Le Guide des GTI
Le Guide des GTI Le Guide des GTI.fr revient sur l'histoire et l'évolution de toutes GTI, compactes sportives, petites sportives d'hier et d'aujourd'hui. Fiches techniques, présentations, reportages, le Guide des GTI.fr est un concentré de voitures de sport qui ravira tous les amoureux des voitures à haute performance... Peugeot 205 GTI, Golf GTI, Supercinq GT Turbo, Clio RS, Mégane RS, Focus RS, R8 Gordini... pas une ne manque à l'appel !
>ACCUEIL >CHRONOLOGIE

>PERFORMANCES

>FONDS D'ECRAN
>CATALOGUES >VOS GTI >SORTIES CIRCUIT
>GUIDE DES
GTI
>NEWS
>ESSAIS >DOSSIERS >COUPES ET CABRIOLETS >SERIES SPECIALES >REPORTAGES

>index du guide des GTI
Textes :
ALIS Webzine - Photos : D.R.

>RENAULT
Clio 16S (1991-1996)

9 CV FISCAUX
FICHE TECHNIQUE
MOTEUR

Type: 4 cylindres en ligne, 16 soupapes, 2 arbres à cames en tête.
Position: longitudinal AV
Alimentation: Gestion électronique intégrale
Cylindrée en cm3: 1 764
Alésage x course (en mm) : 82 x 83,5
Puissance ch DIN à tr/mn: 140 à 6 500.
Puissance au litre en ch DIN : 79,36
Couple maxi en mkg à tr/mn: 16,8 à 4 250
Couple au litre en mkg : 9,52
TRANSMISSION
AV
Boîte de vitesses (rapports): manuelle 5 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 975
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 6,96
ROUES
Freins : 2 disques ventilés AV (Ø 259 mm) et 2 disques pleins AR (Ø 238 mm) (+ ABS en option).
Pneus : 185/60 R14 AV et AR (185/55 R15 AV et AR en option).
>PERFORMANCES
Vmax : 212 km/h
400 m DA : 15"7.
1 000 m DA : 28"9
0 à 100 km/h : 7"8
0 à 200 km/h : ND


Dès les premiers croquis, le caractère sportif de la Clio 16S devait être visible auprès du public. Objectif atteint !


La Clio 16S se pare de la panoplie de la parfaite sportive accomplie. Mais Renault est allé encore plus loin que d'habitude car il ne s'agit pas uniquement d'ajouts aérodynamiques sur la carrosserie.



Volant trois branches et pommeau de vitesses en cuir flatte les sens et le regard, tandis que les deux sièges avant sont de type baquet pour un meilleur maintient lors d'une conduite "virile". La sellerie est spécifique et recouvre également les contreforts des portes.


La planche de bord fait la part belle à l'ergonomie, aux qualités des assemblages et des plastiques employés. La "casquette" Renault déborde do bloc instrument et vient mourir au-dessus de la console centrale. Cela permet à la Clio 16S d'avoir des manomètres supplémentaires et d'offrir ainsi au conducteur sportif des indications complètes sur la santé de sa bouillante mécanique : niveau d'huile, pression d'huile, température d'huile, température d'eau, tachymètre, compte-tours et jauge à carburant.


Clio 16S en France, sur de nombreux marchés elle s'appelera Clio 16V car soupapes commence par la lettre V dans de nombreuses langues étrangères (italien, allemand...)


On perçoit bien entre ces deux photos les différences entre avant le facelift et après.


Clio 16S et R19 16S même combat ! La Clio reprend en effet le moteur de la Renault 19 16S, à savoir le F7P de 1 764 cm3 (82 x 83,5 Alésage x course en mm) développant 140 ch à 6 500 tr/mn et un couple de 16,8 mkg à 4 250 tr/mn.


Avec la Clio 16S, les techniciens de Renault Sport ont conçu un châssis XXL qui aurait accepté sans broncher plus de puissance. Partant de la bonne base de départ de la Renault Clio, la 16S bénéficie donc d'emblée de sa grande rigidité de caisse, de son empattement et de ses voies élargies (comparé à la Supercinq). Sur la version 16S, les voies ont été encore élargies pour une meilleure empreinte au sol et une stabilité en courbe encore améliorée.


La face avant est très sportive dans son traitement avec son bouclier imposant et enveloppant et surtout son capot muni d'un bossage rendu nécessaire par le volume important du moteur et du collecteur d'admission, et d'une prise d'air pour le refroidissement du collecteur d'échappement.


La direction à crémaillère peut recevoir en option une assistance. De série des jantes en acier de 14 pouces au dessin spécifique (qui sera ensuite partagé avec la Clio S 1.4) sont chaussées de pneus en 185/60 R14 AV et AR. En option, les jantes alu de 15 pouces, identiques à celles de R19 16S cabriolet sont chaussées en 185/55 R15 AV et AR.


>LIENS : RENAULT CLIO 16S
Renault Sport
Alpine Renault
RS Team.org
Le Club Clio
Renault Clio 16S : Le Guide des Sportives
voitures de sport Renault : Le Guide des Sportives
Parler de la Clio 16S sur le forum FAR
Parler de la Renault Clio 16S sur le forum GTI

Parler de la Renault Clio 16S sur le forum RS Team

Parler de la Renault Clio 16S sur le forum Clio RS
Club Clio-Williams.net
Le site Renault 5
 
>GUIDE DES GTI
PRATIQUE
Contact
Avant-Propos
Annuaire
Petites Annonces GTI
Boutique
Stages de pilotage
Livre d'or - la presse en parle
>GUIDE DES GTI
PASSION
>Fonds d'écran GTI
>Forum
>Performances comparées GTI
>News GTI
>Catalogues et Brochures des GTI
>Historique des GTI
>Sondages sur les GTI
>Reportages GTI
>Les GTI "séries spéciales"
>Vous et votre GTI
>Liens GTI
>Chronologie des GTI

© Toute reproduction, même partielle et quel qu'en soit le support est interdite sans autorisation préalable du webmaster du site du Guide des GTI.fr.

Le Guide des GTI.fr est une publication de ALIS Webzine


Le Guide des GTI

Roadster smart Passion
Ecurie Cavallino
Alpine-Renault GTA
Mégane RS Passion
Wallpapers Automobiles
Fan de Mercedes-AMG

>GUIDE DES GTI >RENAULT
>RENAULT >CLIO 16S (140 CH)
enault a commercialisé sa R5 Alpine en 1976. Suite logique à la saga initiée dès les années 50 par la 4CV 1063, puis les Dauphine 1093 et Gordini et évidemment la mythique R8 Gordini, cette "Alpine" venait toutefois contrecarrer frontalement la Golf GTI et son insolent succès depuis 1975. Depuis, Renault n'a eu de cesse de développer une variante sportive pour sa "petite" gamme : R5 Alpine turbo en 1981, 5 Alpine Turbo Lauréate en 1984 et Supercinq GT Turbo en 1985. Avec l'arrivée de la nouvelle Clio en mai 1990, Renault met le paquet pour en faire son nouveau cheval de bataille dans la course au volume mais aussi à

l'image. Joliment dessinée, bien présentée et dotée d'une finition nettement plus qualitative (initiée par la Renault 19), la Clio fait mouche et conquis le public et les media. Pour preuve, en novembre 1990 elle est élue "Voiture de l'année 1991". En mai 91, la version sportive vient coiffer la gamme. Dénommée Clio 16S, en raison de son moteur quatre cylindres coiffé d'une culasse à 16 soupapes (celui de la Renault 19 16S), la dernière petite bombe de Billancourt conjugue à merveille look sportif, efficacité et performances. Et elle se paie même le luxe de ravir à sa grande rivale (vieillissante) la Peugeot 205 GTI 1,9 litres le titre envié de meilleure GTI !


>LA RUPTURE CLIO ?
Chez Renault, la Clio est une véritable nouveauté en 1990. Elle est en effet la première à inaugurer une appellation avec un nom et non plus des chiffres. Son style est également très soigné, fluide et plus sexy, tandis que sa qualité et son positionnement la repositionne vers le haut sur le marché. Elle est en effet plus longue (+5 cm), plus large (+6 cm) et se veut plus polyvalente que la Supercinq qu'elle remplace.

LOOK DE " BAD BOY "
Partant d'un dessin à l'origine très apprécié du public, la Clio 16S se pare de la panoplie de la parfaite sportive accomplie. Mais Renault est allé encore plus loin que d'habitude car il ne s'agit pas uniquement d'ajouts aérodynamiques sur la carrosserie. Avec ses voies bien plus larges que ses sœurs plus placides, la 16S profite donc de nouveaux panneaux de carrosseries qui enflent ses ailes avant et arrière. Bien vu pour le look tout en étant utile donc. Et dans les détails techniques, les ailes avant sont en matériau composite appelé Noryl GTX. D'une épaisseur de 2 mm, elles sont légères (860 g contre 2 kg pour une aile classique), souples et ont la particularité, pour des chocs inférieurs à 15 km/h, de se déformer et de retrouver ensuite leur aspect d'origine. Elles sont de plus entièrement recyclables. Les côtés de caisse monobloc (les ailes arrière donc) sont spécifiques également à la 16S. Ils comprennent des panneaux d'aile arrière galbés donnant d'avantage de volume aux passages de roues arrière et des bas de caisse plus large dans la continuité des ailes avant et arrière. La face avant est très sportive dans son traitement avec son bouclier imposant et enveloppant et surtout son capot muni d'un bossage rendu nécessaire par le volume important du moteur et du collecteur d'admission, et d'une prise d'air pour le refroidissement du collecteur d'échappement. Dans les autres détails, on note le becquet arrière et la découpe pour le passage de l'échappement dans le bouclier arrière. Le look et l'efficacité sont au rendez-vous puisque le Cx est de 0,33, une belle valeur pour la catégorie à rapporter aux 0,36 de la Fiesta RS Turbo.

COSSU MAIS PINGRE
Pour les habitués de la Supercinq, la Clio a changé radicalement la donne ! Stratégie de qualité produit (réelle et perçue) initiée par Raymond Levy, la Clio est la deuxième production de Renault issue de cette stratégie après la R19. La planche de bord fait la part belle à l'ergonomie, aux qualités des assemblages et des plastiques employés. La "casquette" Renault déborde do bloc instrument et vient mourir au-dessus de la console centrale. Cela permet à la Clio 16S d'avoir des manomètres supplémentaires et d'offrir ainsi au conducteur sportif des indications complètes sur la santé de sa bouillante mécanique : niveau d'huile, pression d'huile, température d'huile, température d'eau, tachymètre, compte-tours et jauge à carburant. Volant trois branches et pommeau de vitesses en cuir flatte les sens et le regard, tandis que les deux sièges avant sont de type baquet pour un meilleur maintient lors d'une conduite "virile". La sellerie est spécifique et recouvre également les contreforts des portes. Côté équipement de confort, c'est assez pingre de série avec le recours aux options pour jouir de lève-vitres électriques, centralisation, rétroviseurs extérieurs dégivrant, peinture métallisée, autoradio et satellites de commande…

CŒUR SPORTIF…
Clio 16S et R19 16S même combat ! La Clio reprend en effet le moteur de la Renault 19 16S, à savoir le F7P de 1 764 cm3 (82 x 83,5 Alésage x course en mm) développant 140 ch à 6 500 tr/mn et un couple de 16,8 mkg à 4 250 tr/mn. Véritable cœur sportif de cette Clio, il profite de différents arguments techniques avec en particulier : une culasse hémisphérique en alliage léger à quatre soupapes par cylindres disposées en V, un carter cylindre en fonte additionnée de chrome et d'étain avec des chemises intégrées. Le carter inférieur est solidaire du carter d'embrayage, ce qui a pour avantage de procurer une meilleure rigidité à l'ensemble moteur-boîte et de diminuer les vibrations à haut régime. L'injection multipoints et l'allumage sont couplés et pilotés par un calculateur électronique qui gère aussi la coupure d'injection en décélération et la régulation du ralenti favorisant la consommation, et le limiteur de régime coupant l'injection à 7 200 tr/mn évitant ainsi les surrégimes. La boîte manuelle à 5 rapports dispose d'une démultiplication favorisant les reprises (31,5 km/h au 1 000 tr/mn en 5e). Ses performances sont à l'avenant avec une vitesse maximale de 212 km/h et des accélérations sportives : 0 à 100 km/h en 7"8 et un kilomètre départ arrêté en 28"9. Des valeurs qui permettent à la Clio 16S, atmosphérique, d'être aussi véloce que ses concurrentes directes turbocompressées (Fiesta RS Turbo, Uno Turbo ie).

TRAINS ROULANTS SPORT !
Avec la Clio 16S, les techniciens de Renault Sport ont conçu un châssis XXL qui aurait accepté sans broncher plus de puissance. Partant de la bonne base de départ de la Renault Clio, la 16S bénéficie donc d'emblée de sa grande rigidité de caisse, de son empattement et de ses voies élargies (comparé à la Supercinq). Sur la version 16S, les voies ont été encore élargies pour une meilleure empreinte au sol et une stabilité en courbe encore améliorée. Le train avant est de type Mac Pherson avec triangle inférieur et présente les particularités suivantes sur la Clio 16S : raideur des fixations élastiques augmentée, angles de train avant augmentés (pour une direction plus précise), barre anti-roulis au diamètre augmentée, ressorts de suspension adaptés, amortisseurs à tarage spécifique et nouvelles jambes de force. Le train arrière à bras tirés relègue le quatre bras de la Supercing GT Turbo au placard. Il est à épure programmé et est complété d'une barre anti-roulis au diamètre augmenté, de barres de torsions et d'amortisseurs à tarage spécifiques. La direction à crémaillère peut recevoir en option une assistance. De série des jantes en acier de 14 pouces au dessin spécifique (qui sera ensuite partagé avec la Clio S 1.4) sont chaussées de pneus en 185/60 R14 AV et AR. En option, les jantes alu de 15 pouces, identiques à celles de R19 16S cabriolet sont chaussées en 185/55 R15 AV et AR. Avec ses quatre freins à disques (dont deux ventilés à l'avant), la Clio 16S ne craint pas les freinages tardifs. L'ABS Bosch à 4 capteurs est proposé en option.

>1992 : CATALYSEUR ET EQUIPEMENT AMELIORE
Comme toutes les sportives de cette époque, la Clio 16S ne coupe pas à la réglementation européenne sur la dépollution des mécaniques essence. Un catalyseur est donc monté de série sur la Clio 16S qui perd ainsi 3 ch dans la bataille pour ne revendiquer désormais que 137 ch. Un moindre mal comparé à la Peugeot 205 GTI 1,9 litres qui tombe de 130 à 122 ch. Bonne nouvelle cependant, Renault en profite pour améliorer l'ordinaire avec un équipement de série qui progresse : jantes alu de 15 pouces, lève-vitres électriques et centralisation sont enfin dans la dotation de série. Une option sellerie cuir est désormais disponible.

>1994 : FACELIFT ET CHANT DU CYGNE
En mars, léger facelift de la gamme Clio : calandre et rétroviseurs extérieurs et équipement enrichi (airbag conducteur et antidémarrage en option sur toute la gamme essence). Nouvelles jantes alu pour la Clio 16V (et non plus 16S) qui hérite de celles de la R19 16S Phase 2. Fin 1995, la Clio 16V tire sa révérence. Le catalogue Renault ne connaît plus de Clio sportive "de pointe" (la Clio Williams phase 2 est également arrêtée) et il faudra attendre 1999 et la nouvelle Clio 2.0 RS pour pouvoir enfin profiter d'une petite bombe de Billancourt.

>LES SERIES SPECIALES RENAULT CLIO 16S
>RENAULT CLIO 16 S COUPE - 1991-95

Fidèle à la tradition, Renault poursuit ses formules de promotion. La supercinq coupe est morte vive la Clio Coupe !

>RENAULT CLIO WILLIAMS - 1993-95

A des fins d'homologation, Renault fait évoluer à la hausse sa Clio 16S avec un moteur réalésé à 2 litres et développant 150 ch. Présentation spécifique et succès immédiat. Phase 1 numérotée, puis phase 2 la Williams va s'imposer comme un véritable collector avant l'heure.
>>Lire le dossier complet Renault Clio Williams du Guide des GTI.fr

>RENAULT CLIO 16S Gr A - 1991-96

Engagement rallye toujours très présent de la part de Renault Sport avec de beaux succès à la clé ! Jean Ragnotti et Thimonier aux commandes ici, mais aussi Philippe Bugalski et Alain Oreille...

Catalogue Renault Clio 16S

>CATALOGUE DE LA RENAULT CLIO 16S

Téléchargez gratuitement toutes les pages du catalogue de la Clio 16S en cliquant ici !!!

>>Retrouvez tous nos catalogues et brochures autos sur le site auto.pub.free.fr !!!


>CHRONOLOGIE RENAULT CLIO 16S
1990
En mai, lancement commercial de la nouvelle Renault Clio qui vient remplacer la Supercinq lancée en 1984.
En novembre, la Renault Clio est élue " Voiture de l'année 91 ".
1991
En janvier, commercialisation de la Clio 1.7 essence.
En février, commercialisation de la Renault Clio Baccara.
En mai, lancement de la Renault Clio 16S avec son 1,8 litres 16 soupapes de 140 ch.
En août, commercialisation de la Renault Clio S et son 1,4 litres de 80 ch et sa présentation spécifique.
1992
En septembre, le 1,7 litres essence est remplacé par un 1,8 litres et la Clio RSi est commercialisée avec son moteur de 110 ch.
La Clio 16S est dotée d'un catalyseur et perd 3 chevaux dans la bataille de la protection de l'environnement. Son équipement est enrichi avec les jantes alu de 15 pouces, les vitres électriques et la centralisation de série. La sellerie cuir est disponible en option et c'est nouveau.
1993
En avril, présentation de la Renault Clio Williams avec son moteur deux litres de 150 ch et sa présentation spécifique. 5 200 exemplaires sont produits avec une numérotation.
Le 1er juin, commercialisation de la Clio Williams.
En octobre, prétendeurs de ceintures de sécurité avant et renforts dans les portières de série sur toute la gamme.
1994
Fin de production de la Clio Williams phase 1 numérotée.
En mars, léger facelift de la gamme Clio : calandre et rétroviseurs extérieurs et équipement enrichi (airbag conducteur et antidémarrage en option sur toute la gamme essence). Nouvelles jantes alu pour la Clio 16V (et non plus 16S) qui hérite de celles de la R19 16S Phase 2.
En avril, commercialisation de la Clio Williams phase 2 non numérotée profitant des améliorations esthétiques du facelift de la gamme Clio.
Commercialisation de la Clio Williams Swiss Champion en Suisse, série spéciale limitée à 500 ex.
1995
En mai, la gamme Clio reçoit des nouvelles teintes de carrosserie.
Le bleu Méthyl (code 432) remplace le bleu Renault Sport (code 449) sur plusieurs marchés.
En juin, arrêt de la production des Clio Williams phase 2 après 12 100 exemplaires sortis des chaînes.
Arrêt de la Renault Clio 16V.
1996
En avril, facelift avec retouche de la calandre, des boucliers et des optiques.
1998
En mars, commercialisation de la Clio II en France.

>Le Guide des Sportives, retrouvez toutes les voitures de sport Renault sur le site Le Guide des Sportives, le guide des voitures de sport sur le net.

>Témoignages, retrouvez des passionnés propriétaires de Renault GTI et sportives dans la rubrique "Vous et Votre GTI"

Vous et Votre Renault GTI

>Fonds d'écran Renault

Fonds d'écran Renault GTI

>EN MARGE DE LA SERIE...
Renault 19 16S

>RENAULT 19 16S

Avec le même train avant, la
R19 16S va devancer la Clio 16S et la Clio Williams dans le calendrier des lancement.

>>Lire le dossier complet Renault 19 16S

 

Les marques les plus consultées :

>Opel

Les GTI les plus consultées :

>ACCUEIL >CHRONOLOGIE

>PERFORMANCES

>FONDS D'ECRAN
>CATALOGUES >VOS GTI >SORTIES CIRCUIT
>GUIDE DES
GTI
>NEWS
>ESSAIS >DOSSIERS >COUPES ET CABRIOLETS >SERIES SPECIALES >REPORTAGES
Le Guide des GTI et petites sportives - Voitures de Sport - Renault Sportives - Renault - Volkswagen - Peugeot - Alfa Romeo - Audi - Citroën - Seat - Toyota -Honda - Mazda - Opel - Autobianchi - Lancia - Suzuki - Talbot - Volvo - NSU - Mitsubishi - Rover - Innocenti - Mini - Daihatsu - Ford - Fiat - Austin - smart - Roadster smart passion - Alfa Romeo Alfetta GTV - Ecurie Cavallino - Ferrari - Alpine GTA V6 turbo - La tonne maxi - Mercedes-Benz - AMG - Forum Mercedes-Benz - Forum AMG - GTI - XSI - GSI - GTE - S16 - VR6 - 16 soupapes - 16V - RS - Renault Sport - Rallye - GT-ie - 4WD - R32 - OPC - ST - GT - CDi - Sport - Alpine - Lotus - F1 Team - R26 - F1 Team R26 - A5 - A5 Turbo - Turbo 2 - Mégane RS Passion - GT/E - Kadett - Supercinq - GT Turbo - Alain Oreille - Raider - Nürburgring Edition - Edition 30 - Pirelli - edition sportstyle - boutique - cadeaux - noel - st valentin - Abarth - esse-esse - Michael Schumacher - Schumacher GP - R3 - ST500 - Griffe - R26.R - MiTo - T-JET - Echappement - Vauxhall - Chevette - VXR - Artic Edition - XR2 - XR2i - RS 1800 - RS Turbo - XR3 - XR3i - Sporting - Guide des GTI - Monte Carlo - Rallye 1 - VR6 - Match - Cup - Clio RS - Golf GTI - Le Mans - Energy - BRM - CTR EP3 - BMW - Le Mans Classic - MG - ZR -

>Le Guide des Sportives, retrouvez toutes les voitures de sport sur le site Le Guide des Sportives, le guide des voitures de sport sur le net.

>>Discuter des Renault Sport et Renault Sportives dans le forum RS Team      
205 GTI Passion
Clio RS Passion : le site des amateurs de Clio RS et dérivées