Volkswagen Golf 6 GTI Adidas

volkswagen-golf-6-gti-adidas-8

Sacré saga ininterrompue que celle de la Golf GTI ! Entre le lancement de la toute première GTI en 1976 et les derniers exemplaires de la cinquième génération , plus de 1,7 millions d’acheteurs ont fait de la GTI un bestseller international. La Golf GTI a su évoluer au fil des millésimes pour s’ adapter avec son temps et briguer le podium de sa catégorie. Ainsi, Golf GTI 110 ch, Golf 2 GTI 16S, puis G60 , Golf 3 GTI 16S et VR6 , Golf 4 GTI 1.8 Turbo ont lutté avec brio face à une concurrence toujours plus relevée ( Renault, Peugeot, Opel, Ford, Honda, Mazda). Le mythe Golf GTI est revenu plus que jamais en force en 2004 avec l’arrivée de la cinquième Golf GTI . Une version motorisée par le très réussi moteur TSI de 200 ch. Homogène, sportive et performante, la Golf 5 GTI représentait alors certainement la parfaite synthèse de la catégorie… si seulement la concurrence ne s’était pas fortement énervée ! Les différentes évolutions de la Mégane RS (Trophy , F1 Team, R26 puis R26.R), l’Opel Astra GTC OPC (certes moins homogène), la Ford Focus ST puis RS (!) vont venir mettre à mal cette Golf GTI qui semble finalement un peu timide. Certes, les Golf GTI Edition 30 et Pirelli avec leurs 230 ch remettent un peu les pendules à l’ heure , mais même au sein du groupe VAG, les Seat Léon Cupra et Audi S3 sont toujours la pointure au-dessus… Pour faire plus, il faut alors opter pour la Golf R32 dotée de son V6 atmo de 3,2 litres et sa transmission intégrale de série . Mais c’est plus lourd , plus cher et plus typé « GT » que  » sport « . Volkswagen, conscient de cet environnement hyper concurrentiel et agressif, a donc repensé sa Golf GTI 6e génération afin qu’elle soit plus performante (même si le gain de 10 ch peut paraître timide dans l’absolu) et surtout plus sportive et vive en comportement. Le mythe se poursuit…
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Volkswagen Golf 5 GTI Pirelli

volkswagen-golf-5-gti-pirelli-15

La Golf GTI première du nom connu une série spéciale baptisée « Pirelli « . Depuis, il aura fallu attendre le mois de mai 2007 pour connaître le « come-back » d’une telle appelation. La Volkswagen Golf GTI Mk5 renoue donc ce cobranding avec le manufacturier italien. Un retour donc après 24 années d’abstinence puisque la première Golf GTI Mk1 Pirelli vit le jour en mai 1983. Cette série spéciale à l’époque, vendue et fabriquée pendant une demi année à 10 500 exemplaires, se reconnaissait à ses jantes dont le voile était doté de  » P » (comme « Pirelli ») en guise de trou. Evidemment, cette nouvelle série spéciale, basée sur la Golf 5 GTI est chaussée de pneumatiques Pirelli en 225/40 ZR 18.
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Volkswagen Golf 5 GTI Fahrenheit

volkswagen-golf-5-gti-fahrenheit-5

La Golf GTI ne connaît pas le succès uniquement sur le  » vieux continent ». Aux Etats-Unis et même Canada , elle a su également se forger une image en béton, même si les amateurs de voitures de sport nord-américains ne sont pas toujours sensibles aux mêmes arguments que par chez nous . Plutôt sportive abordable en Europe (et encore peut-on discuter des heures sur la notion d' »abordable »), elle est jugée comme une petite voiture voiture compacte branchée aux USA et Canada et pas nécessairement bon marché.
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Volkswagen Golf 1 GTI 1800 Pirelli

volkswagen-golf-1-gti-1800-pirelli-5

La production de la première Golf GTI a été lancée en juin 1976. A l’origine, elle devait être une série limitée à seulement 5000 exemplaires, uniquement disponibles en rouge ou gris métallisé. Mais l’improbable se produisit. La Golf GTI développant 110 ch, atteignant les 182 km/h, parvint à conquérir une nouvelle clientèle et devint la fondatrice de la classe GTI. Après un tel succès, la concurrence réagit avec un temps de retard, certes, mais avec des modèles de plus en plus affûtés. La course à la puissance était lancée ! Volkswagen réagit dans un premier temps par petites touches, certain de son avance. Ainsi, la Golf GTI 1600 reçu dans un premier temps une boîte à 5 rapports (et non plus 4) dès 1979 ainsi que des suspensions plus conciliantes pour le confort des occupants. En revanche, moteur et freins restèrent en l’état. Mais face aux mécaniques toujours plus véloces des concurrents qui utilisèrent tous les moyens techniques (turbo , multisoupapes…), Volkswagen fit évoluer sa GTI avec retenue. Certes, on eut le plaisir en France d’avoir l’initiative de VAG France avec la série très limitée Oettinger et son moteur 1600 à 16 soupapes et ses 136 ch qui mettait tout le monde d’accord. Mais pour le modèle de série, ce fut juste une évolution axée sur le couple et le confort de conduite avec un 1800 cm3 de 112 ch. Juste ? Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Volkswagen Golf 2 GTI G60

volkswagen-golf-2-gti-g60-14

Depuis 1984, la Golf 2 GTI tente de conforter sa place de leader des GTI . Pas si simple lorsque d’autres constructeurs comme Peugeot (309 GTI, 205 GTI), Renault (Supercinq GT Turbo, R11 Turbo), Opel (Kadett GSI) ou encore Ford (Escort RS Turbo), viennent jouer les troubles fêtes avec une sérieuse envie d’en découdre avec celle qui a initié le concept GTI. Tout cela sans compter sur les réalisations japonaises (Honda Civic, Toyota Corolla, Mitsubishi Colt …) qui sont de plus en plus percutantes et souvent très bien finies. Après le passage à la culasse 16 soupapes  » maison  » (par opposition à la Golf GTI 16S Oettinger), dont les 139 ch lui permettaient de prendre un peu d’air dans tous les sens du terme, Volkswagen a bien du se rendre à l’évidence… La concurrence monte d’un cran (Kadett GSI 16V et 309 GTI 16) et il faut contre-attaquer. Heureusement, à Wolfsburg on ne reste pas les  » deux jantes dans le même pneu « , et dès 1989 les coupés Corrado G60 et Golf Rallye G60 vont apporter la nouvelle réponse de Volkswagen dans le segment des GTI. Le 1,8 litres de la Golf GTI est donc dopé par un compresseur volumétrique  » G  » lui apportant non seulement 160 ch, mais surtout un couple coquet dès les plus bas régimes. Attention, la Golf GTI entre à son tour dans la spirale de la performance… Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Volkswagen Golf 5 GTI

volkswagen-golf5-gti-24

Volkswagen Golf 5 GTI
2004 – 2008

La production de la première Golf GTI a été lancée en juin 1976. A l’origine , elle devait être une série limitée à seulement 5000 exemplaires, uniquement disponibles en rouge ou gris métallisé. Mais l’improbable se produisit. La Golf GTI développant 110 ch, atteignant les 182 km/h, parvint à conquérir une nouvelle clientèle et devint la fondatrice de la classe GTI. Après quatre générations, les 5000 exemplaires originaux sont passés à plus de 1.5 millions. La nouvelle Golf GTI 2.0 FSI Turbo sera commercialisée au mois de décembre 2004. Ce nouveau modèle est une GTI fidèle à la tradition sportive de son ancêtre qui fut dévoilé en 1976. Surtout après une Golf 4 GTI passablement critiquée par la presse en raison d’un châssis peu sportif et d’une mécanique trop timide, sans compter de la montée en puissance des versions TDI…
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Volkswagen Golf 3 VR6

volkswagen-golf-vr6-5

Volkswagen Golf 3 VR6
1991 – 1998

Chez Volkswagen , la question se pose pour la succession de la Golf 2 , surtout que la concurrence est active sur le segment des GTI et compactes sportives en cette fin des années 80 . Comment réussir à se repositionner en tête d’une catégorie que le constructeur de Wolfsburg a initié tout en prenant en compte également le marché nord- américain pas négligeable en terme de débouchés commerciaux ? L’ épisode du compresseur G étant manifestement révolu, n’ayant pas conquis les amateurs du genre GTI, malgré de nombreuses qualités. C’est donc sous le capot que la révolution de VAG va une nouvelle fois se manifester. Après le quatre cylindres à injection sportif et performant en 1976 avec la Golf GTI 1600 , le quatre cylindres multi-soupapes avec le moteur KR de la GTI 16S , puis le compresseur G avec la Golf GTI G60 , c’est désormais avec un 6 cylindres inédit que Volkswagen compte mettre tout le monde d’accord.
Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Volkswagen Golf 4 R32

volkswagen-golf-4-r32-6

Volkswagen Golf 4 R32
2002 – 2003

Volkswagen, depuis la Golf GTI 1600 mk1, s’est imposé comme l’initiateur et la démocratisation du phénomène GTI. Non content d’avoir lancer le mythe auprès du public, Volkswagen a souvent été la locomotive du segment des GTI en imposant de nouvelles évolutions. Moteur avec culasse à 16 soupapes, puis compresseur en G sur les Golf GTI Mk2 (les GTI 16S ou 16V et les GTI G60) . Sur sa Golf Mk3, les versions GTI et GTI 16V ont perduré, mais Volkswagen a frappé un grand coup avec dès 1991 la Golf VR6 Mk3. Elle fut ainsi la première à oser un moteur 6 cylindres dans une caisse compacte, allant ainsi châsser sur des terres plus prestigieuses. Il faudra attendre bien plus tard les Alfa Romeo 147 GTA et BMW 323 ti pour avoir une offre similaire. Alors sur la quatrième génération de Golf, on était en droit de s’attendre à une énième nouveauté en matière de choix technique/technologique afin de conserver son avance dans le segment des GTI.

Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Volkswagen Golf 2 GTI

volkswagen-golf2-gti-10

Volkswagen Golf 2 GTI
1983 – 1991

Après avoir inventé le segment des GTI avec sa Golf en 1975, Volkswagen se voit contraint de renouveler son best-seller. Commercialisée en 1975 avec un moteur 1,6 litres de 110 ch, la Golf GTI va évoluer en détail à compter de 1983 avec un 1,8 litres de 112 ch plus longue course, permettant un gain de couple et donc un confort de conduite accru au quotidien. Le début des compromissions ? Avec la présentation de la Golf 2 GTI en 1984, Volkswagen suit l’évolution du marché et de ses clients : plus grosse, plus lourde et mieux finie. Mais fort heureusement pour les passionnés de voitures de sport et de GTI, Volkswagen a réservé dans son catalogue une version GTI ! Mais si en 1975 la Golf GTI faisait l’effet d’un pavé dans la mare avec peu de concurrentes à son niveau, depuis les autres constructeurs se sont réveillés avec plus ou moins de réussite. Force est de constater qu’ en France Peugeot et sa 205 GTI sont venus bousculer la hiérarchie en reprenant à son compte les recettes de la Golf GTI. Alors ?… La Golf 2 GTI va-t-elle à nouveau récupérer sa courronne en posant de nouveaux jalons ?… Pas si simple en reprenant à l’identique la mécanique de la Golf 1 GTI 1800 et avec quelques kilos en plus. Mais la Golf GTI reste une valeur étalon et va venir jouer finalement dans la catégorie des compactes sportives (pour le gabarit) se heurtant plus nettement aux Renault 11 Turbo, Peugeot 309 GTI (à venir) ou les compactes japonaises (Toyota Corolla, Colt Turbo…). Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

Volkswagen Golf 1 GTI 1600

volkswagen-golf1-gti-1600-7

Volkswagen au cours des années 60 est confronté à un cruel dilemme : Comment remplacer la Coccinelle , ou tout au moins, comment réussir à élargir la gamme ? Toutes les tentatives n’ont jusqu’ici pas été couronnées de succès. Alors VAG va plancher sur un nouveau projet à partir de 1967 qui porte le code projet EA 337. Sous cette appellation se dessine la future Golf qui va révolutionner le constructeur allemand en passant tout… à l’avant ! Cette petite berline monocoque disposera d’un moteur transversal avant et sera une traction . Tout l’opposé d’une Coccinelle. Le bureau de design VAG et celui de Giugiaro sont en compétition et finalement c’est le designer italien qui va l’emporter. Un dessin et des proportions qui feront date et que l’on retrouvera également sur la Lancia Delta également oeuvre de Giugiaro. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]