Le Guide des GTI
Le Guide des GTI Le Guide des GTI.fr revient sur l'histoire et l'évolution de toutes GTI, compactes sportives, petites sportives d'hier et d'aujourd'hui. Fiches techniques, présentations, reportages, le Guide des GTI.fr est un concentré de voitures de sport qui ravira tous les amoureux des voitures à haute performance... Peugeot 205 GTI, Golf GTI, Supercinq GT Turbo, Clio RS, Mégane RS, Focus RS, R8 Gordini... pas une ne manque à l'appel !
>ACCUEIL >CHRONOLOGIE

>PERFORMANCES

>FONDS D'ECRAN
>CATALOGUES >VOS GTI >SORTIES CIRCUIT
>GUIDE DES
GTI
>NEWS
>ESSAIS >DOSSIERS >COUPES ET CABRIOLETS >SERIES SPECIALES >REPORTAGES

>index du guide des GTI
Textes :
ALIS Webzine - Photos : D.R.


Pour le millésime 1991, le catalogue Peugeot était alors riche de versions pétillantes et même charismatiques : 205 GTI 1.6, 205 GTI 1.9, 205 Rallye, 205 Gentry, 205 CTI, 205 XS, 309 XS/GT, 309 GTI, 309 GTI16, 106 XSI 1.4, 405 SRI, 405 MI16, 605 SV24… Quelle époque ! Chacun pouvait y trouver son bonheur en fonction de ses envies et son budget. La chute semble brutale pour les passionnés de Sochaliennes sportives que nous sommes !....


Dans le passé, des 205 GTI, aux 206 CC puis les 406 coupés, Peugeot avait innové, surpris et fait profiter de ce souffle sur toute sa gamme. Le premium était convoité mais n'était pas le premier visé.


Une 205 GTI s'était permis de rafler la première place des GTI à la robuste Golf GTI, une 206 CC avait été le premier CC "démocratique" juste après le Mercedes SLK R170 tandis que la 406 coupé avait remis au goût du jour par sa ligne et ses qualités une alternative valable aux BMW série 3 coupé et Volvo C70.


Une sportive pour la Peugeot 308 ?... la version THP et ses "seulement" 150 ch font pâles figure face à la Focus RS et ses 300 ch ou encore la Mégane RS et ses 250 ch. Voilà une gamme qui manque cruellement d'une locomotive à la hauteur de sa qualité de fabrication et de sa tenue de route toujours citée en référence.


La Peugeot 207 RC est aujourd'hui la seule rescapée de l'épopée GTI et voitures de sport chez Peugeot... Le lion est-il mort ce soir ? Nous ne demandons qu'une seule chose : que le constructeur ressorte ses griffes !!


Que dire de cette fin de la première décennie 2000 pour Peugeot ? Les 5008, 4008 et compagnie arrivent sur des segments en fin de règne (SUV et gros 4x4) avec des lignes aussi élégantes que des fers à repasser, tandis que les locomotives de gammes ont disparu, 207 RC exceptée. Chez Peugeot on se retranche derrière la 308 RCZ… certes jolie en photo, mais dont le concept a déjà été exploré avec succès par deux générations d'Audi TT !


La Peugeot 205 Rallye proposait alors une alternative économique et sportive de choix, qui permis en outre à bon nombre de pilotes amateurs de faire leurs armes en compétition...


 
>GUIDE DES GTI
PRATIQUE
Contact
Avant-Propos
Annuaire
Petites Annonces GTI
Boutique
Stages de pilotage
Livre d'or - la presse en parle
>GUIDE DES GTI
PASSION
>Fonds d'écran GTI
>Forum
>Performances comparées GTI
>News GTI
>Catalogues et Brochures des GTI
>Historique des GTI
>Sondages sur les GTI
>Reportages GTI
>Les GTI "séries spéciales"
>Vous et votre GTI
>Liens GTI
>Chronologie des GTI

© Toute reproduction, même partielle et quel qu'en soit le support est interdite sans autorisation préalable du webmaster du site du Guide des GTI.fr.

Le Guide des GTI.fr est une publication de ALIS Webzine


Le Guide des GTI

Roadster smart Passion
Ecurie Cavallino
Alpine-Renault GTA
Mégane RS Passion
Wallpapers Automobiles
Fan de Mercedes-AMG

>GUIDE DES GTI >REPORTAGES
>LE LION EST MORT CE SOIR ?
Au début des années 80, avec le projet M24 qui deviendra la Peugeot 205, le constructeur de Sochaux sort ses griffes et sauve sa crinière. La 205 va s'avérer être un véritable succès et ses déclinaisons GTI qui vont contaminer les autres gammes (309 GTI, 405 MI16…) va insuffler un vent nouveau sur toute la gamme. Après avoir tenté de singer certains constructeurs allemands, la marque se tourne vers le modernisme dans les années 80 et y trouve un nouveau souffle et une âme. Mais les changements de stratégie à la tête du groupe semblent vouloir revenir en arrière. Exit les GTI et le sport chez les Peugeot sportives avec une énième tentative de se rapprocher des standards allemands en matière de premium. Le lion est-il mort ce soir ?....
Textes : N. LISZEWSKI Photos : DR.
 
12/02/2010
Mais que se passe-t-il donc à Sochaux ? Le vieux démon du premium revient sur le devant de la scène dans la stratégie produit chez Peugeot. Christian Stein, le directeur marketing de la marque au lion pour l'Angleterre confiait fin 2009 dans le magazine Autocar que l'ère des GTI était révolue chez Peugeot et qu'il fallait tourner la page. Désormais l'avenir de la marque est de viser les marques premium, les trois allemands en tête (BMW, Mercedes-Benz et Audi) mais aussi Alfa-Romeo. Un revirement de stratégie qui se faisait clairement sentir

depuis plusieurs années avec la pauvreté de l'offre en voitures sportives issues de la série. Seule la Peugeot 207 RC assume aujourd'hui sans éclat cette lourde tâche. Quelle débandade, surtout si l'on regarde en arrière la folle épopée des années 80 puis début 90. Pour le millésime 1991, le catalogue Peugeot était alors riche de versions pétillantes et même charismatiques : 205 GTI 1.6, 205 GTI 1.9, 205 Rallye, 205 Gentry, 205 CTI, 205 XS, 309 XS/GT, 309 GTI, 309 GTI16, 106 XSI 1.4, 405 SRI, 405 MI16, 605 SV24… Quelle époque ! Chacun pouvait y trouver son bonheur en fonction de ses envies et son budget. La chute semble brutale pour les passionnés de Sochaliennes sportives que nous sommes !....

PEUGEOT ET LE PREMIUM… UN VIEUX SERPENT DE MER !
Mais à y regarder de plus près, la période 80-90 est plutôt l'exception dans le parcours produit et stratégique de Peugeot. Depuis 1945, les 203, 403, 404 et même 504 tentaient plutôt de jouer les bourgeoises indestructibles un peu dans l'esprit de Mercedes-Benz. Sauf qu'à la différence du constructeur allemand, les moteurs haut de gamme ont toujours manqué à la marque, de même que des produits vitrines comme pouvait l'être les Mercedes SL. Après trente années en quête de lettres de noblesses, le constat devient vite édifiant. Le groupe s'empêtre avec le rachat de Citroën alors propriété de Michelin, puis joue un coup de poker avec Chrysler Europe (ex-Simca et Sunbeam-Rootes) et reste toujours aussi conservateur pour ses produits. La Peugeot 104 semble d'un autre temps esthétiquement parlant surtout comparée à la Renault 5, les 305 et 505 jouent les grandes classiques tandis que la 604 peine à convaincre le public "premium" autre que les administrations et les PDG de sociétés françaises. Au bord du gouffre, le projet M24, alias la Peugeot 205, arrive à point nommé pour insuffler une jeunesse alors inconnue dans les show-rooms de la marque.

PEUGEOT 205, LE DECLIC…
Inutile de refaire toute l'histoire ici de la Peugeot 205, mais force est de constater qu'elle va redonner des couleurs à la crinière d'un lion qui désormais sort ses griffes. Design léché et dynamique, tenue de route de référence, versions de pointe pétillantes et leaders (205 GTI, 205 Rallye, 205 CTI),… Rien n'est laissé au hasard et au travers de la 205, c'est toute une motivation d'entreprise et de réseau qui est revigorée. Excepté la Peugeot 309 à la ligne contestée (en raison d'une paternité complexe) mais dont les versions 309 GTI et 309 GTI16 sauront lui donner une certaine aura, les modèles qui suivirent restèrent dans le ton de la Peugeot 205 avec le succès qu'on leur connaît.

>L'EXEMPLE DE RENAULT SPORT


Chez Renault, après une période creuse en 1996-99, le label Renault Sport inauguré par le Spider, revient en force sur le devant de la scène avec la Clio RS1. Dynamique et performante avec son moteur de 172 ch, elle étonna bon nombre d'observateurs par une efficacité redoutable. Puis les évolutions de la Clio RS connurent un sacré rythme (Clio RS2 172 ch, Clio RS Ragnotti, PS2, 172 Cup, Clio RS 2004 & Trophy, Clio 3 RS, F1 Team R27, Wold Series by Renault,…) tandis que dans le même temps, la Mégane RS allait progressivement coiffer toute la catégorie et se tailler une image de championne. Vient enfin la Twingo RS et le renouveau de la griffe Gordini et l'on comprend vite que chez Renault, non seulement le sport "populaire" n'est pas qu'un vain mot, mais surtout que la marque Renault Sport est à la fois un levier de croissance, de marges additionnels et un formidable vecteur d'image pour le reste de la gamme concernée.
Une stratégie que Opel développe également avec son label OPC, tandis que Fiat suit cet exemple avec Abarth.

LA LOGIQUE D'APPLE
L'évolution de l'automobile en matière de marché et de consumérisme peut être assimilée à celle déjà constatée dans la téléphonie mobile et les équipements high tech. Prenons le cas d'Apple qui est certainement un bon exemple. Dans leur domaine, on peut les considérer certes comme des leaders premium, avec en prime une logique technique différenciante. Si certains produits assez haut de gamme et cher sont plutôt réservés à une élite de client, il n'en demeure pas moins que l'image de ces produits rejailli positivement sur des produits plus accessibles et courants (Ipod, Shuffle, Iphone…) qui représentent certainement le plus gros du chiffre d'affaire de la marque. En clair, le client d'un modèle "basique" produit par Apple, accepte de payer plus cher pour jouir d'une image flatteuse.

ET POUR PEUGEOT ?
Si on ramène cette logique à l'automobile, quels sont les produits dans la gamme Peugeot 2009-2010 qui peuvent prétendre servir d'étendards et d'aimants à clients ?.... Vous n'en avez pas ? Nous non plus ! Pourtant dans le passé, des 205 GTI, aux 206 CC puis les 406 coupés, Peugeot avait innové, surpris et fait profiter de ce souffle sur toute sa gamme. Le premium était convoité mais n'était pas le premier visé. Une 205 GTI s'était permis de rafler la première place des GTI à la robuste Golf GTI, une 206 CC avait été le premier CC "démocratique" juste après le Mercedes SLK R170 tandis que la 406 coupé avait remis au goût du jour par sa ligne et ses qualités une alternative valable aux BMW série 3 coupé et Volvo C70. Que dire de cette fin de la première décennie 2000 pour Peugeot ? Les 5008, 4008 et compagnie arrivent sur des segments en fin de règne (SUV et gros 4x4) avec des lignes aussi élégantes que des fers à repasser, tandis que les locomotives de gammes ont disparu, 207 RC exceptée. Chez Peugeot on se retranche derrière la 308 RCZ… certes jolie en photo, mais dont le concept a déjà été exploré avec succès par deux générations d'Audi TT !

QUELQUES PISTES…
A l'heure où les compactes sportives font un retour tonitruant et remarqué, avec des autos qui font date en matière d'efficacité, de sportivité et de polyvalence (Focus RS, Mégane RS, Audi S3…), Peugeot possède une sacré carte à abattre sur ce marché avec un capital sympathie (certes endormi) énorme en raison de sa généalogie GTI des années 80 et 90. Imaginez un peu si une Peugeot 308 GTI venait jouer sur les plates-bandes des Mégane RS et Focus RS ! Car finalement, l'objectif pour un constructeur automobile est-il de flatter l'ego de ses dirigeants en lorgnant sur les premium, ou au contraire gagner de l'argent ? Il vaut mieux être le roi profitable dans son pays (les généralistes) qu'un perdant chez les autres (premium). Une 308 GTI qui pourrait mettre à mal les performances et prestations d'une Audi S3 donnerait certainement un nouvel éclairage à une gamme qui reste dans l'ombre et permettrait peut être de contribuer à un retour au profit du groupe. Au lieu de cela pour l'instant, la quête du premium, avec comme obsession les émissions de CO2 semble primer au directoire de Peugeot, en ayant même débauché l'ancien directeur des ventes de Mercedes-Benz. C'est vrai qu'avec une Peugeot 107 au catalogue le premium est à portée de main… !

>Témoignages, retrouvez des passionnés propriétaires de GTI et sportives dans la rubrique "Vous et Votre GTI"

Vous et Votre GTI

>Fonds d'écran GTI et sportives compactes

Fonds d'écran GTI et petites sportives

>Retrouvez nos annonces de GTI et petites sportives d'occasion ci-dessous :
Annonces Renault sportives d'occasion

 

Les marques les plus consultées :

>Opel

Les GTI les plus consultées :

>ACCUEIL >CHRONOLOGIE

>PERFORMANCES

>FONDS D'ECRAN
>CATALOGUES >VOS GTI >SORTIES CIRCUIT
>GUIDE DES
GTI
>NEWS
>ESSAIS >DOSSIERS >COUPES ET CABRIOLETS >SERIES SPECIALES >REPORTAGES
Le Guide des GTI et petites sportives - Voitures de Sport - Renault Sportives - Renault - Volkswagen - Peugeot - Alfa Romeo - Audi - Citroën - Seat - Toyota -Honda - Mazda - Opel - Autobianchi - Lancia - Suzuki - Talbot - Volvo - NSU - Mitsubishi - Rover - Innocenti - Mini - Daihatsu - Ford - Fiat - Austin - smart - Roadster smart passion - Alfa Romeo Alfetta GTV - Ecurie Cavallino - Ferrari - Alpine GTA V6 turbo - La tonne maxi - Mercedes-Benz - AMG - Forum Mercedes-Benz - Forum AMG - GTI - XSI - GSI - GTE - S16 - VR6 - 16 soupapes - 16V - RS - Renault Sport - Rallye - GT-ie - 4WD - R32 - OPC - ST - GT - CDi - Sport - Alpine - Lotus - F1 Team - R26 - F1 Team R26 - A5 - A5 Turbo - Turbo 2 - Mégane RS Passion - GT/E - Kadett - Supercinq - GT Turbo - Alain Oreille - Raider - Nürburgring Edition - Edition 30 - Pirelli - edition sportstyle - boutique - cadeaux - noel - st valentin - Abarth - esse-esse - Michael Schumacher - Schumacher GP - R3 - ST500 - Griffe - R26.R - MiTo - T-JET - Echappement - Vauxhall - Chevette - VXR - Artic Edition - XR2 - XR2i - RS 1800 - RS Turbo - XR3 - XR3i - Sporting - Guide des GTI - Monte Carlo - Rallye 1 - VR6 - Match - Cup - Clio RS - Golf GTI - Le Mans - Energy - BRM - CTR EP3 - BMW - Le Mans Classic - MG - ZR -

>Le Guide des Sportives, retrouvez toutes les voitures de sport sur le site Le Guide des Sportives, le guide des voitures de sport sur le net.

>>Discuter des Renault Sport et Renault Sportives dans le forum RS Team      
205 GTI Passion
Clio RS Passion : le site des amateurs de Clio RS et dérivées