Alfa Romeo 33 1L5 Ti

alfa-romeo-33-quadrifoglio-verde-qv-10

Alfa Romeo 33 1L5 Ti
1984 – 1987

L’Alfa Romeo Alfasud était considérée comme le vers dans le fruit pour la firme d’Arese . Une démocratisation qui avait en plus une vocation économique nationale avec la production dans l’Italie du Sud d’où son appellation. Pourtant, passée la première surprise des passionnés et amateurs d’Alfa Romeo, l’Alfasud allait acquérir ses lettres de noblesse et faire honneur à son blason grâce à un quatre cylindres à plat maison qui donnera une âme, et des dérivés sportifs (Ti et coupé Alfasud Sprint) qui feront la joie de nombre de passionnés. Au début des années 80, l’Alfasud commence à accuser le poids des ans (lancée tout de même initialement en 1972 !), malgré des replâtrages assez bien vus, et Alfa Romeo songe à la remplacer. C’est donc l’Alfa Romeo 33, reprenant le patronyme d’une célèbre Alfa de course, qui va faire ses grands débuts. Mais passé la première bonne surprise d’une esthétique inédite et élégante, la version de pointe, la Quadrifoglio Verde semble marquer le pas par rapport à l’Alfasud Ti. Et pour cause, elle reprend l’ensemble moteur-boîte à l’identique sauf que le poids est en hausse. L’embourgeoisement guetterait-il la petite traction d’Arese ?…
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Peugeot 205 GTI 1900

peugeot-205gti-1900-3

Peugeot 205 GTI 1900
1986 – 1994

Depuis le lancement en mars 1984 de la Peugeot 205 GTI 1.6 de 105 ch, la machine à gagner chez Peugeot est en marche. Plus encore que les variantes GTI, c’est le projet M24 qui est couronné de succès et sauve Peugeot d’une situation périlleuse. Le « constructeur a sorti ses griffes » et les passionnés de GTI et petites sportives en profitent. Si les qualités des 205 GTI 1600 de 105 puis 115 ch demeurent reconnues de tous et louées sans retenue, la demande se fait plus pressante pour une version plus musclée. Il faut dire que la concurrence n’est pas restée inactive et démarre la course à l’armement pour venir contester la suprématie de la 205 GTI. VW, d’ailleurs peu satisfait de ce  » hold-up « , lui l’initiateur de la vague GTI, est monté en puissance avec la Golf GTI 16S et son moteur de 139 ch. Mais elle reste toujours supérieure en gabarit et poids à sa devancière et la petite Peugeot a sa carte à jouer. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]