Le Guide des GTI
Le Guide des GTI Le Guide des GTI.fr revient sur l'histoire et l'évolution de toutes GTI, compactes sportives, petites sportives d'hier et d'aujourd'hui. Fiches techniques, présentations, reportages, le Guide des GTI.fr est un concentré de voitures de sport qui ravira tous les amoureux des voitures à haute performance... Peugeot 205 GTI, Golf GTI, Supercinq GT Turbo, Clio RS, Mégane RS, Focus RS, R8 Gordini... pas une ne manque à l'appel !
>ACCUEIL >CHRONOLOGIE

>PERFORMANCES

>FONDS D'ECRAN
>CATALOGUES >VOS GTI >SORTIES CIRCUIT
>GUIDE DES
GTI
>NEWS
>ESSAIS >DOSSIERS >COUPES ET CABRIOLETS >SERIES SPECIALES >REPORTAGES

>index du guide des GTI
Textes :
ALIS Webzine - Photos : D.R.

>REPORTAGE GTI
Vécu : Ma première GTI !


Premier départ de ma passion automobile, la presse auto et les livres qui vont mettre en marche le déclic des voitures de sport.

Un extrait du catalogue gamme 88 Peugeot dans lequel était rapidement abordé la gamme 205 GTI et CTI. Les photos mettaient en avant l'ambiance GTI. Il n'en fallait pas plus pour convaincre l'adolescent que j'étais que la 205 GTI, c'était le must !

Dans mon entourage, un tour en 205 CTI fini de m'enthousiasmer alors âgé de 16 ans. Quel hargne ce petit 115 ch...

Les 205 GTI avaient osé la moquette rouge vif. Un des éléments tape-à-l'oeil qui avait fait mouche auprès de mes rétines.

C'est elle ma première GTI !! Les photos sont moches, mais l'auto est restée gravée à jamais dans ma mémoire.

Tout l'attrait des GTI résidaient dans leur polyvalence. Ma 205 GTI 1600 n'échappait pas à cette règle puisque nous avions alors pu partir en couple jusqu'au Portugal pour les vacances. 1 mois et 5 000 km de bonheur plus tard, c'était l'extase...

Qu'est-elle devenue depuis ? Mystère....

 
>GUIDE DES GTI
PRATIQUE
Contact
Avant-Propos
Annuaire
Petites Annonces GTI
Boutique
Stages de pilotage
Livre d'or - la presse en parle
>GUIDE DES GTI
PASSION
>Fonds d'écran GTI
>Forum
>Performances comparées GTI
>News GTI
>Catalogues et Brochures des GTI
>Historique des GTI
>Sondages sur les GTI
>Reportages GTI
>Les GTI "séries spéciales"
>Vous et votre GTI
>Liens GTI
>Chronologie des GTI

© Toute reproduction, même partielle et quel qu'en soit le support est interdite sans autorisation préalable du webmaster du site du Guide des GTI.fr.

Le Guide des GTI.fr est une publication de ALIS Webzine


Le Guide des GTI

Roadster smart Passion
Ecurie Cavallino
Alpine-Renault GTA
Mégane RS Passion
Wallpapers Automobiles
Fan de Mercedes-AMG

>GUIDE DES GTI : REPORTAGES
>MA PREMIERE GTI !

Les GTI et petites sportives, genre automobile voué à la passion et au culte des performances avouées et/ou avérées, ont vite fait de faire briller l'imaginaire des adolescents. Plus sensibles que les adultes à des éléments exogènes au produit lui-même, c'est tout un monde d'évocations et de fantasme automobile que les GTI représentent avec cependant une différence de taille par rapport à d'autres mythes roulants : l'accessit possible. Seuls sésames impératifs, le feuillet rose, un budget minimum et une certaine dose de rêve matinée de réalisme… Attention, la nostalgie est en marche !

Textes : N. LISZEWSKI - Photos : DR.

LORSQUE LA PASSION DEMARRE…
A quel moment naît la passion de l'automobile ? Quel a été le déclencheur ? Pour certains, cela semble être inné, comme s'ils étaient nés avec un volant dans les mains. Ou tout du moins, c'est ce qu'ils nous font croire. Pour d'autres, c'était certainement au fond d'eux-mêmes, mais ils ne le savaient pas encore. Une passion endormie qui n'attendait qu'un déclic. Aussi loin que je me souvienne, c'est vers 14 ans que le déclic est apparu. Je revois encore ces magazines (que je possède toujours d'ailleurs), le spécial Salon 88 de L'Auto-Journal, et un numéro de L'Auto-Journal dans lequel était comparé plusieurs 205 GTI préparées par des tuners de renom comme Gutmann et Ruggeri. Ajoutez à cela un catalogue de Renault 19 millésime 88 et le tour était joué. Le numéro spécial salon, je l'ai lu, relu et relu encore. C'est bien simple je connaissais par cœur les photos de chaque modèle présenté. Je me revois m'extasier devant certaines légendes des photos comme celle de la Countach qui expliquait qu'elle pouvait compter sur 500 ch alors même que je ne me représentais pas réellement ce que cela signifiait. La machine était en marche, et rien ne semblait pouvoir arrêter cette passion grandissante. Comme toujours, l'adolescence est une période complexe mais au combien pure. Sans compromis, sans trop de contraintes, et surtout avec un engagement idéal, sans retenue. Alors évidemment, lorsque la passion démarre, c'est sur les chapeaux de roues et pas autrement. Quelque temps après, le mythe GTI allait être en marche dans mon imaginaire d'adolescent…

CULTURE GTI !
Mes parents cherchant à remplacer le déplaçoir familial rendu à l'état d'épave suite à une rencontre imprévue avec une Toyota Celica (qui n'était pas si fantastique ?!), nous avions alors fait le tour des concessions. Une bonne occasion pour moi de récupérer de la documentation commerciale sans mettre à mal ma réserve naturelle. Hésitant alors entre une Renault 21 TS ou une Peugeot 405 GR (nous étions en 1988), l'accueil toujours aussi exécrable chez Peugeot, et le prêt chez Renault d'une R21 Ti pour vérifier si elle rentrait dans notre garage auront vite fait de convaincre mes parents de céder aux sirènes du losange. Tant pis pour Peugeot, pour ma part j'avais au moins réussi à remporter un trophée : le catalogue gamme 88 avec quelques pages bien illustrées sur les 205 GTI et CTI. Combien de fois n'ai-je rêvassé devant ces photos d'habitacles de 205 GTI avec ses sièges baquets, la moquette rouge et encore ce volant trois branches siglé frappé d'un "GTI" stylisé. Et que dire de son combiné d'instruments très complet… Le relais à la télévision des exploits de la Peugeot 205 Turbo 16 en Rallye-Raids (l'arrêt des groupe B prématuré ne m'a pas permis d'en jouir à leurs heures de gloires, étant trop jeune et ma passion pas encore "activée") en livrée Pioneer ou Camel. Les publicités à la TV avec la pub 205 "Garce" et Talk Talk chantant Such a Shame, ou encore la pub de l'agent secret sur la banquise poursuivi par un gros porteur de l'armée continuaient d'enfoncer le clou. Le sacré numéro était présent partout et il semblait impossible d'y couper. Et puis, l'engouement pour un modèle se construit aussi beaucoup d'échanges et de rencontres. Dans mon entourage la mère d'un copain roulait alors en 205 CTI tandis que l'oncle d'un autre venait en 205 Rallye, équipée d'une rampe de phare additionnelle. Si je n'ai jamais pu monter dans la 205 Rallye, la CTI m'a au moins une fois accueilli à son bord. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'ambiance GTI était là ! Pas réellement molle de l'accélérateur, la conduite énergique de sa propriétaire faisait donner de la voix au 1,6 litres de 115 ch. Le sort en était jeté. Plus tard, j'aurai une GTI, quitte à devoir attendre… Attendre, encore et toujours, ce précieux sésame rosé. Entre-temps, les années passent et si la 205 GTI reste toujours au firmament, sa suprématie est désormais très contestée. La Clio 16S pointait ses épaules larges et son capot bombé et ses performances n'étaient pas en reste avec ses 140 ch. Alors arrêté à un feu tricolore, savait-il seulement ce propriétaire " chanceux " au volant de sa Clio 16S bleue nuit écoutant Sweet Things de Mike Jagger, qu'il m'avait fait baver d'envie ?...

PASSAGE A L'ACTE !
En mai 1993, la délivrance enfin ! Plus important à mes yeux que le baccalauréat à passer en fin d'année scolaire, l'obtention du permis fut vécue comme une totale délivrance. Cette passion vécue de manière totalement empirique allait enfin se matérialiser, prendre forme. Pas de débuts avec une sportive encore, mais un goût pour cette liberté individuelle de déplacement. Une autonomie qui permettait ainsi de couper définitivement ses besoins d'assistance auprès des parents. Après s'être fait la main pendant un an sur une "antique" Peugeot 305 phase 1, il était temps de passer aux choses sérieuses. Ayant bossé pendant mes vacances et mes week-ends, et avec la vente de ma "guimbarde", je me suis mis en recherche. Après avoir mis de côté les Supercinq GT Turbo, ayant peur d'une fiabilité et d'un entretien qui ne peut être assumé par un budget réduit, pour ne pas dire inexistant d'un étudiant. Mon choix était donc désormais fait, ma future auto sera une 205 GTI 1600. Les prix en 1994 étaient alors très abordables en occasion, les GTI commençant à accuser le coup de massue des assureurs, les prémisses d'une répression routière à outrance et l'émergence de nouveaux concepts à la mode comme les cabriolets, les coupés et les tout-terrain. Du coup, la première 205 GTI vue fut la bonne ! Affichée à 17 000 francs (env. 2 592 euros), elle n'avait que 88 000 km et était une deuxième main. Dans sa livrée gris clair métal, elle était toute d'origine. Voulant jouer le gars sûr de lui, je n'ai pas manqué de me ridiculiser comme de la "bleusaille" en demandant où était le starter… Mes parents n'ayant jamais eu de voitures dotées de l'injection, j'avais par une simple question avoué mes faiblesses en pratique automobiles. Heureusement, le vendeur était honnête et son auto très belle me permettant ainsi de passer à l'acte avec une auto en parfait état. Un appel à la MAIF pour l'assurer au tiers sans vol (budget étudiant oblige) et c'était parti pour une vie de "GTiste" !...

MA 205 GTI 1600
Millésimée 88, elle avait donc sa moquette rouge vif, et sa planche de bord phase 2 dessinée par Keith Ryder. Son volant trois branche gainé de cuir était tout de même plus sport dans son dessin et plus flatteur à l'œil. La sellerie gris clair à liserés recouvrait les deux sièges baquets. Une fois acheté et posé par mes soins l'autoradio Tokai à cassettes (je n'ose vous décrire la qualité de mes branchements…) mon auto était fin prête pour que mon imaginaire prenne forme. Entre le plaisir de l'évocation, ajouté aux sensations de conduite de cette référence des GTI, j'étais alors aux anges. Une sorte de paix intérieur comme si mon équilibre ne pouvait qu'être réalisé avec une voiture de sport au garage (ou plutôt dans le jardin de mes parents). Chaque prétexte était bon pour se déplacer et déguster la route. Pas une spéciale de rallye à chaque déplacement, mais même sans rouler vite, cette 205 GTI distillait son ambiance et son lot de sensations sans oublier l'aura qu'elle véhiculait encore. D'ailleurs ces "quinquas" grincheux en grosses berlines dont la libido semblait soudain se réveiller au feu tricolore ne pouvaient s'empêcher de vouloir être devant ma bombinette, quitte à bouchonner comme des malpropres. Une fois la route dégagée, et les petites routes libres, je diminuais alors le son de l'autoradio qui crachait What is Love d'Haddaway, ou encore I Like To move it de Real to Real, et baissais légèrement la vitre pour profiter de la rage exprimée par le moteur de 115 ch… Le plein d'essence coûtait alors moins de 200 francs (moins de 30 euros) dans les stations des supermarchés, une autre époque assurément… Mais le virus était confirmé, j'aurai toujours une voiture de sport pour le plaisir !

>Témoignages, retrouvez des passionnés propriétaires de GTI et sportives dans la rubrique "Vous et Votre GTI"

Vous et Votre GTI

>Fonds d'écran GTI et sportives compactes

Fonds d'écran GTI et petites sportives

Mais aussi, toutes les sportives essayées dans le guide des sportives de L'Automobile Sportive :

-> voitures de sport

>Retrouvez nos annonces de GTI et petites sportives d'occasion ci-dessous :
Annonces Renault sportives d'occasion

 

Les marques les plus consultées :

>Opel

Les GTI les plus consultées :

>ACCUEIL >CHRONOLOGIE

>PERFORMANCES

>FONDS D'ECRAN
>CATALOGUES >VOS GTI >SORTIES CIRCUIT
>GUIDE DES
GTI
>NEWS
>ESSAIS >DOSSIERS >COUPES ET CABRIOLETS >SERIES SPECIALES >REPORTAGES
Le Guide des GTI et petites sportives - Voitures de Sport - Renault Sportives - Renault - Volkswagen - Peugeot - Alfa Romeo - Audi - Citroën - Seat - Toyota -Honda - Mazda - Opel - Autobianchi - Lancia - Suzuki - Talbot - Volvo - NSU - Mitsubishi - Rover - Innocenti - Mini - Daihatsu - Ford - Fiat - Austin - smart - Roadster smart passion - Alfa Romeo Alfetta GTV - Ecurie Cavallino - Ferrari - Alpine GTA V6 turbo - La tonne maxi - Mercedes-Benz - AMG - Forum Mercedes-Benz - Forum AMG - GTI - XSI - GSI - GTE - S16 - VR6 - 16 soupapes - 16V - RS - Renault Sport - Rallye - GT-ie - 4WD - R32 - OPC - ST - GT - CDi - Sport - Alpine - Lotus - F1 Team - R26 - F1 Team R26 - A5 - A5 Turbo - Turbo 2 - Mégane RS Passion - GT/E - Kadett - Supercinq - GT Turbo - Alain Oreille - Raider - Nürburgring Edition - Edition 30 - Pirelli - edition sportstyle - boutique - cadeaux - noel - st valentin - Abarth - esse-esse - Michael Schumacher - Schumacher GP - R3 - ST500 - Griffe - R26.R - MiTo - T-JET - Echappement - Vauxhall - Chevette - VXR - Artic Edition - XR2 - XR2i - RS 1800 - RS Turbo - XR3 - XR3i - Sporting - Guide des GTI - Monte Carlo - Rallye 1 - VR6 - Match - Cup - Clio RS - Golf GTI - Le Mans - Energy - BRM - CTR EP3 - BMW - Le Mans Classic - MG - ZR -

>Le Guide des Sportives, retrouvez toutes les voitures de sport sur le site Le Guide des Sportives, le guide des voitures de sport sur le net.

>>Discuter des Renault Sport et Renault Sportives dans le forum RS Team      
205 GTI Passion
Clio RS Passion : le site des amateurs de Clio RS et dérivées