Rouler sur circuit avec sa voiture de sport

Rouler sur circuit serait-il réservé qu’à une élite de pilote ? Ceux qui ont le coup de volant inné et exercé, ou ceux qui sont certains des capacités de leur (très) puissant engin ? Pas besoin pourtant d’avoir gravi tous les échelons de la filière de la FFSA ou de posséder un palmarès pour se faire plaisir sur circuit. Avec de bons conseils , de bonnes sorties circuits et votre bolide paré, le plaisir est à portée de volant. Et si le pilote c’était vous ?

Textes : N. LISZEWSKI
Photos : D.R.

Amoureux de voitures de sport , votre bolide est dans son garage . Vous aimez converser des heures aux sujets des belles trajectoires et commentez à loisir les avis des journalistes essayeurs. Mais en votre fort intérieur vous n’êtes pas dupe… Si vous êtes convaincu d’être au-dessus du lot, vous avez bien conscience qu’entre un pilote de course et vous, il existe un monde. Et si vous posiez vous roues sur l’asphalte des circuits de France et de Navarre ? Aujourd’hui, bon nombre de clubs, associations ou entreprises spécialisées se proposent de vous accompagner sur vos premiers tours de roues pour apprendre la base et vous permettre de progresser avec plaisir et sécurité. En complément, nous vous proposons ici quelques conseils pour réussir vos escapades sur circuit.

PILOTE
Etre un « pilote  » lors d’une journée circuit n’impose pas un talent nécessairement exceptionnel . C’est avant tout un comportement hors pair qu’il convient de garder à l’ esprit et d’appliquer sur la piste. N’oublions pas que tourner sur circuit peut s’avérer dangereux si chacun ne respecte pas les règles évidentes de bons sens, de sécurité et de courtoisie. La présence lors de briefing du matin est donc impérative pour être au fait de toutes les consignes de sécurité : casque pour le pilote et le passager, respect des drapeaux, respect des trajectoires (balisées par des plots dans certains cas), usage des « warnings »… Surtout au départ, tout va trop vite pour vous. L’idéal est donc de se concentrer sur certains aspects importants comme le regard, les rétroviseurs, la gestion du volant (placement des mains). Ensuite, il faut garder la tête froide en toute circonstance : accélérer c’est une chose, mais il faut après apprécier les distances de freinage. Du coup, pas question de s’engouffrer dans ce que l’on croit être une porte. L’effet « accordéon » de voitures qui se suivent sur la piste peut vitre tromper l’attention du novice. Mieux vaut se laisser doubler très vite (idéalement dans les lignes droites) que de bouchonner et « sur-piloter » pour aller ensuite à la faute.

>CONDITION PHYSIQUE
Sans tomber dans l’excès des compétitions sur circuits et des courses au long cours, ne négligez pas l’aspect fatigue nerveuse et musculaire. En effet, surtout lors des premières sorties circuits, l’attention et concentration requis épuisent vite le pilote novice. Les pauses régulières ne sont donc pas superflues. De même, certains muscles ne travaillent jamais et sont soudain découvert par le pilote débutant lors des phases d’appui en courbe notamment. Enfin, les  journées sont longues avec un réveil souvent très tôt le matin pour être à l’heure sur la piste (parfois 200 à 300 kilomètres de distance entre votre domicile et le circuit). Il faut donc conserver un minimum de forme pour rentrer le soir sans ambages…

VOITURE
Pas besoin de blason nécessairement prestigieux pour se faire plaisir sur la piste. GT ou petite GTI , dans tous les cas le plaisir sera au rendez-vous. Il est vital en revanche de garder à l’esprit certaines évidences techniques. La pratique du circuit est très exigeante pour les voitures, aussi sportives soient-elles. Les contraintes générées liées aux appuis, aux torsions de caisse, aux freinages répétés… font énormément souffrir les organes vitaux de votre sportive. Si évidemment vous devinez vite que le budget freins (disques, plaquettes et liquide) et pneus sera plus conséquent que pour un usage routier, il convient d’arriver sur la piste avec une auto révisée et à jour sur tous les sujets critiques (lubrification moteur/boîte, embrayage, refroidissement, freinage, pneus, suspensions). Sur la piste, il faudra faire des sessions assez courtes pour permettre à votre mécanique de souffler et laisser refroidir l’ensemble, sous peine de se retrouver vite sans pneus et sans freins. Attention également à vérifier tout au long de la journée l’état de vos pneus qui sont le premier organe vital qui fait lien avec le bitume et qui se dégrade vite si vous n’y prenez pas soin (une pression optimale est impérative).

>FULL STOCK & BON ETAT
La tentation est grande de vouloir optimiser sa voiture pour plus de performances sur tous les aspects. Mais attention, car il s’agit souvent d’un leurre ! Les modifications ne doivent pas améliorer uniquement les performances de votre sportive et au détriment des vôtres. En clair, il vaut mieux privilégier une auto « full stock », mais en état excellent sur tous ses organes vitaux et de sécurité, que de modifier en tout sens son auto sans même l’avoir encore comprise et de risquer même de
faire des modifications contre-productives.

CIRCUIT
La variété des circuits disponibles aujourd’hui est vaste. Entre les pistes à la renommée nationale ou internationale (piste F1 de Magny-Cours, Paul Ricard, Dijon Prenois…) et les pistes dites « clubs », il convient d’avoir la lucidité de démarrer par des tracés moins sélectifs et plus propices à l’apprentissage. De plus en plus de pistes « club » offrent de nombreux dégagements qui vous permettent de sortir de la piste sans abîmer votre auto ni vous-même. A l’inverse un tracé par exemple comme Dijon Prenois est très technique et assez traître pour celui qui ne connaît pas le mode d’emploi. Ainsi, dans la courbe de Pouas on a vite fait de finir dans le mur en cas d’optimisme… Les pistes clubs semblent donc les plus appropriées pour débuter. Autre aspect important dans le choix du circuit, ce sont les contraintes générées à votre auto. Des circuits type Formule 1 peuvent être très rapides mais mettent à mal vos sportives de tous les jours pas toujours habituées à ce rythme endiablé, sans compter des éléments très destructeurs comme les vibreurs par exemple très hauts et cassants. La conduite sur piste ne peut se pratiquer avec la peur au ventre, surtout au volant de votre auto. Il convient donc d’opter pour la formule idéale et d’essayer ensuite avec des progressions constantes à tout niveau, circuit compris.

ORGANISATION
Clubs, associations, professionnels, « garagistes », amateurs, accès libres… Difficile de faire son choix dans la jungle des offres. D’une manière générale le bons sens doit prévaloir pour vous guider dans votre choix. Ne privilégiez pas nécessairement les sorties les plus près de chez vous ou les moins onéreuses. Si vous débutez, vous pouvez commencer par oublier de suite les journées accès libre comme cela se pratique régulièrement sur certains circuit. Sans aucun accompagnement ou coaching, c’est souvent la jungle pour celui qui débute. L’encadrement sécuritaire y est souvent précaire. Le mieux est d’opter pour des organisations qui garantissent la présence de pilotes instructeurs diplômés BPJEPS et de s’assurer de savoir comment sont prévues les assurances Responsabilité Civile. Ensuite, vous pourrez, après quelques sorties d’apprentissage, essayer d’autres types de sortie. Mais ne négligez jamais l’accompagnement au départ pour que votre plaisir soit garanti et votre sécurité aussi. Et surtout, votre auto doit rester en bon état pendant et après la journée circuit, et les coachs sont là pour vous prodiguer de précieux conseils également sur la sauvegarde de votre voiture de sport.

PASSAGER
Il n’est pas rare de venir à deux pour une journée circuit. Mais, surtout si votre passager fait son baptême de piste, il convient de le ménager et le préparer à ce qui l’attend. Si votre passager ou passagère n’est pas rassuré en voiture en temps normal mieux vaut éviter de l’emmener à bord. La journée peut s’avérer longue également si on n’est pas fan des voitures de sport. Les conseils à retenir pour le passager est, outre évidemment d’avoir un casque, de bien se cramponner dans l’auto, se caler en poussant avec ses pieds au sol et surtout ne pas crier ou vouloir corriger soi même la conduite de son « apprenti » pilote. Les estomacs et viscères sont assez secouées tandis que les freinages et trajectoires sont sans similitude aucune avec ce qui se passe sur route au quotidien…

DERNIERS ARTICLES REPORTAGES

  • Histoire du Guide des GTI.fr La création de ce site est avant tout le fruit d’un travail initié dès 1995. A cette date j’avais souhaité écrire un ouvrage sur Venturi. Etudiant en Angleterre à Londres, j’ai alors démarré un travail rédactionnel. Mais après 6 mois de labeur, le livre de Pierre Daubrosse est sorti en librairie, et après sa lecture, ...
  • La boîte de vitesses TCT Alfa Romeo Développé et produit par FPT (Fiat Powertrain Technologies), le nouveau dispositif appartient à une famille moderne de boîtes de vitesses à 6 rapports (C635) qui a été lancée, dans la version mécanique, sur la MiTo 1.4 Turbo-essence MultiAir 170 CV. Aujourd’hui, c’est le tour du « Alfa TCT  » combiné aux propulseurs MultiAir avec système Start&Stop ...
  • Pluie et performances dans l’Allier Pour son premier RDV de l’année 2012, l’association des Gentlemen Drivers avait proposé aux amateurs de sorties circuits de démarrer par le tracé rapide et sécurisant de Lurcy-Levis dans l’Allier. Et comme pour bien rappeler à tous que début mars, nous sommes toujours en hiver, la pluie était de la partie pour partie de la ...
  • Jours de Tonnerre Avant la coupure estivale de l’association des Gentlemen Driver, c’est sur le (petit) tracé de Pouilly en Auxois (près de Dijon en Bourgogne ), que les fans de pilotage se sont retrouvés fin juin. La météo annonçait des orages violents et de la pluie pour toute la journée de ce samedi 30 juin. Une aubaine ...
  • Rouler sur circuit avec sa voiture de sport Rouler sur circuit serait-il réservé qu’à une élite de pilote ? Ceux qui ont le coup de volant inné et exercé, ou ceux qui sont certains des capacités de leur (très) puissant engin ? Pas besoin pourtant d’avoir gravi tous les échelons de la filière de la FFSA ou de posséder un palmarès pour se ...
  • La meilleure GTI des années 80 Les discussions vont bon train chez les passionnés de voitures de sport. Quelle est la meilleure GTI ? Difficile de répondre basiquement à une question qui risque de voir tant se confronter des avis totalement subjectifs (ah !… Passion quand tu nous tiens…), des souvenirs émus forcémment enjolivés, et puis des catégories ou des années ...
  • Moteur Honda 1L6i-16 Reprenant nombres de techniques hérités de la compétition, ce nouveau moteur 1,6 litres coiffé d’une culasse 16 soupapes et de deux arbres à cames en tête va permettre à la gamme CRX puis Civic de passer à la vitesse supérieure dès 1986 en attendant le système VTEC qui interviendra début 90… Textes : ALIS Webzine – ...
  • Le compresseur G de Volkswagen Alors que certains constructeurs automobiles se sont essayés avec succès au turbocompresseur, à l’instar de Renault , BMW ou Saab, d’ autres ont dépoussiéré le compresseur mécanique. Mercedes-Benz ou Jaguar l’utiliseront plusieurs années, mais Volkswagen va tenter l’ aventure du compresseur mécanique en G pour ses spotives à la fin des années 80 jusqu’au milieu ...
  • Moteur 2 Litres Twinspark Alfa-Romeo Après avoir doté son coupé GTV, Spider et berline 155 d’un deux litres performant et moderne , c’est au tour de la « petite » Alfa 145 Quadrifoglio de recevoir ce quatre cylindres essence qui recèle de nombreux raffinements techniques. Au programme , sport, douceur et souplesse, avec 150 ch à la clé… Inauguré sur les berlines 155, ...
  • De la M24 à la Peugeot 205 Rarement un modèle aura été aussi déterminant pour la survie d’un constructeur automobile de cette importance. Pourtant, lorsqu’à la fin des années 70 PSA lance les premières études du projet M24, c’est toute la survie du groupe qui est en jeu pour supporter l’ intégration de Chrysler Europe (ex-Simca ) et relancer une gamme vieillissante. ...

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *