Volkswagen Corrado G60

volkswagen-corrado-g60-1

Volkswagen Corrado G60
1988 – 1991

Alors que le coupé Scirocco, se voulait avant tout un coupé grand tourisme partageant bon nombre de ses composants avec la VW Golf, le Corrado conserve le principe du partage ( plate-forme comprise) mais change la donne côté caractère. Désormais, et c’est clairement affiché par Volkswagen, le Corrado est une voiture de sport. Un changement de cap qui sera confirmé par la suite avec une motorisation VR6 qui donnera noblesse et performances de véritable voiture de sport. Un moteur que l’on verra aussi sous le capot de la Golf VR6 qui fera date dans le segment des GTI et compactes sportives. Les études marketing avaient alors démontré que le segment des voitures de sport dont le prix va jusqu’à 50 000 Deutsch Marks était devenu vide. Un constat qui sera aussi celui de Opel avec son coupé Calibra. Au salon de Paris 1988, VW dévoile donc son nouveau coupé, qui, d’une certaine manière, va se poser en alternative GTI face à la Golf éponyme. Et comme pour la Golf 2 GTI , le Corrado va profiter du quatre cylindres gavé par le compresseur en G. Il peut donc compter sur 160 ch et surtout un couple de 225 Nm dès 4 000 tr/mn.

Textes : ALIS Webzine – Photos : D.R.

UN PATRONYME DE COURSE !
Le nom Corrado, dérivé du verce espagnol « correr » (courir, s’élancer, sprinter), doit déjà mettre en évidence le caractère dynamique de la voiture de sport VW, qui est de suite visible à son aspect extérieur.

LIGNE TRAPUE…
Une ligne sportive mais typée Volkswagen, telle était la gageure des stylistes . Mission accomplie avec succès tant le Corrado s’identifie totalement à la gamme du constructeur allemand et de l’ impression de puissance que son style dégage. Calandre et phares de grande taille sont les éléments dominants de l’avant. Les larges phares rectangulaires logés dans la calandre contiennent des feux de croisement H-4 et des feux de route H-1. Le bouclier avant est muni d’entrées d’air pour le refroidissement des freins, du moteur et du radiateur d’air de suralimentation. La ligne, quelque peu plongeante du capot-moteur trouve sa continuité dans le pare-brise légèrement incliné, tandis que la ligne latérale s’élançant vers le haut se termine par un becquet arrière discrètement intégré qui se met en place automatiquement à 120 km/h et réduit jusqu’à 64% l’effet de portance sur l’ essieu arrière. Dans les détails, les plus fins observateurs auront noté les balais d’essuie-glace logés sous le capot moteur, tandis que les nouvelles poignées de portes ne comportent ni bouton, ni manette.

HABITACLE SERIEUX ET AUSTERE !
Une fois dans l’habitacle, l’espace dévolu au passager avant est flatteur pour un coupé de cette catégorie. Les passagers arrière n’ont pas autant de chance. Face au  » pilote « , une planche de bord dénuée de tout élément mode. C’est massif et solide. De style cockpit , avec une forme courbée s’avançant vers le conducteur , il abrite trois grands cadrans ronds aux chiffres et aiguilles de couleur blanche se détachant sur fond noir , qui indiquent respectivement vitesse, régime moteur, ainsi que de façon combinée , température de l’eau et jauge à carburant . En complément de ces indications, l’ ordinateur de bord multifonctions déjà décliné à l’envie chez VAG (durée du trajet, kilométrage parcouru, vitesse et consommation moyenne, température extérieure et huile) est de la partie, comme un voltmètre et la température de l’huile en complément qui sont situés en bas de la colonne centrale . De série, le coupé allemand est doté des jantes alu, des sièges et ceintures de sécurité réglables en hauteur, de la direction assistée, l’ABS et l’autoradio VW Gamma à cassettes. La liste des options est copieuse selon une tradition maison : climatiseur, sellerie cuir, colonne de direction réglable en hauteur, toit ouvrant électrique, vitres électriques. A noter que le Corrado se veut pratique avec un coffre d’une capacité de 300 dm3 allant jusqu’à 838 dm3 une fois la banquette arrière rabattue.

DIGIFANT
Pour le groupe motopropulseur du Corrado, les techniciens de Volkswagen ont pu recourir à la centrale électronique Digifant qui comprend un dispositif d’injection multipoint électronique, un allumage cartographique électronique avec régulation anti-cliquetis et une commande de la pression de suralimentation. Un détecteur de pression transmet le débit d’air à la centrale électronique du moteur. Le calcul de la quantité exacte de carburant nécessaire ainsi que du point et de la durée d’injection est réalisée sur la base du régime et d’autres paramètres comme la température de l’air et du moteur. Par ailleurs, la régulation anti-cliquetis avec cartographie d’allumage détermine le point d’allumage correct pour chaque cylindre et chaque cycle de travail séparément. Si jamais le conducteur ne trouve que de l’essence sans plomb, le Digifant adapte automatiquement le point d’injection et le point d’allumage, assurant ainsi que le moteur ne subisse aucun dommage. La puissance développée sera bien sûr moindre.

MOTEUR COMPRESSE
La base du moteur G60 dont est équipé le Corrado est le moteur éprouvé et robuste GTI développant 112 ch avec une cylindrée de 1,8 litres . Grâce au compresseur G60 à commande mécanique , ce « cœur de GTI » bande ses muscles avec une nouvelle puissance de 160 ch à 5 600 tr/mn et un couple flatteur de 225 Nm dès 4 000 tr/mn. Les chiffres suivant illustrent l’exceptionnelle souplesse de ce moteur : dans la plage de régime comprise entre 2 400 et 5 700 tr/mn, le couple est de 200 Nm. Seuls les moteurs d’une cylindrée minimum de 2,5 litres sont normalement en mesure de fournir tant de puissance à l’époque. En raison du compresseur , le taux de compression est désormais de 8,0:1 (contre 10:1). Avec ces nouvelles contraintes dans la quête de puissance, la culasse a subi un traitement thermique supplémentaire et le joint de culasse a été renforcé. D’autre part, les axes de pistons ont été consolidés et rallongés, le boulonnage de bielles renforcé. En raison des températures très élevées qu’elles ont à supporter, les soupapes d’échappement sont refroidies au sodium et les soupapes d’admission blindées. Avec son système d’épuration des gaz d’échappement à régulation avec sonde lambda, le moteur G60 satisfait à la norme U.S. de 1983 sur les gaz d’échappement et doit fonctionner au supercarburant européen. La boîte manuelle à cinq rapports à commande par câbles, provient de la berline Passat et a été renforcée afin de pouvoir transmettre jusqu’à 230 Nm de couple sur l’essieu avant. Les performances sont annoncées pour une vitesse maximale à 225 km/h et un 0 à 100 km/h en 8″3.

Volkswagen Corrado G60volkswagen-corrado-g60-4 (1988) – Dossier du Guide des Sportives
Gros phares rectangulaires, ligne ramassée et ceinture de caisse remontant vers le haut, le coupé Corrado arrive à point nommé au salon de Paris 1988 pour remplacer le vieillissant Volkswagen Scirocco. Une aubaine pour les amateurs de coupés européens qui sont en mal de choix sur le marché des coupés issus de la série. Outre un aileron AR mobile, c’est sous le capot que le Volkswagen Corrado G60 justifie son patronyme : un compresseur G qui permet au 1,8 litres de la Golf GTI d’atteindre 160 ch !… Et aussi les Volkswagen du site Le Guide des Sportives

CHASSIS SPORT
Toujours traction avant, le Corrado reprend les essieux avant (Jambes de force, bras triangulés inférieurs, barre stabilisatrice et déport autostabilisant) et arrière (bras combinés, jambes de force et barre stabilisatrice) de la Golf et de la berline Passat avec les paliers autocorrecteurs d’ essieu arrière. Ils dirigent automatiquement les roues arrière en fonction de la vitesse dans les virages et donc de la force latérale, assurant un comportement neutre au Corrado. Aucun système mécanique, hydraulique ou même électronique n’est utilisé. Dans les roues alliage de 15 pouces chaussées de pneus en 185 /55 R15, sont logés des disques de freins de 280 mm de diamètre , dont deux ventilés sur l’essieu avant. Le dispositif de freinage est complété d’un ABS Teves. La direction à crémaillère est avec assistance hydraulique. Le poids total du Corrado G60 est de 1 115 kilos lui conférant ainsi un rapport poids/puissance de moins de 7 kg/ch DIN.

FABRIQUEE CHEZ KARMANN
Volkswagen n’est pas calibré pour les productions en « petite » série. Alors comme pour ses Cox et Golf cabriolet ou d’autres modèles (Scirocco notamment) à faible diffusion, le coupé Corrado sera assemblé à Osnabrück chez le carrossier Karmann.

La carrière du Corrado G60 sera assez courte puisque l’arrivée de la version VR6 en octobre 1991 mettra un terme à l’existence du compresseur G sous le capot du coupé de Wolfsbourg.

Autres versions :

Les Rivales :

  • Renault Megane Coupé 16V Monte Carlo renault-megane-coupe-16v-monte-carlo-14La Renault Mégane profite d’une version sportive, mais uniquement en carrosserie 3 portes appelée  » Coupé « . Un choix audacieux dans un segment de marché souvent très conservateur, et dont toute une déclinaison de carrosserie est possible de la berline 5 portes, 4 portes avec malle arrière (la Classic), break, cabriolet et puis 3 portes ...
  • Volkswagen Corrado G60 volkswagen-corrado-g60-7Alors que le coupé Scirocco, se voulait avant tout un coupé grand tourisme partageant bon nombre de ses composants avec la VW Golf, le Corrado conserve le principe du partage ( plate-forme comprise) mais change la donne côté caractère. Désormais, et c’est clairement affiché par Volkswagen, le Corrado est une voiture de sport. Un changement ...


CHRONOLOGIE VOLKSWAGEN CORRADO G60
1988 : Le 30 août, courrier de présentation du dossier de presse.
En octobre, présentation du Corrado au public au Mondial de L’Automobile à Paris.
1989 : En février commercialisation du Corrado sur le marché Français.
1990 : En mars, commercialisation du Corrado 16S avec le moteur 1,8 16 soupapes de 136 ch de la Golf GTI 16S.
1991 : Boîte automatique 4 rapports disponible en option.
En octobre, présentation au Salon de Francfort du Corrado VR6 doté du moteur 6 cylindres également sous le capot de la Golf VR6. Sauf que le Corrado profite d’une cylindrée augmentée à 2,9 litres et une puissance de 190 ch (contre 174 ch pour la Golf VR6).
Arrêt du Corrado G60.
Version à l’équipement dépouillé et prix plus  » light  » avec le Corrado 16S Jet.
1993 : Lancement d’une version  » d’appel  » avec le moteur 2 litres 115 ch de la Golf 3 GTI. Présentation identique au reste de la gamme. Il remplace le Corrado 16S à moteur 1,8 litres.
1994 : Depuis août, le Corrado VR6 est équipé du spoiler avant du modèle 2 litres 115 ch.
1995 : En juillet, les Corrado sont tous équipés de série de l’antidémarrage Immotronic.
En octobre, arrêt du coupé Corrado. Il ne sera pas remplacé.

EN MARGE DE LA SERIE… >VOLKSWAGEN CORRADO VR6
volkswagen-corrado-vr6-3Depuis 1988, le très réussi coupé Corrado avait renvoyé la VW Scirocco au placard. Sa ligne ramassée et suggérant la vitesse est aussi très personnelle. Une réussite ! Trapu, et bien campé sur ses jantes de 15 pouces, le coupé Corrado offre un arrière massif privilégiant ainsi une habitabilité et un coffre modulable de 235 à 810 dm3. La version de pointe était jusqu’ici la VW Corrado G60 et son glouton compresseur en G. Mais l’arrivée du moteur VR6 en 1991 dans la Golf éponyme change les perspectives du coupé allemand. En cette année 92, Volkswagen commercialise le coupé Corrado VR6 remplaçant avec (beaucoup) de bonheur la version G60. Extérieurement, difficile de distinguer cette variante à 6 cylindres hormis les jantes BBS en nid d’abeille de 15 pouces ainsi que les monogrammes « VR6 » excentrés sur la calandre et sur la poupe. Et aussi les Volkswagen du site Le Guide des Sportives

10 CV FISCAUX
FICHE TECHNIQUE
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 8 soupapes, 1 arbre à cames en tête.
Position : Transversal AV
Alimentation : Injection électronique Digifant + compresseur G + refroidissement de l’air de suralimentation.
Cylindrée en cm3: 1 781
Alésage x course (en mm) : 81 x 86,4
Puissance ch DIN à tr/mn: 160 à 5 600.
Puissance au litre en ch DIN : 89,83
Couple maxi en Nm à tr/mn: 225 à 4 000
Couple au litre en Nm : 126,33
TRANSMISSION
AV
Boîte de vitesses ( rapports): Manuelle 5
POIDS
Données constructeur en kg: 1 115
Rapport poids /puissance en kg/ch DIN : 6,96
ROUES
Freins : 2 disques ventilés AV (Ø 280 mm) et 2 disques pleins AR (Ø 280 mm) + ABS Teves.
Pneus : 185/55 R15 AV et AR.
>PERFORMANCES
Vmax : 225 km/h
400 m DA : ND
1 000 m DA : ND
0 à 100 km/h : 8″3
0 à 180 km/h : ND


DERNIERS ARTICLES VOLKSWAGEN
  • Volkswagen Golf 7 GTI Club Sport Volkswagen célèbre les 40 ans de son modèle fétiche au salon de Genève en mars 2015. Couronnée de succès : plus de deux millions de Golf GTI ont été vendues jusqu’à présent en l’espace de sept générations ; seuls 5000 exemplaires étaient initialement anticipés. Suivant la tradition : des modèles anniversaire ont également été produits pour les ...
  • Volkswagen Golf 7 GTI Club Sport S La Volkswagen Golf 7 GTI n’en finit pas depuis 2012 les déclinaisons toujours plus sportives et affûtées, souvent dévoilées lors des meetings GTI de Wörthersee organisés par Volkswagen. GTI, GTI Performance, R, Club Sport… il y en a pour tous les goûts et les envies. Néanmoins, si la Golf 7 GTI Performance avait amorcé une ...
  • Volkswagen Golf 2 GTI 16S Match Pourtant dotée d’indéniables qualités, la Golf GTI et GTI 16S sont attaquées de toutes part. Nous sommes véritablement en plein âge d’or des GTI « vroom-vroom » et chaque constructeur se fait fort de décliner toutes ses gammes avec une variante « GTI ». Heureuse époque… Mais à Wolgsburg, on est conscient de ces attaques répétées, et histoire de ...
  • Volkswagen Golf 2 GTI G60 Rallye Volkswagen souhaite engager sa Golf en compétition en 1990, plus précisément en championnat du monde des rallyes dans le groupe A. Le groupe B n’étant plus depuis le milieu des années 80, c’est donc dans le groupe où la Lancia Delta Integrale, récemment passée à 16 soupapes, domine outrageusement avec son quatre cylindres turbo et ...
  • Volkswagen Golf 2 GTI Cup La Golf 2 GTI, commercialisée depuis 1984, a changé de catégorie. C’est un fait, d’autant plus que les ténors des GTI se nomment désormais Peugeot 205 GTI, Renault 5 GT Turbo ou encore Ford Fiesta XR2i. Des véhicules le plus souvent petits et légers. La Golf 1 GTI appartenait alors à cette catégorie de 1976 ...
  • Volkswagen Polo 4 GTI 9N3 Les 150 ch de la nouvelle Polo GTI font d’elle la GTI la plus puissante depuis le lancement de cette gamme, il y a plus de 30 ans. Le concept d’équipement extérieur et intérieur de cette voiture compacte et puissante affiche délibérément son air de famille avec la légendaire Golf GTI. La Polo GTI fait ...
  • Volkswagen Golf 2 GTI 16S La nouvelle Golf GTI 16S fut l’ Arlésienne de VW . En effet, ce n’ est que deux ans plus tard (en 1985) que la présentation d’une mécanique 16 soupapes dans le Scirocco GTX 16S au salon de Francfort sera enfin installée sous le capot de la valeur étalon du marché des GTI et des ...
  • Volkswagen Golf 6 GTI Wörthersee C’est devenu une tradition désormais pour le constructeur de Wolfsburg. Chaque année , les fans de Golf GTI sont rassemblés pour un grand meeting avec la présentation de nouveautés. Par exemple, la Golf GTI Edition 30 a été dévoilé à l’occasion du Golf Record Day en 2006. Pour l’édition 2009, c’est à Wörthersee que cela ...
  • Volkswagen Golf 6 GTI Adidas Sacré saga ininterrompue que celle de la Golf GTI ! Entre le lancement de la toute première GTI en 1976 et les derniers exemplaires de la cinquième génération , plus de 1,7 millions d’acheteurs ont fait de la GTI un bestseller international. La Golf GTI a su évoluer au fil des millésimes pour s’ adapter ...
  • Volkswagen Golf 5 GTI Pirelli La Golf GTI première du nom connu une série spéciale baptisée « Pirelli « . Depuis, il aura fallu attendre le mois de mai 2007 pour connaître le « come-back » d’une telle appelation. La Volkswagen Golf GTI Mk5 renoue donc ce cobranding avec le manufacturier italien. Un retour donc après 24 années d’abstinence puisque la première Golf GTI ...

Guide des GTI, Compactes & Petites Sportives
Guide des GTI.fr vous permet de retrouvez toutes vos GTI et Compactes Sportives préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. En partant des premières petites bombes sportives des années 50 (Dauphine 1093 & Gordini) et 60 (Ford Cortina Lotus Mk1Mini Cooper, Renault 8 Gordini 1100 R1134…), jusqu’à l’apparition de la VW Golf 1 GTI 1600 qui donna son patronyme à toute une catégorie. Les années 80 ont connu le plein essor d’une catégorie qui a alors battu tous les records de vente et de variétés de modèles. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des GTI.fr est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.

Si vous aimez également toutes les voitures de sport, ne manquez pas le site internet de nos collègues de bureau 100% dédié aux voitures de sport : Le Guide des Sportives.
La Rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *