportive. Mais à vouloir trop châsser sur les terres de la Golf GTI qui tend à l’embourgeoisement, la Megane RS perd ainsi son âme de sportive radicale qui sied pourtant aux clients des productions sportives frappées du losange . Et surtout, avec l’augmentation des équipements de confort, le prix de vente frise désormais les 30 000 euros en trois portes. Trop c’est trop ? Non, c’est surtout le choix d’un développement de gamme complet et cohérent pour ratisser plus large dans les clients potentiels. En mars 2005, la première réponse vient avec la version « Trophy » qui dispose d’un châssis Cup nettement plus incisif et surtout avec l’ESP et l’AFU déconnectables. Puis le 2 mai, Renault Sport poursuit les déclinaisons avec la Megane RS Energy . Sa mission ? Proposer un prix d’accès plus démocratique mais conserver ce qui fait la force de la Megane RS : performances et sportivité. Une définition qui n’est pas sans rappeler celle inaugurée par la Clio RS Team, puis ensuite les Clio RS World Series by Renault… Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Renault Megane 2 RS

Présentée officiellement au salon de frankfurt en 2003, la Renault Mégane RS ne sera commercialisée qu’à partir de mars 2004. Dès mars 2005, Renault corrige le tir avec une série limitée (500 exemplaires dont 100 pour la France ) baptisée Trophy qui la dote d’un châssis sport plus efficace que la version de série. En mai de la même année, Renault pense aux amateurs pas nécessairement fortunés avec une série spéciale « Energy » à prix plus bas et équipement réduit. En décembre 2005, Renault opère un face-lift sur toute a gamme qui profite également à sa Mégane RS. En janvier 2006, pour fêter son titre de champion du monde de Formule 1 2005, Renault commercialise la série spéciale « F1 Team ». En septembre, au salon de Paris , c’est la surprise du chef avec la F1 Team R26 qui dispose de 230 ch et d’un différentiel à glissement limité. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Renault Clio V6 Mk1

Renault Clio V6 Mk1
2000 – 2002

Présentée en avant-première au Mondial de l’ Automobile 1998 sous la forme d’une étude dérivée de la version Trophy réservée à la compétition, la Clio Renault Sport V6 est commercialisée en novembre 2000. Projet initié et piloté par Renault Sportn la Clio V6 a été développée en partenariat avec TWR (Tom Walkinshaw Racing), également responsable de l’assemblage en petite série à partir de pièces fournies par Renault. Ce projet a bénéficié de l’ expertise de deux acteurs majeurs du sport automobile . Cette association si prometteuse sur le papier et dans le dossier de presse de la Renault Clio V6 montrera rapidement des signes de faiblesses et quelques lacunes dont la conséquence seront des critiques assez vives dans la presse auto . Stricte deux places, propulsion à moteur en position central arrière, dotée d’un design évocateur de sportivité et d’un moteur V6 3 litres 24 soupapes de 230 ch associé à une boîte de vitesses à 6 rapports, la Clio V6 fait honneur aux R5 Turbo et Turbo 2 des années 70 et 80. Surfant sur la vague de la Formule 1, et complétant une gamme Renault Sport , la Clio V6 apporte une nouvelle réponse des talents des hommes de Renault Sport dans leur passion du produit des véhicules de sport… Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Peugeot 208 GTI

peugeot-208gti-46

Peugeot 208 GTI
2012 – 2015

En 1982, Peugeot avait sérieusement renouvelé son image et par l’occasion sauvé sa santé financière très mal en point après les rachats de Citroën en 1974 et celui Chrysler Europe (ex-Simca). La clé du succès était ce sacré numéro, alias la Peugeot 205, qui allait être une véritable locomotive pour la firme de Sochaux. En 1984 la commercialisation de la Peugeot 205 GTI avec son moteur 1,6 litres de 105 ch vient contester avec succès la place de leader chez les GTI en détrônant la Golf GTI première du nom. Puis, c’est toute une série de sportives et d’évolutions de la lignée (205 Rallye, 205 XS, 205 GTI 1,6 litres 115 ch, 205 GTI 1,9 litres 130 ch, 205 Turbo 16) qui vont permettre à la Peugeot 205 GTI et ses dérivés de rester en tête du classement tant dans les chiffres que dans le coeur du public. Et puis après plus rien ou presque avec Peugeot qui refusa tout net d’employer le label GTI dans sa gamme française pour tenter les XSi, S16 puis RC. Las, ni le label, ni les qualités desdites sportives ne parvinrent à remettre au goût du jour la place de feue a 205 GTI sur le marché des GTI et compactes sportives. La leçon semble avoir porté à Sochaux, et c’est de nouveau dans une période de crise très grave pour le groupe PSA que la Peugeot 208 est lancée pour le printemps 2012. En septembre, les visiteurs du Mondial de Paris peuvent apprécier la nouvelle 208 GTI. En « chipant » le moteur THP de 200 ch de la Citroën DS3 Racing, avec des trains roulants revus et des performances louables sur le papier, Peugeot veut raviver la flamme. Il est temps !… Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Peugeot 308 GTI

Peugeot 308 GTI
2010 – 2013

Depuis quelques années, Peugeot semblait se désintéresser totalement des GTI et compactes sportives. Un comble pour un constructeur qui avait tant apporté dans ce segment de la 205 GTI, en passant par les 309 GTI, 106 XSI, 306 XSI et S16, 106 S16, 206 S16, 206 RC… Plus récemment, la seule voiture qui tentait de trouver grâce à nos yeux était la 207 RC, toujours commercialisée, mais qui manquait de fantaisie et semble bien trop policée et disciplinée. Face à cette absence sur le marché, Renault Sport, l’autre « groupe » français concurrent, ne ménage pas sa peine avec ses Twingo RS, Clio RS et Mégane RS. Même la concurrence est revenue avec éclat sur ce marché avec des labels récents ou revisités : OPC pour Opel et Abarth pour Fiat. Dans la gamme Peugeot 308, seule la THP 175 tentait une présence pour le moins symbolique lorsque la concurrence vient désormais « taper » les 250 ch et plus (Focus RS, Mégane 3 RS, BMW 130i…). Pire encore, un responsable de Peugeot UK annonçait même dans une interview récemment que le sigle GTI avait vécu et allait être relégué dans les placards du constructeur sochalien. Et les griffes du lion alors ?!! Et puis, avec l’arrivée du RCZ et son moteur THP de 200 ch, Peugeot nous réserve une surprise inattendue avec la 308 GTI dotée du même moteur. Enfin le lion est de retour ? Wait and see comme disent nos voisins britons, mais gageons que Peugeot va confirmer ce retour dans le segment des GTI et des compactes sportives… La 308 GTi est commercialisée, en France, à partir du 10 juin 2010, au tarif de 26 900 €. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Volkswagen Golf 5 GTI Fahrenheit

La Golf GTI ne connaît pas le succès uniquement sur le  » vieux continent ». Aux Etats-Unis et même Canada , elle a su également se forger une image en béton, même si les amateurs de voitures de sport nord-américains ne sont pas toujours sensibles aux mêmes arguments que par chez nous . Plutôt sportive abordable en Europe (et encore peut-on discuter des heures sur la notion d' »abordable »), elle est jugée comme une petite voiture voiture compacte branchée aux USA et Canada et pas nécessairement bon marché.
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Opel Corsa OPC Nürbürgring Edition

Avec une politique volontariste, Opel tente de développer son label OPC afin de donner une image plus jeune et dynamique à son image. Résultat, depuis plusieurs années déjà avec le lancement de l’Astra OPC, Opel décline une gamme de plus en plus complète OPC (Corsa, Insignia, Astra,…) et va même jusqu’à proposer des séries spéciales et/limitées. L’Opel Corsa OPC, commercialisée depuis 2007 n’échappe pas à cette règle, tout comme sa soeur jumelle, la Vauxhall Corsa VXR. Ainsi, dès 2008, Vauxhall avait commercialisé une version Artic Edition à la présentation spécifique. Pour 2011, Opel et OPC décident de s’occuper encore plus de la petite Corsa qui se fâche pour l’occasion. Mise au point sur le Nürbürgring, avec 18 ch supplémentaire et un différentiel sur le train AV, la Corsa OPC Nürbürging Edition vient apporter une réponse aux critiques que l’on formulait sur sa motricité. Edition limitée, la Corsa OPC Nürbürging Editionest dérivée de la récente évolution (facelift de la face avant notamment) de la gamme Corsa et, construite à seulement 500 exemplaires, elle présente un mélange rare de puissance, de performances et de passion.
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]