Hyundai i30 N Project C

hyundai-i30-n-project-c-18

Hyundai i30 N Project C
2019 – 2019

Depuis 2016, Hyundai vient jouer des coudes parmi les ténors des compactes sportives. Son modèle compacte i30 est frappé du « N » pour imprimer la sportivité. Un « N » qui provient du nom du siège Hyundai basé à Namyang où  l’auto a été mise au point et développée en Corée du Sud. Tant les journalistes que les clients soulignent le potentiel de la Hyundai i30 N, mais cette dernière pêche par une mise au point châssis qui pourrait être plus efficace et souligner les qualités du moteur et des performances. Message reçu ? Il semble que oui, puisqu’au salon de Francfort 2019, Hyundai dévoile une série spéciale limitée à 600 exemplaires (dont 500 pour le marché allemand) baptisée « Project C » qui optimise sérieusement la Hyundai i30 N. Voilà qui promet plus de sport… Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Renault Megane 3 RS Red Bull Edition RB7

renault-megane-3rs-redbull-edition-rb7-6

Renault capitalise à fond sur sa participation victorieuse en Formule 1 en tant que motoriste de l’écurie Red Bull. Jamais 2 sans 3 ! Après Clio R.S. et Twingo R.S., c’est au tour de Mégane R.S. de célébrer le partenariat sportif gagnant de Renault et Red Bull Racing. La nouvelle série limitée Mégane R.S. Red Bull Racing RB7 prend la pôle position dès l’éte 2012´ dans plus de 24 pays. Un look et des équipements encore plus sportifs : Stripping de toit à damier, châssis Cup, différentiel à glissement limité, R.S. Monitor. Un système Stop and Start vient, selon les pays, optimiser les émissions et la consommation du moteur 2.0 16V 265. L’ouverture des commandes à partir de juillet en Autriche (France en septembre).

Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Renault Megane 3 RS Trophy 265

renault-megane-3-rs-trophy-265-2011-16-1

La Renault Mégane R.S. est leader sur le segment des compactes sportives en France et en Espagne depuis son lancement. Elle se place sur le podium commercial en Europe . Au total , elle assure 15 % des ventes de la Mégane Coupé . La Mégane R.S. doit son succès à son homogénéité, à la qualité de son design et de ses équipements ainsi qu’à son efficacité sportive de référence . En 2008, Renault frappait un grand coup au Nürburgring en battant le record du tour des tractions avant. Mais la concession au confort était de taille avec un allègement drastique pour la Mégane R26R et surtout la suppression des places AR, le tout sans augmentation notable de la puissance. Pour 2011, fort de ses enseignements , Renault va toujours plus loin et démontre que ce n’est pas d’avoir la puissance la plus élevée qui compte mais d’avoir un mariage châssis -groupe motopropulseur idéal. Avec la Mégane RS Trophy , série limitée à 500 exemplaires, et forte de 265 ch (+15 ch) et son châssis Cup aux petits oignons , la Mégane RS se permet le luxe de s’ offrir le nouveau record du tour au Nürburgring, et cette fois-ci sans pneus semi-slicks et sans allègement… Dément ! La Mégane 3 RS est commercialisée au prix de 35 500 €…
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Renault Megane 2 RS R26.R

renault-megane-2-rs-r26r-41

Partis sur une fausse idée, celle de concurrencer plus directement la VW Golf 5 GTI en venant chasser sur les terres sport et luxes, Renault Sport a du vite se rendre à l’évidence. Ses clients sont de véritables amateurs de voitures de sport pour qui le label Renault Sport doit plus satisfaire leur coup de volant que leur ego sur les rues des beaux quartiers. Certes, si la Mégane RS première mouture était toutefois sportive avec son moteur turbo de 225 ch, son châssis plus ferme et son look très sportif, assez rapidement ses qualités dynamiques furent pointées du doigt ainsi que certains choix en matière d’électronique assez étonnant : ESP et ASR non déconnectable, AFU qui ne s’efface pas lorsque le conducteur roule sur circuit, et un amortissement encore à parfaire. Un comble pour une voiture de sport issu du label RST (Renault Sport Technologie ). La série limitée Trophy va se charger de changer la donne en apportant pour la première fois le châssis Cup dans la gamme Mégane RS, car cet équipement deviendra une option par la suite. Renault Sport n’aura dès lors de cesse de tendre toujours plus vers le sport et les amateurs de trajectoires. La gamme Mégane RS va ainsi évoluer soit vers le sport-luxe avec les versions standards, soit vers le « sport-sport » avec des options comme le châssis Cup ou encore les baquets Recaro. Avec l’arrivée de la F1 Team, bleue ou noire, Renault Sport avoue ainsi déjà une 4e évolution châssis depuis son lancement ! Mais en novembre 2006, la Mégane F1 Team R26 se charge d’enfoncer le clou et la concurrence. Son châssis cup est encore amélioré, et surtout elle dispose désormais d’une arme fatale sur son essieu avant : le différentiel à glissement limité GNK taré à 33%, comme sur la Mazda 3 MPS. Prévue au départ en série numérotée (mais pas limitée), elle va rencontrer un vif succès auprès des media et des amateurs/clients de voitures sportives. Ses dispositions routières vont en plus en faire une arme redoutable sur circuit pour les participants assidus aux sorties clubs. Depuis son lancement jusqu’à la mi-juin 2008, la Mégane RS F1 Team R26 a été déjà vendue à 4 820 exemplaires. Qui a dit que les GTI étaient passées de mode ?…. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Opel Astra J GTC OPC

opel-astra-gtc-opc-2012-14

Opel Astra J GTC OPC
2012 – 2015

La famille Opel Astra s’enrichit d’un nouveau membre à fort tempérament. La puissante Astra OPC 206 kW/280 ch complète dorénavant l’ offre OPC (Opel Performance Center ) comprenant déjà la Corsa OPC et la berline familiale Insignia OPC. Propulsée par un moteur 2,0 litres suralimenté à injection directe , l’Astra OPC dispose d’un couple maximal de 400 Nm et peut franchir le zéro à 100 km/h en seulement 6,0 secondes . Elle atteint une vitesse maximale de 250 km/h sur circuit . Jamais une Opel Astra n’avait été aussi rapide . Ce quatre cylindres offre 25% de couple de plus que l’Astra OPC précédente et gagne 40 ch. Cela se traduit par une puissance au litre de 140 ch (plus forte puissance au litre d’un moteur Opel de production ) à comparer aux 120 ch/l de la précédente Astra OPC. Le nouveau moteur turbocompressé est basé sur la dernière version du 2,0 litres essence Opel qui gagne pour l’ occasion 30 ch dans cette exécution. Cependant les émissions de CO2 diminuent de 14% en comparaison avec le modèle précédent : 189 g/km (contre auparavant 221 g/km) et la consommation est à présent de 8,1 l/100 km (précédemment 9,2 l/100 km). Voilà des arguments qui doivent permettre à Opel et son label OPC de remettre son Astra en haut du panier pour venir taquiner les ténors que sont Renault Sport , Ford et Volkswagen.
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Lancia Delta S4

lancia-delta-s4-10

Lancia Delta S4
1985 – 1987

Avec l’arrivée de la tonitruante Peugeot 205 Turbo 16 en groupe B, Lancia se senti obligé de réagir. Ses Lancia 037 Rally, quoique très performantes et efficaces, marquaient cependant le pas face à cette course à la puissance menée par Audi, Peugeot et Ford. Pas question en effet de rester sur le côté de la chaussée pour Lancia. Sous la direction de Cesare Fiorio, Lancia va donc activement travailler pour aller plus loin encore dans la quête de la performance. Une quête qui, comme toujours, se terminera mal et la Lancia Delta S4 marquera l’arrêt des groupe B avec une conclusion dramatique au Tour de Corse 1986. Les ingénieurs italiens vont donc suivre l’exemple de Peugeot mais en poussant le concept encore plus loin. Si l’appelation « Delta » est reprise avec quelques signes stylistiques similaires au modèle de grande série (calandre, blocs optiques arrière), toute la Delta S4 est un véritable prototype, une bête de course destinée à ramener des victoires. C’est le châssis Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]