Renault Megane 2 RS R26.R

renault-megane-2-rs-r26r-41

Partis sur une fausse idée, celle de concurrencer plus directement la VW Golf 5 GTI en venant chasser sur les terres sport et luxes, Renault Sport a du vite se rendre à l’évidence. Ses clients sont de véritables amateurs de voitures de sport pour qui le label Renault Sport doit plus satisfaire leur coup de volant que leur ego sur les rues des beaux quartiers. Certes, si la Mégane RS première mouture était toutefois sportive avec son moteur turbo de 225 ch, son châssis plus ferme et son look très sportif, assez rapidement ses qualités dynamiques furent pointées du doigt ainsi que certains choix en matière d’électronique assez étonnant : ESP et ASR non déconnectable, AFU qui ne s’efface pas lorsque le conducteur roule sur circuit, et un amortissement encore à parfaire. Un comble pour une voiture de sport issu du label RST (Renault Sport Technologie ). La série limitée Trophy va se charger de changer la donne en apportant pour la première fois le châssis Cup dans la gamme Mégane RS, car cet équipement deviendra une option par la suite. Renault Sport n’aura dès lors de cesse de tendre toujours plus vers le sport et les amateurs de trajectoires. La gamme Mégane RS va ainsi évoluer soit vers le sport-luxe avec les versions standards, soit vers le « sport-sport » avec des options comme le châssis Cup ou encore les baquets Recaro. Avec l’arrivée de la F1 Team, bleue ou noire, Renault Sport avoue ainsi déjà une 4e évolution châssis depuis son lancement ! Mais en novembre 2006, la Mégane F1 Team R26 se charge d’enfoncer le clou et la concurrence. Son châssis cup est encore amélioré, et surtout elle dispose désormais d’une arme fatale sur son essieu avant : le différentiel à glissement limité GNK taré à 33%, comme sur la Mazda 3 MPS. Prévue au départ en série numérotée (mais pas limitée), elle va rencontrer un vif succès auprès des media et des amateurs/clients de voitures sportives. Ses dispositions routières vont en plus en faire une arme redoutable sur circuit pour les participants assidus aux sorties clubs. Depuis son lancement jusqu’à la mi-juin 2008, la Mégane RS F1 Team R26 a été déjà vendue à 4 820 exemplaires. Qui a dit que les GTI étaient passées de mode ?…. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Renault Megane 2 RS F1 Team R26 Echappement

renault-megane-2-rs-f1-team-r26-23

A l’occasion de la première place de la Mégane RS lors du classement de la sportive de l’année du mensuel Echappement, Renault Sport Technologies dévoile une version très limitée et exclusive de 34 modèles de la F1 Team R26. C’est dans une teinte spécifique (Blanc Glacier, projecteurs Xénons, rétroviseurs noirs) que cette série très limitée est disponible pour le plus grand plaisir des amateurs d’exclusivités. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Mazda 3 MPS II

mazda-3-mps-II-16

Mazda 3 MPS II
2011 – 2013

Lors du lancement de sa toute première version en 2003, la Mazda3 ne se contentait pas de s’inscrire dans la longue lignée des compactes de Mazda , elle se voulait une véritable révélation . Cette nouvelle compacte affichait des lignes plus sportives que la plupart de ses homologues de l’ époque et proposait un agrément de conduite inégalé. La clientèle ne s’y trompa pas et la Mazda3 signa rapidement la renaissance de la marque à l’ échelle internationale , franchissant la barre du million d’exemplaires vendus plus rapidement que toute autre Mazda avant elle. La Mazda 3 de deuxième génération, le modèle actuel , fut lancée en 2008 avec une nouvelle face avant plus agressive. Elle reste le modèle le plus populaire de la marque avec presque 3 millions d’unités vendues dans le monde . L’ Europe s’inscrit comme le deuxième plus grand marché mondial de la Mazda3, avec un volume de ventes total de 613 000 unités, dont près de 100 000 pour le modèle actuel, vendues en moins de deux ans . Avec près de 60 000 exemplaires écoulés en 2010, la Mazda3 est la championne incontestée des ventes de la marque en Europe. Ce modèle a par ailleurs reçu 125 distinctions à l’échelle mondiale depuis son lancement, dont plusieurs prix de voiture de l’année. La première génération de Mazda3 a décroché 99 récompenses sur une période de 5 ans tandis que le modèle actuel compte 26 distinctions à son actif. La Mazda3 de deuxième génération – le modèle actuel – se veut l’une des compactes les plus sportives d’Europe. Elle est disponible en deux types de carrosserie selon les marchés (seule la 5 portes est disponible en France ), chacun disposant d’un caractère propre : la berline 4 portes se distingue par ses lignes à la fois élégantes et sportives tandis que la berline 5 portes se démarque par sa silhouette robuste et musculeuse. Pour encore plus de sportivité, Mazda propose la Mazda 3 MPS, l’une des compactes à roues avant motrices les plus puissantes au monde. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Mazda 3 MPS Extreme

mazda-3-mps-extreme-10

Alors que la Mazda 3 MPS de série s’est déjà érigée en traction la plus puissante du segment des GTI compactes depuis 2006 avec 260 ch (l’Audi S3 Mk2 fait certes mieux en puissance pure mais avec une transmission Quattro ) , l’Australie n’est pas restée à ce stade. A Sydney lors du AIMS ( Australian International Motor Salon), Mazda a dévoilé sur son stand une série spéciale « Extreme » basée sur la 3 MPS . Mais attention , car ça déménage…. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Mazda 3 MPS

mazda-3-mps-38

Mazda 3 MPS
2006 – 2009

Après une période de « disette » dans le catalogue Mazda pour les passionnés de GTI, le constructeur japonais revient en force dans le segment des GTI et de quelle manière ! Mazda avait déjà fait une sorte de teasing avec la Mazda 3 et son 2 litres essence de 150 ch qui s’était faite plus remarquée par son châssis rigoureux que par un look de sportive. Pour son cheval de « trois », Mazda est passé à la vitesse supérieure. Le label MPS est repris à l’instar de la Mazda 6 MPS, mais cette dernière a également cédé son bouillant moteur 2,3 litres 16 soupapes turbo de 260 ch. Sauf qu’à la différence de la berline 6 qui passe toute cette cavalerie aux quatre roues, la Mazda 3 MPS doit faire digérer le couple et la puissance sur les seules roues avant ! Mais elle possède une arme secrète que seule la Mégane RS F1 Team R26 s’est dotée jusqu’à présent : un différentiel autobloquant à 33% sur le train avant… Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]