Rover 200 BRM LE

rover-200-BRM-le-7

Rover 200 BRM LE
1997 – 1998

Depuis 1995, la gamme Rover 200 tente de tirer son épingle du jeu dans un secteur très concurrencé. En haut de la gamme, la Rover 200 Vi avec son moteur de 145 ch apportait sa vision  » GTI  » dans un segment de marché qui commençait à se vider avec une barre moyenne fixée autour de 150 ch. Face à elle, le conducteur « pressé » et amoureux des GTI pouvait hésiter avec la Mégane coupé 16V, Golf 3 GTI 16V, Peugeot 306 S16, ZX 16V, 145 Quadrifoglio ou encore Civic Vti. Un beau challenge pour la Rover qui se présentait plutôt discrètement et jouait la carte du sport-chic plutôt que le côté bad boy qui sied tant aux GTI. Malgré cette variante Vi, Rover réfléchit donc à donner une véhicule à plus forte image et personnalité. Ne pouvant prétendre utiliser la marque MG comme dans le passé (Cf. encadré ci-dessous), le service marketing de Rover va donc fouiller dans les archives du groupe. Rover et BRM (British Racing Motors, Cf. Encadré) ont eut une trajectoire commune au Mans dans le milieu des années 60 avec le proto à turbine. Rover s’est donc rapproché de David Owen de la Rubery Owen Corporation qui était propriétaire de la marque BRM pour lui demander son accord d’utiliser l’illustre label pour « frapper » la calandre de la Rover 200 Vi. Sa réponse fut claire et enthousiaste : « Oui, mais faites-le intelligemment. » C’est donc au salon de Francfort de septembre 1997 que Rover dévoila sa première étude de la Rover 200 BRM LE. L’accueil fut excellent, et les passionnés de voitures de sport n’avaient semble-t-il, pas oublié le partenariat historique BRM-Rover au Mans. Un an après, au British Motor Show en octobre 98 l’auto était lancée commercialement. Le discours de Rover indiquait alors au lancement son choix d’utiliser BRM et de lancer la 200 BRM LE : « Nous avons choisi le patronyme BRM car son patrimoine et palmarès est réel. Toutes les marques premium aujourd’hui offrent un dérivé sportif de leur gamme, et nous voulons que la Rover 200 BRM LE soit reconnue comme une véritable voiture de sport. » Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

MG ZR 160

mg-zr-160-1

MG ZR 160
2001 – 2005

Depuis 2000, le constructeur britannique Rover, à l’histoire aussi tumultueuse que complexe (de British Leyland, à Honda puis à BMW) redevient « indépendant », lâché par BMW qui ne conserve que la lucrative marque Mini. Un consortium d’investisseurs britannique appelé Pheonix Fours tente donc de redonner des couleurs à un groupe en proie au doute. BMW avait refusé la renaissance du label MG en son temps, mais la tutelle périmée, Phoenix Fours décide de compléter la gamme Rover du label MG (Morris Garage) . Un retour aux sources ou presque, car déjà dans les années 80 du temps de British Leyland, les Rover sportives (Montego, Metro et Maestro) était dotées des précieuses initiales synonymes de sport à l’anglaise. Avec la Rover série 200, une variante sportive (Rover 200 Vi) avait déjà vu le jour dotée du moteur K-series 1,8i VVC de 145 ch. Histoire de lui donner plus d’exclusivité, Rover, faute de pouvoir employer le label MG réservé au roadster MG F, avait alors réalisé une série spéciale baptisée Rover 200 BRM LE . Mais depuis 2000, c’est l’Independance Day pour le groupe Rover, avec des espoirs des jours meilleurs. Premier acte, la MG ZR 160, basée sur la Rover 25 (une timide et discrète évolution de la Rover 200) vient tenter sa chance parmi le segment très relevé des compactes sportives. Acte manqué ?… Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

130i

bmw_135iM_2012-15

BMW M135i
2012 – 20..

Avec sa nouvelle Série 1, BMW joue sur tous les tableaux ! D’une part, cela permet à BMW de développer une gamme complète et polyvalente vers le bas pour mieux concurrencer l’Audi A3 et résister à l’arrivée de Mercedes-Benz et sa Classe A totalement inédite et directement concurrente, et d’autre part la filiation historique avec la BMW série 02 est mise en avant. La première Série 1 a permis pendant 7 années à BMW de prendre des parts de marchés et reconquérir les clients des BMW Série 3 Compact dont la disparition avaient créé un vide. Avec la Série 1 commercialisée dès septembre 2011 en versions 5 portes dans un premier temps, BMW pouvait ainsi renforcer et renouveller son entrée de gamme. A l’heure du downsizing et de la réduction des émissions des CO2, la nouvelle série 1 n’était jusqu’ici disponible uniquement qu’en 4 cylidres de 218 ch sur la BMW 125i. Il aura fallu patenter 12 mois de plus pour profiter de la version M135i et son six en ligne turbo de 3 litres développant 320 ch. Ainsi gréée, la BMW M135i « tape » de sacrés chronos le tout avec sonorité, disponibilité et panache… Une offre bienvenue sur un marché dominé par des offres quatre cylindres (Mégane RS, Audi S3, Golf GTI, Leon Cupra) et cinq cylindres (Focus ST, C30 T5). Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

325ti compact e46

bmw-325ti-compact-e46-38

BMW 325ti compact E46
2001 – 2005

En 1994, BMW avait créé la surprise en lançant la Série 3 « compact ». Le constructeur bavarois ressuscitait alors un genre disparu depuis les 2002 tii compact des années 70. Et comme il s’agissait de faire simple et efficace, cette série 3 compacte , bien que basée plastiquement sur la génération E36, reprenait en réalité le train arrière des générations E30, ainsi que la planche de bord. Voiture un peu hybride donc, elle permit cependant à BMW de conquérir environ 400 000 clients, d’autant que le tarif restait attractif. Elle connut deux déclinaisons sportives, la 318ti et la 323ti, cette dernière étant équipée du 6 en ligne de 163 ch. Mais depuis, Audi avait alors tapé très fort avec son A3 et ses déclinaisons sportives (1.8 T et S3) tandis que Mercedes -Benz y allait de son coupé sport dérivé de la Classe C génération W203. Dans un marché aussi concurrentiel, BMW commercialisa donc en juillet 2001 une toute nouvelle mouture de série 3 compact. Mais cette fois-ci, pas question de « bricolage » intergénérationnel, tout est basé sur la série contemporaine. Et sous le capot frappé de l’hélice, on trouve le six en ligne 2,5 litres développant 192 ch. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

M135i

bmw_135iM_2012-15

BMW M135i
2012 – 20..

Avec sa nouvelle Série 1, BMW joue sur tous les tableaux ! D’une part, cela permet à BMW de développer une gamme complète et polyvalente vers le bas pour mieux concurrencer l’Audi A3 et résister à l’arrivée de Mercedes-Benz et sa Classe A totalement inédite et directement concurrente, et d’autre part la filiation historique avec la BMW série 02 est mise en avant. La première Série 1 a permis pendant 7 années à BMW de prendre des parts de marchés et reconquérir les clients des BMW Série 3 Compact dont la disparition avaient créé un vide. Avec la Série 1 commercialisée dès septembre 2011 en versions 5 portes dans un premier temps, BMW pouvait ainsi renforcer et renouveller son entrée de gamme. A l’heure du downsizing et de la réduction des émissions des CO2, la nouvelle série 1 n’était jusqu’ici disponible uniquement qu’en 4 cylidres de 218 ch sur la BMW 125i. Il aura fallu patenter 12 mois de plus pour profiter de la version M135i et son six en ligne turbo de 3 litres développant 320 ch. Ainsi gréée, la BMW M135i « tape » de sacrés chronos le tout avec sonorité, disponibilité et panache… Une offre bienvenue sur un marché dominé par des offres quatre cylindres (Mégane RS, Audi S3, Golf GTI, Leon Cupra) et cinq cylindres (Focus ST, C30 T5). Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

RS3

RS3100012

Audi RS3
2011 – 20..

L’Audi A3 avait apporté une sacrée alternative dans un segment de marché où les constructeurs dits premiums étaient absents jusque-là. Contrairement aux craintes attendues, la descente en gamme n’a pas dénaturé l’ image d’ Audi bien au contraire ! Pour sa 2e génération, l’ Audi A3 adopte dès septembre 2004 une  » vraie  » version 5 portes (la première génération avait eu plus une 5 portes par  » défaut « ) en la baptisant Sportback. En 2008, à l’instar du reste de la gamme A3, l’ A3 Sportback est légèrement restylée. Consécutivement, la Sportback avait enfin le droit à la version S3 avec le 2 litres TFSI de 265 ch. Mais chez Audi on ne se dégonfle pas, et histoire de finir en beauté cette génération de Sportback, une variante RS3 avec le 5 cylindres TFSI de 340 ch de l’ Audi TT -RS est commercialisée en fin 2010 !… Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

S3 mk3

audi_s3_2012-1

Audi S3 Mk3
2012 – 20..

Après 9 années de bons et loyaux services , l’Audi A3 fait peau neuve . Désormais à sa 3e génération , l’Audi A3 poursuit sa carrière à succès mariant subtilement technique, technologie , style sobre et élégant , avec une image de marque en béton armée auprès des jeunes cadres supérieurs. C’est désormais une tradition , la version S3 est également de la partie , même si elle ne sera commercialisée que quelques mois plus tard courant 2013 alors que la nouvelle A3 est lancée en septembre 2012. On ne change pas une recette qui semble gagner , tout du moins le croit-on chez AudiContinuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

S3 Mk2

AUDI-s3--3070

Audi S3 Mk2
2006 – 2013

Lorsque Audi s’est risqué sur le marché des compactes , le succès fut immédiatement au rendez-vous. Pourtant, à son lancement on pouvait logiquement se demander pourquoi des clients accepteraient de payer une Golf « recarrossée » Audi et plus chère ? Mais c’était sans compter une esthétique chic et élégante, un habitacle bien fini, une gamme cohérente et une image Audi très forte. Et, faut-il le rappeler, Audi était alors le premier constructeur premium avec une offre aussi cohérente et aboutie. BMW tentera l’aventure avec ses versions série 3 compact E36, puis Mercedes-Benz dans une moindre mesure avec ses coupés sport sur base de Classe C (W203). Il faudra attendre la série 1 chez BMW (2004) pour avoir une réelle alternative sérieuse et concurrentielle, et la C30 chez Volvo (2006) pour bousculer un peu le marché. Aussi, après le succès de la première génération, ponctuée dès 1999 par une S3 sportive et posant les jalons des futures compactes sportives de la première Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]

S3 Mk1

AUDI-a3-S3-3064

Audi S3 Mk1
1999 – 2003

Lorsqu’en 1996 Audi dévoile son A3 , le constructeur d’Ingolstadt allait prendre une avance certaine sur ses concurrentes directes Mercedes-Benz, BMW, Jaguar et Volvo. D’ailleurs, Jaguar n’a toujours pas de compactes dans son catalogue et Volvo devra attendre 10 ans pour riposter avec sa C30 T5 . Audi profite du partage des plate-formes communes dans le groupe VAG. Ainsi la nouvelle Audi A3 partage la même plate-forme que la Volkswagen Golf 4 , la Seat Leon première du nom, mais aussi l’Audi TT. Pas étonnant dès lors que le partage des organes mécaniques Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
VN:F [1.9.22_1171]