Alfa Romeo Alfasud Ti 1200 68 ch

alfa-romeo-alfasud-ti-68ch-12

Véritable révolution dans la firme de Milan, Alfa Romeo change de stratégie et joue la carte de l’expansion. Un appétit de volume qui est également un action « politique », le gouvernement italien étant le principal actionnaire depuis 1933 d’Alfa et qui compte bien profiter de l’occasion pour développer la partie sud de l’Italie. Pour mieux prendre conscience de l’impact de cette « révolution  » pour Alfa-Romeo, au-delà des clivages sur la notion de respect de l’identité de la marque ou non par à la fois le passage à la traction avant mais aussi à l’arrivée d’un modèle plus populaire et économique, en 1961 Alfa n’avait produit que 35 711 véhicules tous confondus, tandis qu’après 2 ans de commercialisation, l’Alfasud standard aura déjà été produite à près de 180 000 exemplaires. Une croissance des volumes qui aura un impact évident sur la firme de Milan, à tous niveaux. Rudoph Hruska, qui avait déjà géré le projet Giulietta chez Alfa et qui était parti chez Simca, est rappelé par Giuseppe Luraghi, président d’alors d’Alfa Romeo, pour superviser le projet Alfasud. Présentée au salon de Turin en novembre 1971, les premières Alfasud seront livrées en France qu’au début de l’année 1973. Quelques mois plus tard, en septembre, Alfa Romeo poursuit le développement de sa gamme avec une variante sportive qui vient coiffer la gamme « ‘sud » : l’Alfasud Ti et son moteur 1,2 litres de 68 ch. Les clients français ne pourront en profiter qu’à compter de mars 1974. Si la presse européenne est très élogieuse sur cette petite nouveauté italienne pour l’ensemble de sa gamme, il apparaît assez rapidement pour sa variante Ti (pour Tourisme International) que ses prestations demeurent trop limitées. En effet, la nouvelle Volkswagen Golf commercialisée en 1974 sort sa « bombe », la Golf 1 GTI en 1975 dont le moteur 1,6 litres injection développe 110 ch. Toujours dans la même catégorie, la Renault 5 Alpine arrive également avec ses 93 ch, sans compter les autres qui emboîtent le pas. Ainsi, dans cette catégorie GTI, la nouvelle Alfasud Ti avec son « petit » 1 186 cm3 et ses 68 ch semble bien timide pour venir s’imposer au firmament de la catégorie GTI.

Textes : ALIS Webzine – Photos : D.R.

>UNE USINE RIEN QUE POUR ELLE !
alfasud-ti-68ch-usine
Véritable voiture emblématique pour le gouvernement italien, propriétaire d’Alfa Romeo, l’Alfasud sera produite dans une usine toute neuve située dans le sud de l’Italie. Située à Pomigliano d’Arco près du Vesuve, le but avoué du gouvernement était alors de donner du travail dans la région pour la désenclaver économiquement. Véritable acte social et politique, cela sera un également un frein pour l’image de l’Alfasud.

ESTHETIQUE ELEGANTE ET SPORTIVE
L’Alfasud a profité de nombreux talents autour de son berceau. Pour sa plastique de conquérante, c’est un Giorgetto Giugiaro très inspiré et efficace (on lui doit également la VW Golf 1 GTI, mais aussi plus tard dans la même catégorie les Lancia Delta !) qui est aux crayons. Le résultat est une petite berline compacte de 5 portes pour les versions « standards », tandis que la nouvelle Ti 1,2 litres est la seule à profiter d’une variante 2 portes. Pas de bouleversements par rapport au reste de la gamme, mais c’est en détail que la Ti se distingue. On notera dans le plus visible les nouveaux blocs optique à deux phares ronds (à iode) à l’avant (avec un masque noir mat assorti à la calandre), un becquet noir mat qui surplombe la malle arrière. Sur cette dernière est apposé le monogramme  » Alfasud Ti  » stylisé du plus bel effet. Les doubles optiques rondes avant ont imposé des clignotants situés au-dessus des fins pare-chocs chromés équipés de bananes spécifiques. Un spoiler avant est monté de série pour améliorer l’appui à haute vitesse. Les jantes tôles sont spécifiques avec fixations apparentes et seront reprises sur le coupé Alfasud Sprint (dessiné lui aussi par Giugiaro). Le fin tube d’échappement qui est apparent et dépasse nous rappelle que les catalyseurs et « gros » silencieux semblaient alors bien loin…

HABITACLE SPECIFIQUE
Pour sa variante Ti, Alfa Romeo a fait quelques différences de traitement. Le tableau de bord est ainsi plus complet avec un compte- tours électronique, d’un manomètre de pression d’huile et d’un thermomètre d’eau. Du coup, ces derniers indicateurs étant montés sur la console centrale , la radio (en option) migre en bas. Le volant trois branches a ses branches ajourées et sa colonne est réglable en six position tandis qu’au-dessus de la boîte à gant (sans couvercle) un monogramme Alfasud Ti est apposé. Si la moquette est gris anthracite , les sièges sont recouverts de Texalfa sur les bords et de tissu en leur centre. L’équipement de série était alors dans le ton de l’époque et ferait sourire aujourd’hui le propriétaire d’une voiture moderne. La banquette arrière était même dépourvue de ceintures de sécurité !

CUORE SPORTIVO !
C’est l’ingénieur motoriste Carlo Bossaglia qui va étudier un moteur boxer quatre cylindres à plat, afin de favoriser un centre de gravité plus bas et éviter l’implantation transversale avec boîte de vitesses sur le côté comme sur les Peugeot 204. Selon une tradition de motoriste émérite maison, les solutions techniques retenues forcent alors le respect des amateurs avertis : bloc moteur coulé d’une seule pièce avec chemises directement alésées dans la fonte, vilebrequin trois paliers, culasse en alliage léger avec sièges de soupapes rapportées, chambre de combustion parfaitement plates, soupapes axiales parallèles aux axes des cylindres et se trouvant dans le même plan, commande directe par poussoirs, deux arbres à cames en tête (un par rangée de cylindre) entraînée par une courroie crantée reliée au vilebrequin… A noter que le carter d’huile est cloisonné pour éviter le déjaugeage. Pour sa version Ti, le moteur 1 186 cm3 à plat est gavé par un carburateur double corps inversé Weber 32 DIR 41 offrant un regain de forme. Ainsi le moteur passe de 63 ch à 68 ch à 6 000 tr/mn et un couple de 9,2 mkg à 3 200 tr/mn. Complété par une boîte de vitesses à cinq rapports synchronisés (licence Porsche), la petite ‘sud Ti s’offrait des performances de choix rapportées à sa cylindrée, mais tout de même juste pour lutter avec le gratin du panier des GTI. Le conducteur de l’Alfasud Ti 68 ch pouvait donc compter sur 160 km/h en pointe et un kilomètre départ arrêté en 35″6.

Alfa Romeo Alfasud Ti 1500 85 ch (1978) – Dossier du Guide des Sportives
alfa-romeo-alfasud-ti-1500-85ch-11
Depuis 1971 l’Alfa Romeo Alfasud hérisse le poil des alfistes traditionnels. Conçue pour donner un essor économique à une Italie du sud alors très pauvre en emploi, l’Alfasud cumulait sur le papier toutes les tares : traction avant, modèle populaire et construction approximative en raison de nouvelles habitudes de travail à acquérir à Pomigliano d’Arco. Certes, mais une fois posé son séant derrière le volant, l’Alfasud va démontrer des qualités routières bien réelles et au-dessus de la norme. Et toc ! Et dès septembre 1973 une version Ti vient coiffer la gamme ‘Sud jouant les GTI avant l’heure. Toutefois, aussi brillant soit son Flat 4, ses 68 ch font pâle figure côtés performances. Depuis, Alfa Romeo a revu sa copie… Et aussi les Alfa-Romeo du site Le Guide des Sportives

CHASSIS SPORT
L’équipe de Frederico Hoffman, en charge de la partie suspensions pour les Alfasud, ont retenu un système McPherson pour le train avant. Mais le guidage vertical s’effectue ici sur la tige de l’amortisseur et non sur le diamètre extérieur de l’amortisseur lui-même grâce à la présence de douilles dans lesquelles il coulisse. L’essieu arrière est rigide, ancré longitudinalement de chaque côté par deux tirants, reliés aux longerons et disposés suivant un diagramme de Watt, son guidage latéral étant assuré par une longue barre Panhard. Ce dispositif qui pouvait sembler assez conservateur était dicté par une volonté de maintenir un plan de charge très bas et de protéger au mieux le réservoir. Dans les raffinements propres à l’Alfasud et qui fera sa force, non note quatre freins à disques qui sont montés en sortie de différentiel pour limité le poids des masses non suspendues. La direction est à crémaillère sans assistance. Le poids de l’ensemble porté à 810 kilos restait encore raisonnable même à l’époque.

>EVOLUTIONS…
alfasud-ti-68ch-evolutions
En septembre 74, toute la gamme Alfasud hérite d’un nouveau signal de détresse placé à gauche de la planche de bord, sous l’aérateur. En mars 1975, le lettrage  » Ti  » est apposé sur les arches de custodes arrière. A partir de juin, les pare-brises et lunettes arrières ne sont plus collés tandis que des bougies 25 HL remplacent les anciens modèles. En juillet, l’Alfasud Ti hérite du moteur du coupé Sprint. Sa cylindrée est portée à 1 286 cm3 par augmentation de la course (64 mm contre 59 mm) et la puissance maximale passe à 75 ch à 6 000 tr/mn. Mise en place du Trophée Alfasud, formule mono-type du même genre que la coupe R5 Alpine.

Autres versions :

Les Rivales :

  • Alfa Romeo Alfasud Ti 1200 68 ch alfa-romeo-alfasud-ti-68ch-4Véritable révolution dans la firme de Milan, Alfa Romeo change de stratégie et joue la carte de l’expansion. Un appétit de volume qui est également un action « politique », le gouvernement italien étant le principal actionnaire depuis 1933 d’Alfa et qui compte bien profiter de l’occasion pour développer la partie sud de l’Italie. Pour mieux prendre ...
  • Fiat 131 Racing fiat-131-racing-0Après avoir déployé une vaste gamme de carrosserie et de modèle avec sa Fiat 124, le géant turinois va renouveler son modèle phare en novembre 1974 avec la nouvelle Fiat 131 Mirafiori , du nom de l’usine qui la produit en Italie. Si les lignes se sont adoucies, on reste toujours dans le concept des ...
  • Volkswagen Golf 1 GTI 1600 volkswagen-golf-gti-1600-9Volkswagen au cours des années 60 est confronté à un cruel dilemme : Comment remplacer la Coccinelle , ou tout au moins, comment réussir à élargir la gamme ? Toutes les tentatives n’ont jusqu’ici pas été couronnées de succès. Alors VAG va plancher sur un nouveau projet à partir de 1967 qui porte le code ...

CHRONOLOGIE ALFA-ROMEO ALFASUD TI 1200 68 CH
1968 : Le 20 avril, Alfa Romeo pose la première pierre de l’usine de Pomigliano d’Arco (près du Vesuve) dans le sud de l’Italie. C’est cette nouvelle usine qui produira la future Alfa Romeo Alfasud.
1971 : En novembre, au salon de Turin, présentation de la nouvelle Alfa Romeo Alfasud. Véritable révolution pour le constructeur de Milan, qui pour l’occasion pénètre un nouveau marché en construisant une nouvelle usine dans le sud de l’Italie (d’où le nom d’Alfasud).
1972 :
1973 : En début d’année, commercialisation en France de l’Alfasud avec le moteur Boxer 1 186 cm3 de 63 ch à 6 000 tr/mn et un couple de 8,5 mkg à 3 500 tr/mn.
En septembre, présentation de la version sportive : l’Alfasud Ti avec son moteur 1 186 cm3 de 68 ch à 6 000 tr/mn et un couple de 9,2 mkg à 3 200 tr/mn. Uniquement disponible en 2 portes.
1974 : En janvier, trois magazines scandinaves élisent l’Alfasud voiture de l’année.
En mars commercialisation en France de l’Alfasud Ti 68 ch.
En septembre, toute la gamme Alfasud hérite d’un nouveau signal de détresse placé à gauche de la planche de bord, sous l’aérateur.
1975 : En février, au salon de Bruxelles, Alfa Romeo présente une nouvelle version  » Luxe « , le modèle de base prenant l’appellation  » N  » (Normal).
En octobre, au salon de Paris, Alfa Romeo présente le break Gardinetta.
1976 : En mars, le lettrage  » Ti  » est apposé sur les arches de custodes arrière.
A partir d’avril, montage d’un support souple de boîte de vitesses, de boîtiers de protection des courroies de distributions et d’un pare-brise feuilleté.
1977 : A partir de juin, les pare-brises et lunettes arrières ne sont plus collés tandis que des bougies 25 HL remplacent les anciens modèles.
En juillet, l’Alfasud Ti hérite du moteur du coupé Sprint. Sa cylindrée est portée à 1 286 cm3 par augmentation de la course (64 mm contre 59 mm) et la puissance maximale passe à 75 ch à 6 000 tr/mn.
Mise en place du Trophée Alfasud, formule mono-type du même genre que la coupe R5 Alpine.
1978 : Le 17 mai, L’Alfasud Ti reçoit le moteur 1,5 litres (1 490 cm3) qui développe 84 ch à 5 800 tr/mn et un couple de 12,3 mkg à 3 500 tr/mn.
En même temps, la Ti 1.3 reçoit le moteur 1,5 litres ramené à 1 351 cm3 qui développe 79 ch à 5 900 tr/mn, remplaçant ainsi l’ancienne Alfasud Ti 1.3.
En septembre, les Alfa Romeo Alfasud reçoivent des ceintures de sécurité à l’arrière.
1979 :
1980 : Le 23 janvier, Alfa Romeo présente le premier face-lift de sa gamme Alfasud : face avant, calandre, poupe, planche de bord…
En juillet, la version Ti évolue à son tour pour s’accorder au face-lift en conservant certains attributs spécifiques : double optiques rondes avant, spoilers, clignotants dans les pare-chocs, becquet ajouré, nouveaux badges… Deux mécaniques sont disponibles : le 1 351 cm3 de 86 ch à 5 800 tr/mn et le 1 490 cm3 de 95 ch à 5 800 tr/mn.
En mai, (petite) révolution pour la gamme Alfasud avec une carrosserie 3 portes (pas exclusivement réservées désormais à la Ti mais aussi à la Super) dotée d’un hayon. Du coup la Gardinetta est arrêtée.
1981 : Arrêt du trophée Alfasud.
1982 : Au 50e rallye de Monte Carlo, l’équipage Balas/Henuset remportent le groupe N avec une Alfasud Ti 1.5.
En mai, au salon de Turin, présentation de l’Alfasud Junior, comme entrée de gamme réservée au marché italien.
En juin, toutes les Alfasud vendues en France sont équipées du hayon et de l’allumage électronique.
En juillet, Alfa Romeo commercialise la nouvelle version chic : l’Alfasud Quadrifoglio Oro (peinture métal rouge ou noir, sigles, garnissages plus luxueux, équipement enrichi, volant et pommeau imitation bois de l’Alfetta, lave-phares, jantes noires…) avec moteur 1 490 cm3 de 95 ch.
En octobre, Alfa Romeo commercialise la Quadrifoglio Verde, version de pointe dont la puissance est portée à 105 ch à 6 000 tr/mn. Présentation plus luxueuse basée sur la  » Oro  » pour la dotation de série. Nouvelles jantes Speedline.
1983 : En mai, présentation et commercialisation de la nouvelle Alfa Romeo 33 qui vient remplacer l’Alfasud. Moteurs 1.3 et 1.5.
En juillet, seules les versions Ti restent au catalogue.
1984 : Au cours du premier semestre, arrêt de la production des Alfasud.
En juillet, commercialisation de l’Alfa Romeo 33 1.5 Quadrifoglio Verde.

EN MARGE DE LA SERIE… >ALFA ROMEO ALFASUD SPRINT
alfa-romeo-alfasud-sprint-1300-6En 1971, c’est la révolution chez Alfa Romeo avec l’Alfasud. Populaire, produite dans une usine toute neuve dans le sud de l’Italie (d’où son nom Alfasud), elle passe au tout à l’AV. Scandale ? Pour 1976, sous le crayon de Giugiaro et partageant son boxer avec celui de l’Alfasud Ti, l’Alfasud Sprint joue l’atout charme. Joliment dessinée, la « Sprint » est équilibrée avec une ligne en coin. Poupe tronquée, feux AR originaux, proue Alfa avec 4 phares ronds, tout est réuni pour un véritable succès. Seulement, le 1,3 litres de 76 ch n’est-il pas trop juste pour bousculer les valeurs établies ?…

6 CV FISCAUX
FICHE TECHNIQUE
MOTEUR
Type: 4 cylindres (boxer) opposés, 8 soupapes , 2 arbres à cames en tête
Position : longitudinal AV
Alimentation : 1 carburateur double corps inversé Weber 32 DIR 41.
Cylindrée en cm3: 1 186
Alésage x course (en mm) : 80 x 59
Puissance ch DIN à tr/mn: 68 à 6 000.
Puissance au litre en ch DIN : 57,33
Couple maxi en mkg à tr/mn: 9,2 à 3 200
Couple au litre en mkg : 7,75
TRANSMISSION
AV.
Boîte de vitesses (rapports): manuelle 5 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 810
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 11,91.
ROUES
Freins : 2 disques pleins AV (Ø ND mm) et 2 disques pleins AR (Ø ND mm).
Pneus : 145 SR 13 AV et AR (165/70 SR 13 en option).
>PERFORMANCES
VMax km/h: 160
400 m DA en secondes : ND
1 000 m DA en secondes : 35″6
0 à 100 km/h : ND
0 à 200 km/h : ND


 

DERNIERS ARTICLES ALFA-ROMEO

  • Alfa Romeo 33 1L5 Ti L’Alfa Romeo Alfasud était considérée comme le vers dans le fruit pour la firme d’Arese . Une démocratisation qui avait en plus une vocation économique nationale avec la production dans l’Italie du Sud d’où son appellation. Pourtant, passée la première surprise des passionnés et amateurs d’Alfa Romeo, l’Alfasud allait acquérir ses lettres de noblesse et ...
  • Alfa Romeo MiTo 1L4 T-Jet 150 ch Chez Alfa Romeo , on se rassure en annonçant des jours désormais heureux. Après une période trouble et compliquée, la berline 156 avait renouvelé le style Alfa (merci Walter Da Silva !) avec bonheur pour lui donner enfin une empreinte moderne mais en phase avec l’ADN stylistique de la marque. En 2006, Alfa Romeo a ...
  • Alfa Romeo Alfasud Ti 1200 68 ch Véritable révolution dans la firme de Milan, Alfa Romeo change de stratégie et joue la carte de l’expansion. Un appétit de volume qui est également un action « politique », le gouvernement italien étant le principal actionnaire depuis 1933 d’Alfa et qui compte bien profiter de l’occasion pour développer la partie sud de l’Italie. Pour mieux prendre ...
  • Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde QV L’Alfa Romeo Alfasud était considérée comme le vers dans le fruit pour la firme d’Arese . Une démocratisation qui avait en plus une vocation économique nationale avec la production dans l’Italie du Sud d’où son appellation. Pourtant, passée la première surprise des passionnés et amateurs d’Alfa Romeo, l’Alfasud allait acquérir ses lettres de noblesse et ...
  • Alfa-Romeo Alfasud Sprint 1L3 Chez Alfa Romeo, la tradition des coupés sportifs dérivés des berlines de la marque est devenue bien établie. Les Giulietta, puis Giulia ont donné naissance à des coupés qui se sont illustrés tant par leurs performances, leurs plastiques élégantes et raffinées, mais aussi par un engagement en compétition remarqué et remarquable ! Puis avec l’Alfasud ...
  • Alfa-Romeo 145 Quadrifoglio Verde Après une longue carrière qui avait démarré en 1984, l’Alfa Romeo 33 cède la place en 1994 à la nouvelle 145. Avec un dessin inédit s’inspirant d’un break de chasse, marqué par une grosse nervure latérale, l’Alfa 145, uniquement disponible en 3 portes, se verra complétée d’une version berline 4 portes avec malle arrière classique ...
  • Alfa-Romeo Index GTI Toutes les Alfa-Romeo du Guide des GTI : DERNIERS ARTICLES ALFA-ROMEO Guide des GTI, Compactes & Petites Sportives Guide des GTI.fr vous permet de retrouvez toutes vos GTI et Compactes Sportives préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. En partant des premières petites bombes sportives des années 50 (Dauphine 1093 & Gordini) et 60 (Ford Cortina Lotus Mk1, Mini Cooper, Renault ...

Guide des GTI, Compactes & Petites Sportives
Guide des GTI.fr vous permet de retrouvez toutes vos GTI et Compactes Sportives préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. En partant des premières petites bombes sportives des années 50 (Dauphine 1093 & Gordini) et 60 (Ford Cortina Lotus Mk1Mini Cooper, Renault 8 Gordini 1100 R1134…), jusqu’à l’apparition de la VW Golf 1 GTI 1600 qui donna son patronyme à toute une catégorie. Les années 80 ont connu le plein essor d’une catégorie qui a alors battu tous les records de vente et de variétés de modèles. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des GTI.fr est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.

Si vous aimez également toutes les voitures de sport, ne manquez pas le site internet de nos collègues de bureau 100% dédié aux voitures de sport : Le Guide des Sportives.
La Rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *